LES LOUVES BAGNERES-BARONNIES
Les Louves sur facebook Actualité Rencontres du week end Photothèque
 
  CALENDRIER FÉDÉRALE 2    
 

 
CALENDRIER U18 À X


FÉDÉRALE 2
RESULTATS - CLASSEMENT
 
Encadrement équipe Senior
Entraîneurs : Thierry ABADIE, Florent BECH
Soigneuse :Joëlle BONIFACE
Dirigeants : Stephan JEAN-JACQUES, Margaux DUCOMBS, Clémentine DOMBIDEAU
Poule 12
Bagnères
Coteaux de Chalosse
Lons
Peyrehorade
 
 
 
 
 
U18 À X
RÉSULTATS - CLASSEMENT
 
Encadrement U18 à X
Entraîneurs : Patrice GOBBE, Anthony TEXEIRA, Michaël PALLAS
Dirigeant : Anthony DUHARD
Poule 8
Bagnères
Argelès Gazost
Magnoac
Lourdes
 
       
       
   
   
  Actualité
   
  . Fédérale 2 Féminines. Un bon point de pris    
  . Féminines Fédérale 2. Du lourd d'entrée pour le SBBF    
  . Les Louves du Stade Bagnérais deviennent Les Louves Bagnères Baronnies  
   
   
       
       
 
Lucie Bonneau et ses coéquipières ont réussi leur entrée dans le championnat malgré la défaite à Lons       
Fédérale 2 Féminine. Un bon point de pris
Les Louves Bagnères-Baronnies reviennent de Lons avec le point du bonus défensif.
LONS 17 - BAGNÈRES-BARONNIES 10 (BD) (MT 12-3).
Arbitre : Antton Huffschmitt (Nouvelle Aquitaine).
Lons : 3 E (4', 10', 52') ; 1 T (10').
Bagnères-Baronnies : 1 E Boniface (82') ; 1 P (19'), 1 T (82') De Souza Baltaréjo.
Bagnères-Baronnies : Coralie Pujo ; Léa Ribeira, Audrey Boniface, Cécile Lombarte ; (o) Solène De Souza Baltaréjo, (m) Charlotte Arberet ; Lucie Bonneau (cap), Andréa Carrère, Agathe Abadie ; Sarah Soucaze, Céline Vernhes, Lucie André. Sont entrées en jeu : Jeanne Hervé Maley, Emilie Moreira, Pauline Dabat, Laura Pomès.

Les Louves ont rassuré et se sont rassurées. Elles ont dissipé certains doutes bien légitimes avant cette première journée du championnat à l'extérieur et leur retour à XV après deux saisons (à 7 puis à X) qui auront permis de reconstruire patiemment un groupe espéré compétitif. A Lons, pays où le rugby féminin est roi, les filles de Haute Bigorre ont fait mieux que de la figuration. Cueillies à froid après un ballon porté suite à une pénal touche duquel s'échappait la solide 3ème ligne centre des "Lionsoises" pour aller marquer le premier essai non transformé, les Noires entraient bien dans leur match. Animées par une mêlée dominatrice et une troisième ligne omniprésente dans le jeu, Les Louves faisaient jeu égal mais se voyaient confisquer grand nombre de munitions par une arbitre très tatillon, visiblement pas au fait des nouvelles règles (plaquages à deux et au-dessus de la taille interdits). Sur un ballon rendu inutilement au pied, Lons allait  marquer un nouvel essai sous les poteaux. Avec la transformation, les Béarnaises faisaient le break après seulement dix minutes de jeu mais les filles de Lucie Bonneau de lâchaient rien, remettaient la marche en avant et la main sur le ballon. Elles étaient récompensées de leurs efforts par une pénalité 22m face aux poteaux convertie par Solène De Souza Baltaréjo. Les Louves Bagnères-Baronnies finissaient fort la première période mais étaient systématiquement renvoyées chez elles par un arbitrage qui faisait se lever de leur banc à maintes reprises les coachs Thierry Abadie et Florent Bech. 12-3 à la pause en faveur de Lons qui ne s'attendait peut être pas à une telle opposition.
Les Louves gagnent le second acte.
Fortes d'une bonne mêlée, on ne pourra pas en dire autant de la touche où il y a encore pas mal de travail, les Noires continuaient à peser sur la rencontre. Les tentatives offensives des Lonsoises étaient repoussées par une défense acharnée avec en fer de lance Agathe Abadie qui multipliait les plaquages. La bande à Bonneau pouvait relancer le match quand le pack franchissait la ligne adverse sur un ballon porté mais M. Huffschmitt refusait l'essai. La possession était en faveur des filles de Bagnères-Baronnies qui s'évertuaient à envoyer du jeu. Un peu trop peut être. Elles se faisaient contrer peu avant l'heure de jeu sur une interception assassine. Un essai non transformé qui permettait à Lons de reprendre ses distances au score. Un coup de massue vite digéré tant la solidarité, l'abnégation et l'envie de marquer étaient grandes chez Les Louves. Leur obstination était récompensée dans les arrêts de jeu. Après plusieurs séquences qui faisaient entrer les Bigourdanes dans les 22m adverses, une ultime charge d'Agathe Abadie pour Audrey Boniface qui franchissait la ligne pour aplatir en moyenne position un essai qui privait les Lonsoises du bonus offensif. Il fallait la transformation de Solène De Souza Baltaréjo pour prendre le bonus défensif. La buteuse des Noires ne tremblait pas sous le regard de ses coéquipières rassemblées au bord de la ligne de touche. Un point pris à l'extérieur chez une favorite à la qualification qui met en confiance même si il y a encore beaucoup de travail à accomplir avant le déplacement à Peyrehorade le 13 octobre prochain.
 
2019-09-30
 
       
 
Les retours de cadres comme Audrey Boniface et Célia Grilli vont faire du bien au groupe                  
Féminines Fédérale 2. Du lourd d'entrée pour le SBBF
Les Louves Bagnères-Baronnies se déplacent à Lons dimanche à 17h pour la première journée du championnat.
"Jouer à XV c'est ce qu'on voulait toutes" nous disait il y a quelques jours Lucie Bonneau, la capitaine et 3ème ligne des Louves Bagnères-Baronnies. Les filles ont tout fait pour à l'intersaison en mettant le maximum d'atouts de leur côté, récompensées par un bon recrutement qui leur a donné le droit d'accéder au championnat de Fédérale 2 qui débute dimanche. Pas mal de nouveaux visages mais aussi le retour de joueuses emblématiques comme Audrey Boniface, Célia Grilli, ou encore Emilie Moreira aussi de retour qui vont apporter leur expérience dans le groupe, notamment auprès des jeunes joueuses qui montent de l'équipe cadettes, qui vont découvrir le rugby à XV et son niveau. Les Louves savent qu'il y a du travail mais sont finalement confiantes tant le groupe est soudé. Leur force n°1. Un état d'esprit qui va aider le travail des entraîneurs même si ils savent que la route est longue. "Il y a beaucoup de boulot, on le sait" confie Thierry Abadie, coach avec Florent Bech "de toutes façons on se serait pas là si il n'y avait rien à faire. Il y a des petites choses à mettre en place, des automatismes à reprendre parce qu'être passé par le VII et le X ce n'est pas tout à fait pareil mais on a les bases et ce n'est déjà pas mal". Dimanche les coachs pourront affiner les pistes de travail.
Un beau challenge.
"C'est un beau challenge. Si on peut gagner ce sera toujours bien, et avec la gnaque qu'on a je sais qu'on sera présentes" lâche la 3ème ligne Clémentine Dombideau. "On va essayer. On va jouer avec nos armes" surenchérit Lucie Bonneau pour qui le but de cette première partie de championnat est clair pour tout le monde. Il est de se qualifier pour les Play Off, c'est-à-dire sortir dans les deux premières places de la poule. "Avec les cadres qui reviennent, on s'est fixé un objectif le plus haut bien sûr. On jouera tout à fond et puis on verra ce qui arrivera" ajoute la capitaine des féminines. Bon signe, c'est qu'il a du monde aux entraînements tant chez les seniors que chez les cadettes, preuve d'une envie collective qui aura son importance pour réaliser une saison. Ce match face à Lons était initialement prévu à Bagnères mais à la demande de l'équipe Béarnaise les Louves feront le déplacement au complexe sportif Georges-Martin de Lons. pour Thierry Abadie 'c'est mieux comme ça pour se mesurer d'entrée à une grosse équipe. On aura moins de pression, les filles seront plus libérées pour jouer". Ceux qui feront le déplacement pour ce Lons - Bagnères-Baronnies  dont le coup d'envoi sera donné à 17h, c'est un bon après-midi de rugby qui les attend avec, à 13h30 en Elite 1 Féminine, Lons qui reçoit les championnes de France de Montpellier, suivi des Espoirs de la Section Paloise contre Montpellier. Mais la grosse affiche pour Les Louves sera Lons - Bagnères-Baronnies.
 
2019-09-28
 
       
 
Les Louves du Stade Bagnérais deviennent Les Louves Bagnères-Baronnies
Le Stade Bagnérais et l'Entente Sportive des Baronnies s'unissent pour promouvoir le rugby féminin en Haute Bigorre.
Une union entre Bagnères et les Baronnies pour la bonne cause, pour faire grandir le rugby féminin en Haute Bigorre. C'est ce qui a été acté il y a quelques semaines par les deux clubs qui se connaissent bien et s'apprécient depuis de nombreuses années avec leur très fructueuse collaboration au niveau de l'école de rugby. "Au départ, le but de cette entente c'est avant tout de renforcer le partenariat qu'on avait avec Bagnères au niveau de l'école de rugby. En rajoutant les féminines ont veut participer au développement du rugby féminin" confie Lou Duffau, président des Baronnies "L'ESB c'est le rugby mais il y a aussi le ping-pong mixte, le volley féminin, et il nous manquait quand même la partie féminine au niveau du rugby. Il faut qu'on se serre les coudes et qu'on s'aide mutuellement. Le Stade Bagnérais nous aide, si on peut donner un coup de main à notre échelle pour développer le rugby féminin on le fait. C'est une entente qui a été bien accueillie au club. Il n'y a pas de raisons que ça ne marche pas". Côté Stade Bagnérais cette entent fait l'unanimité comme le confirme Alain Sarraméa, relais entre toutes les équipes du SB et le président du club souligne Padroni "Le Stade Bagnérais s'est toujours rapproché des Baronnies, que ce soit avec les jeunes de l'école de rugby ou à l'époque avec les Belascain de Haute Bigorre XV. Quand les féminines ont proposé de faire une entente avec les Baronnies on a été tout à fait pour. L'ESB nous prêtait déjà ses structures quand on ne pouvait pas jouer les matchs féminins à Bagnères par manque de disponibilité des terrains, donc c'est dans la continuité de ce qu'on faisait auparavant. Maintenant c'est officialisé... et en plus paraît-il que dans les Baronnies il y a de belles réceptions. Ceci dit, à Bagnères la cuisine est bonne aussi (rires)... Finalement c'est l'entente cordiale entre Bagnères et les Baronnies".
Ce que les Louves et le staff en pensent.
Lucie Bonneau (Capitaine) : Honnêtement, quand on nous a proposé ç on a été pour mais on n'y avait jamais réfléchi. Pour nous c'est top, développer le rugby féminin d'autant plus que cette année on repasse à XV, ce qu'on souhaitait faire depuis un petit moment. Pour nous c'est que du bonus et on est très contentes.
Thierry Abadie (Entraîneur) : C'est vrai que faire connaître le rugby féminin c'est bien et cette entente pour nous amener quelques filles en plus, des dirigeants en plus, un terrain de plus. C'est sympa pour les filles et ça ne peut être que du bonus.
Clémentine Dombideau (3ème ligne) : L'accueil aux Baronnies est très chaleureux, c'est le rugby famille comme à Bagnères, c'est l'ambiance, et nous ça peut nous apporter que de bonnes choses, que des aspects positifs et c'est tant mieux. Dans des petits clubs comme ça il faut garder cette bonne ambiance pour pouvoir avoir d'autres filles qui s'intègrent et que les cadettes viennent avec nous. Pour la logistique c'est parfait, pour l'entente entre nous et pour former notre groupe c'est que du mieux.

Les Louves, Seniors et Cadettes, alterneront les matchs à Bagnères et à Sarlabous en fonction des calendriers de équipes de chaque club. On peut déjà annoncer que l'équipe féminines de Fédérale de 2 jouera en lever de rideau de Bagnères-Oloron le 17 novembre à Cazenave avec la réception de Peyrehorade. Mais avant, il y aura d'autres matchs pour les filles de Bagnères-Baronnies.
 
2019-09-25
 
 
   
   
Archive Accueil