L'ACTUALITE DU STADE BAGNERAIS
l'actualité du SB
Liens utiles Revue de Presse SB Mag Club Partenaires Accueil
 
le magazine du stade bagnérais rugby
A la Une
2017/2018

Saison 2016/2017

Saison 2015/2016

Saison 2014/2015

 
l'actualité
 
Rien à perdre... tout à gagner                                                                
Belascain. 1/2 de finale Championnat de France.
TOUT POUR UNE FINALE

Haute Bigorre XV veut écrire son Histoire dimanche face à Mauléon en demi-finale du championnat de France, à 15h au stade de Bizanos.
Les Noirs  de Haute Bigorre XV se sont forgé un mental au fil des matchs. Encore plus depuis le début des phases finales où ils ont démontré toute leur solidarité sur le terrain et en dehors, mais aussi des forces et des qualités insoupçonnées dans tous les compartiments du jeu. Ces forces qui ont permis aux Belascain de HBXV de se hisser dans le dernier carré national en disposant au premier tour des gabarits impressionnants des Toulousains du FCTT, et en quart de finale des gabarits tout aussi impressionnants des Gersois de L'Isle Jourdain. Deux victoires de haute lutte, indiscutables, qui leur donne le droit de disputer la demi-finale du championnat de France dimanche face à Mauléon. Ce même SA Mauléon qui avait sorti les Haut-Bigourdans l'an dernier en 16ème de finale. Ceux qui portaient déjà les couleurs de l'Entente s'en souviennent. Une revanche ? Peut-être. Mais surtout un objectif que ce sont donnés les garçons de Sanchez et Buey : le droit de rêver encore et de poursuivre cette belle aventure humaine et sportive.
Le week end des Stadistes.
Samedi 19 mai
. U6 : Entraînement à 10h00 (Stade de La Plaine).
. U12 - U14 : 23ème Tournoi "Pays de l'Huître Terre de Rugby, à 9h00 ( Stade Louis Bézian - Gujan Mestras).
. Juniors : Tournoi Armagnac Bigorre à VII Bagnères - Lannemezan, Auch, à 10h00 (Stade municipal - Masseube).
Dimanche 20 mai
. U8 - U10 : 33ème Tournoi des Remparts, à 9h30 (Stade Plaine de Mayrevieille - Stade Claude Mazet - Carcassonne).
.
Belascain - 1/2 finale championnat de France : Haute Bigorre XV - Mauléon, à 15h00 (Stade municipal - Bizanos).
Le détail des rencontres : cliquez ici
 
2018-05-18
 
       
 
Les Espoirs du SB s'inclinent en quart de finale du championnat de France avec les honneurs               
Espoirs. 1/4 de finale Championnat de France.
LA BELLE AVENTURE BAGNÉRAISE S'ARRÊTE LÀ

Les Espoirs du Stade Bagnérais terminent leur superbe saison sur une défaite en quart de finale face à une belle équipe de  Roval Drôme XV.
BAGNÈRES 9 - ROVAL DRÔME XV 22 (MT9-19).
Stade de Mateille de Gruissan
Arbitre : Cédric Monterde (Languedoc).
Pour Bagnères : 3 P Grout (22', 348', 30').
Pour Romans/Valence : 3 E Collectif (28'), Bel (34'), Humbert (40'+2') ; 2 T (28', 34'), 1 P (43') Sacaze.
Stade Bagnérais : Acosta, Duclos, Peduto ; Baqué (cap), Viau ; Loustalet, Labadie, Gayri ; (m) Danos, (o) Lassalle ; Moro, Jouanicou, Saubié, Grout ; Dulucq. Sont entrés en jeu : Brau, Duboscq, Urbaïtis, Fuxan, Garlat, Fourtané, Ibos.

Les Espoirs du Stade Bagnérais sont en vacances depuis dimanche soir. Des vacances prématurées pour tout un groupe qui aurait aimé prolonger l'aventure des phases finales du championnat de France un peu plus longtemps. Bagnères, seul club de Fédérale 1 ayant réussi à se qualifier parmi sept autres clubs de la poule Élite, aux structures professionnelles, avec leurs centres de formation performants, aux budgets hors comparaison avec celui du club amateur de la Haute Bigorre. Face a ces différences indiscutables et indiscutées, les Noirs voulaient jouer leur rôle de "petit" à fond. Ils l'ont fait avec beaucoup de générosité, mais face à eux s'est dressée une très belle équipe de Roval Drôme, puissante, très bien organisée, qui a construit sa victoire sur trois forces : les avants, la conquête, et la défense. Une stratégie simple et gagnant face à une équipe réputée joueuse comme celle du Stade Bagnérais.
Une très bonne entame des Noirs mais trois essais encaissés en fin de mi temps.
C'était les Bagnérais qui démarraient mieux le match en enchaînant les temps de jeu. Même si la différence physique était criante entre les deux équipes, les Noirs jouaient crânement leurs chances malgré un vent violent et tourbillonnant.  Une première pénalité lointaine pour Aloïs Jouanicou qui manquait la cible ne perturbait pas les Stadistes dans leurs intentions. Ils étaient récompensés à par deux fois grâce à des pénalités de Gabin Grout qui donnaient six points d'avance aux siens. Il fallait arriver à la demi-heure de jeu pour voir les Drômois s'installer dans les 22m Stadistes au bénéfice d'une pénal-touche. Un maul s'organisait autour du premier sauteur et le ballon porté par le puissant pack des Damiers finissait derrière la ligne. Un essai en moyenne position transformé malgré le vent. Roval passait en tête mais pas pour longtemps. Quelques minutes plus tard Grout sanctionnait une faute de Roval en ajoutant trois points pour les Noirs. Les dix dernière minutes du premier acte étaient un peu plus compliqués pour le Stade, même si les tentatives des 3/4 Drômois se heurtaient à une belle défense Bagnéraise. Alors, Roval s'en remettait à la puissance de ses avants sans pour autant mettre en danger les Bigourdans qui allaient se mettre en difficulté tous seuls. Un dégagement contré dans l'en-but pour un second essai de Romans/valence. Un essai "casquette" qui faisait mal. Encore plus mal lorsque dans les arrêts de jeu, les Stadistes encaissaient un troisième essai sur un nouveau maul porté, la marque de fabriques des Damiers. Dix points d'avance à la pause pour Roval Drôme XV.
Une seconde mi temps équilibrée.
Malgré trois points encaissés dès la reprise, on sentait des Bagnérais sur le terrain animés d'une farouche envie de revenir au score. Les Noirs, bons dans la conservation du ballon, multipliaient les offensives par l'intermédiaire de leur ligne de trois-quarts. Beaucoup d'autres équipes auraient certainement fini par céder aux relances de Moro ou Dulucq, aux nombreuses tentatives de Jouanicou, Saubié, Grout, Lassalle ou encore Garlat, mais ils avaient en face d'eux une formation sûre de ses forces, bien en place défensivement au large comme au près, même dans l'urgence. Les deux équipes se neutralisaient au prix d'un rude combat dans lequel personne ne prenait l'avantage. Dans le dernier quart d'heure les Stadistes laissaient quelques bonnes munitions sur des touches dans des moments importants du match. Au final, le Stade Bagnérais s'incline avec 13 points de retard. Les trois essais concédés en fin de première mi temps auront fait très mal. Les Noirs n'auront pas démérité face à une très belle équipe de Roval Drôme XV qui gagne fort justement sa place pour les 1/2 finales. Mais le groupe Espoirs du Stade Bagnérais n'a pas à ,rougir, peut sortir la tête haute de ce match, et surtout être fier de la très belle saison qu'il vient d'accomplir.
Toutes les réactions du vestiaire.
 
 
2018-05-14
 
       
 
Et si ils le faisait !?!                                                                         
Espoirs. 1/4 de finale Championnat de France.
BAGNÈRES À L'ASSAUT DES GRANDS

Le Stade Bagnérais affronte Roval Drôme XV, dimanche à 15h au stade de Mateille de Gruissan.
Sur les huit équipes des quarts de finale, (Albi, Chambéry, Limoges, Provence Rugby, Roval Drôme XV, Bagnères, Tarbes et Rouen), sept évoluent en Fédérale 1 Élite. Le Stade Bagnérais, qui évolue en Fédérale 1, est le Petit Poucet de l'histoire. Un handicap ? Peut être... peut être pas. On le verra. Dans un match à élimination directe, sur terrain terrain neutre, avec, on le sait maintenant, de nombreux supporters qui vont faire le déplacement dans l'Aude, les Noirs, condamnés dès le premier tour à l'exploit, peuvent créer la (bonne) surprise. Ils ont leur chance. A eux de la saisir.
Les parcours des deux équipes.
Bagnères a bien géré les matchs de poule en terminant à la première place devant Blagnac. Les Play Off ont été plus disputés. Tarbes, Bagnères et Blagnac se sont battus jusqu'à la dernière journée les deux premières places qualificatives pour les phases finale. Finalement, ce sont les deux clubs Bigourdans qui ont obtenu les précieux billets. Romans/Valence a dominé la phase de poule en terminant premier devant Chambéry, Bourg en Bresse et Bourgoin. Les Play Off ont été tout aussi serrés que pour le Stade Bagnérais. Roval Drôme XV termine, comme Bagnères, à la seconde place à égalité de points avec Chambéry, à deux points du troisième Aubenas. Des parcours, aussi bons soient-ils, remis comptablement à zéro au moment d'attaquer les quarts de finale.
Déterminés à créer l'exploit.
 Les coachs Stadistes Christophe Cazaux et Marc Carrère, parties prenantes avec les joueurs auxquels on doit associer Salvador Ruiz et René Barthe, précieux dirigeants, ont eu tout le loisir d'analyser en vidéo l'équipe de Romans/Valence "L’adversaire on le connaît par ses excellents résultats et le professionnalisme de ce club où tous les joueurs que nous allons jouer appartiennent à un centre de formation et s’entraînent tous les jours ensemble. C’est hyper solide, complet, et ça propose des temps de jeu très difficile à défendre. On va jouer avec nos moyens et nous allons essayer de nous accrocher avec des intentions de jeu travaillées tout au long de la saison". De bonnes raisons d'y croire ? "Bien sûr, nous n’allons pas entrer sur le terrain en victime mais déterminés à créer l’exploit". Qu'est ce que vous attendez de vos joueurs ? "De se lâcher, de ne rien regretter, et de mettre en place tout ce qu’on a travaillé durant cette saison extraordinaire". Il va falloir gérer l'évènement, positiver la pression, les émotions ? Le groupe est maintenant assez mature pour contrôler tout ça ? "Le groupe vit bien, même très bien et je pense qu’ils sont capables de gérer toutes pressions tellement ils sont bien ensemble". Il y aura beaucoup de supporters. Vous comptez sur eux ? "Bien sûr, c’est un match de phase finale, nous sommes le petit poucet et nos supporters seront derrière nous pour que nos joueurs se transcendent comme jamais".
Belascain : la demi-finale du Comité reportée.
La 1/2 finale du championnat Armagnac Bigorre qui devait opposer Haute Bigorre XV à Adour/Échez/Stado TPR, samedi à 17h au Parc des Sports de Trie-sur-Baïse, a été reportée à une date ultérieure, d'un commun accord entre les deux clubs et le Comité. Les Belascain de HBXV pourront ainsi préparer sereinement la 1/2 finale du championnat de France qui les attend le 20 mai prochain.
 
2018-05-11
 
       
 
Les bras au ciel, Haute Bigorre XV est en demi-finale du championnat de France                         
Belascain. Championnat de France.
HAUTE BIGORRE XV S'OFFRE SA DEMI-FINALE

En s'imposant de belle manière face à L'Isle Jourdain(23-13), les Belascain de HBXV se hissent parmi les quatre meilleures équipes françaises.
HAUTE BIGORRE XV 23 - L'ISLE JOURDAIN 13 (MT 13-6).
Stade Jean Morère de Castelnau Magnoac.
Arbitre : Guillaume Trieux (Béarn).
Pour Haute-Bigorre XV : 2 E Delpech (26') et Rubio (50') ; 2 T, 3 P (6', 17' et 58'), Ponnau.
Pour l'Isle-Jourdain : 1 E Lagarrigue (65'), 1 T, 2 P (4' et 31') Davant.
HBXV : Meynier ; Lang, Tisnérat, Castéran, Rubio ; (o) Ponnau, (m) Salette ; Pujo, Garcia, Domecq ; Laporte, Fourtané ; Compagnet, Tisné (cap.), Delpech. Sont entrés en jeu : Fourcade, Lapoutge, Castet, Broca, Cibat Theil, Abadie, Oletchia.

Ce groupe n'arrête pas de nous surprendre. Une fois de plus, comme cela a été très souvent le cas depuis le début de la saison, et encore plus depuis le début des phases finales, les Belascain de l'Entente ont fait front face aux gabarits impressionnants d'une équipe de L'Isle Jourdain qui, comme les Toulousains du FCTT au tour précédent, avait décidé de faire parler sa force et sa différence physique dans ce quart de finale. Et comme au tour précédent, Haute Bigorre XV faisait le dos rond dans les premières minutes, défendant avec beaucoup d'acharnement sur les charges répétées des Gersois. Deux premières mêlées un peu compliquées, le temps que les piliers de Haute Bigorre XV, Compagnet à droite et Delpech à gauche, "calent" leurs vis-à-vis pour prendre le dessus sur les suivantes. Pendant que les puissants L'Islois se cassaient le nez sur une défense bien en place mais surtout agressive et solidaire, les Noirs de HBXV enflammaient le jeu par leurs trois-quarts. Des relances tranchantes de Meynier à l'arrière, ou du troisième ligne centre Garcia, des débordements des ailiers Lang et Rubio, de nombreuses tentatives de franchissements des centres Castéran et Tisnérat, mettaient à mal la défense Rouge et Jaune. Un avantage de trois points pour Haute Bigorre XV jusqu'à la demi-heure de jeu. Le moment où David Lang débordait sur son aile, trouvait l'espace à l'intérieur avant d'être repris à dix mètres de la ligne. Le ballon sortait rapidement pour Corentin Delpech. Le pilier de l'Entente faisait parler sa puissance pour aplatir au pied des poteaux. Adrien Ponnau ne manquait pas de transformer pour donner dix points d'avance aux siens. Les L'Islois tentaient bien de réagir, mais le mur Noir ne laissait rien passer. Les Gersois étaient tout de même récompensés de leurs efforts par une pénalité que leur buteur passait entre les barres. Juste avant la pause, Laurent Meynier profitait d'un ballon de récupération pour enclencher une longue chevauchée stoppé à quelques mètres de la ligne adverse. HBXV manquait de peu le KO.
Les Bigourdans maîtrisent, les Gersois perdent leur sang froid.
Le début de la seconde période était un "copié-collé" du début de la première. L'Isle Jourdain pilonnait la défense des Noirs sans plus de succès que durant les quarante premières minutes durant lesquelles HBXV avait gagné la guerre psychologique. Le jeu puissant mais restrictif des Gersois s'effritait petit à petit face à des Noirs qui récupéraient bon nombre de ballons sur des plaquages tranchants. Sur un de ceux-là, Laurent Meynier trouait une fois de plus la défense adverse sur 30 mètres, servait à hauteur Robin Rubio qui débordait. L'ailier des Noirs était repris sur la ligne mais parvenait tout de même à marquer en coin. Une transformation difficile qu'Adrien Ponnau passait entre les perches. A partir de ce moment-là, L'Isle Jourdain durcissait le jeu ,souvent au-delà des règles. Une mêlée relevée par leur n°4 provoquait une "générale" que l'arbitre avait du mal à contenir. Un carton jaune à chaque capitaine, mais rien n'avait échappé à M. Trieux qui donnait un rouge au seconde ligne L'Islois. Ponnau transformait la pénalité qui s'en suivait pour donner un avantage de dix sept points à l'heure de jeu pour l'Entente. L'Isle Jourdain marquait un essai quelques minutes plus tard par leurs avants, mais l'écart était trop important à combler face à une équipe de HBXV qui gérait parfaitement la fin de la rencontre. Explosion de joie sur le terrain, comme dans les tribunes, au coup de sifflet final. HBXV gagne de haute lutte son billet pour les demi-finales du championnat de France. Récupération d'abord, puis travail sérieux aux entraînements pour se préparer à affronter Mauléon, bourreau des Noirs l'an passé au premier tour des phases finales, le 20 mai prochain avec comme objectif, continuer à écrire l'Histoire des Belascain de l'Entente Haute Bigorre XV. Ce sera certainement encore plus difficile que le 8ème et le 1/4 de finale. Mais avec ce groupe...
Les réactions après le match.
 
 
2018-05-07
 
       
 
La défense des Noirs devra être sans faille dans ce quart de finale                                     
HBXV RÊVE DES DEMIES
Les Belascain de Haute Bigorre XV affrontent L'Isle Jourdain en quart de finale du championnat de France, dimanche à 15h, à Castelnau Magnoac.
Autant on a pu avoir une opposition de styles en huitième entre HBXV et le FCCT, autant ce quart de finale va confronter deux équipes aux parcours identiques depuis le début du championnat. Haute Bigorre XV et L'Isle Jourdain ont terminé la phase de poules à la première place, avec chacun treize victoires et une seule défaite, et un goal average quasiment le même. Ce quart de finale du championnat de France est des plus indécis entre deux équipes qui, pour en arriver là, ont éliminé, pour Haute Bigorre XV les Toulousains du FCTT (13 à 3), et pour les Gersois, Tournefeuille (24 à 8). Les Belascain de Haute Bigorre XV auront un match à jouer beaucoup compliqué que le précédent, mais leur rêve fou d'aller en demi-finale et le soutien de leurs supporters, pourront les emmener vers la victoire et ainsi accéder au le dernier carré français. La rigueur, l'envie, la discipline, et aussi un peu de chance, feront la différence dans ce derby à élimination directe.
Le week end des Stadistes.
Samedi 5 mai
. U6 - U8 - U10 - U12 : Entraînement à 10h00 (Stade de La Plaine).
. U14 - Challenge Fédéral : Toulouse UC - Bagnères - Cahors, à 14h30 (Stade Alain Coulon - Toulouse).
. Féminines U18 à X : Bagnères - Argelès Gazost, Stado TPR, CD 32, à 17h00 (Stade Marcel Cazenave).
Dimanche 6 mai
. Belascain - 1/4 de finale championnat de France : Bagnères - L'Isle Jourdain, à 15h00 (Stade Jean Morère - Castelnau Magnoac).
Le détail des rencontres : cliquez ici
 
2018-05-04
 
       
 
La génération Balandrade du SB se quitte avec un Bouclier                                             
UN WEEK END DE FEU... ON CONFIRME
Les Balandrade champions Armagnac Bigorre, les Espoirs et les Belascain en quart de finale du championnat de France.
C'est un beau week end que vient de vivre le Stade Bagnérais. "Un week end accompli" comme le faisait remarquer le Coprésident Daniel Carrère. Les Balandrade, les Belascain et les Espoirs, avec un beau soutien des très nombreux supporters que l'on a beaucoup entendu dans les tribunes des différents stades, ont rempli leurs missions en ramenant trois victoires dans des matchs à fort enjeu. Le Pôle Jeunes, vivier du club, a mis avec succès le nez à la fenêtre. Les Juniors d'abord qui ont clôturé leur belle saison avec le titre de champion Armagnac Bigorre en dominant Auch 20 à 11. Le Bouclier, remporté pour la troisième année consécutive, restera sur les bords de l'Adour. Un titre qui récompense une belle génération de juniors, leurs entraîneurs, et leurs dirigeants pour tout le travail accompli. Parmi les quatre entraîneurs, trois, aux côtés de Patrice Isac, ont décidé d'arrêter à la fin de cette saison, Régis Fourcade, Paul Domingos et Laurent Simon. Les joueurs ont tenu à leur dédier ce Bouclier.
Les Belascain ont eux aussi rempli leur contrat en se qualifiant pour les quarts de finale du championnat de France. En 8ème, face à eux, se dressait une très grosse équipe du FCTT, aux gabarits impressionnants. Dans des conditions météorologiques très difficiles, les Noirs de Haute Bigorre XV ont fait mieux que répondre au défi physique imposé par leurs adversaires. Ce ne sont pas les kilos supplémentaires des Toulousains qui ont empêché les Belascain de l'Entente de dominer copieusement en mêlée. Comme quoi, dans cet exercice, c'est d'abord dans la tête que cela se passe. Les mots du Co-président Roland Bertranne allaient d'ailleurs dans ce sens à la fin du match, dans le vestiaire" Quand j'ai vu rentrer les Toulousains sur le terrain j'étais un peu inquiet parce qu'on leur rendait pas mal de kilos. Il n'y a pas que le gabarit qui compte, le mental y est pour beaucoup" et d'ajouter "Bravo à tous, continuez. Je crois que vous avez fait malheureusement le plus facile. Le plus dur reste à venir". Après cette victoire 13 à 3 en huitième de finale, HBXV rencontra l'Isle Jourdain en quart, au stade Jean Morère de Castelnau Magnoac. Un stade qui a porté bonheur aux Balandrade la veille.
On n'est jamais aussi bien servi que par soi même. C'est bien ce que sont dit les Espoirs du Stade Bagnérais dans ce dernier match des Play Off qui les voyait se déplacer à Valence d'Agen. Il fallait la victoire, sans se soucier des autres matchs, en particulier celui entre Tarbes et Blagnac, pour assurer la qualification pour les quarts de finale du championnat de France. Chose faite puisque les Noirs se sont imposés dans le Tarn et Garonne sans discussions possibles sur le score de 29 à 13. On retrouvera donc deux clubs Bigourdans dans le Top 8 français. En quart de finale, Bagnères affrontera Roval Drôme XV (Romans/Valence), Tarbes affrontera Rouen, le 13 mai prochain.
 
2018-04-30
 
       
 
Les Belascain en marche pour une belle aventure                                                
UN WEEK END DE FEU
Les Balandrade en finale Armagnac Bigorre, les Belascain en 8ème du championnat de France, les Espoirs pour une place en quart de finale, et le Tournoi du 1er mai au programme.
C'est le genre de week end que les supporters affectionnent tout particulièrement. Un week end où tous les matchs ont un enjeu à commencer avec les juniors Balandrade, éliminés la semaine dernière en 16ème de finale du championnat de France, qui vont jouer leur dernier match de la saison samedi à 16h au stade Jean Morère de Castelnau Magnoac face à Auch en finale du championnat Armagnac Bigorre. Les jeunes protégés du quatuor Isac, Fourcade, Simon, Domingos, champions sortants, vont devoir réussir le match parfait face à des Auscitains qui viennent de se qualifier pour les 8èmes de finale du championnat de France, et qui surfent sur une bonne dynamique depuis plusieurs semaines. Objectif pour les Noirs, ramener le dernier Bouclier de l'histoire du Comité sur les bords de l'Adour pour terminer leur bonne saison en beauté.
Dimanche, les Belascain de Haute Bigorre XV plongent dans le grand bain du championnat de France. Un 8ème de finale face au FCTT à 15h, au stade Bouques de Lens de Cassagne, à une heure de voiture de Bagnères. Les Toulousains, seizièmes nationaux à la fin des matchs de poules, ont dû passer par les barrages pour se qualifier en éliminant Vallée du Girou (16-13). Sur le papier, HBXV, quatrième national, est favori, mais sur un match à élimination directe tout peut se passer et mal se passer si les Belascain de la Haute Bigorre prennent leur adversaire de haut. Humilité pour les hommes de Sanchez, Buey, Pettigiani et Manse, mais aussi solidarité et détermination dans ce match couperet qui peut les emmener tout droit en quart de finale.
Les Espoirs Stadistes pourront eux aussi se projeter vers les quarts de finale du championnat de France dimanche soir. En tous cas, on peut raisonnablement le penser. Les hommes de Cazaux et Carrère, seconds au classement derrière Tarbes, se déplacent au stade Evelyne Jean Baylet pour y affronter Valence d'Agen à 13h30 pour le dernier match de poule des Play Off. Il reste une chance au troisième, Blagnac, de priver les Bagnérais de phase finale. Pour cela, les Haut-Garonnais devront aller s'imposer le même jour en Bigorre face au Stado qui de peut pas se permettre de faux pas si il veut terminer leader de la poule. Une victoire des Noirs dans le Tarn-et-Garonne enlèverait tout suspens.
Le Tournoi du premier mai, toute la journée de mardi.
On terminera ce long week end avec le traditionnel Tournoi du 1er mai qui fêtera cette année son quart de siècle. Un des plus gros tournois de la région qui va accueillir plus de mille jeunes joueurs à Bagnères, 24 équipes chez les Moins de 12 ans, 24 chez les Moins de 14 ans. Les équipes viennent de tout le Grand Sud (Dax, Gujan-Mestras, Toulouse, Carcassonne, Hyères, etc...), sans oublier les clubs locaux. Les matchs des U12 se dérouleront au stade de La Plaine, ceux des U14 au stade Marcel Cazenave et au stade d'Ordizan. Un Tournoi très relevé encore cette année qui sera parrainé par Geoffrey Cros de l'Union Bordeaux Bègles, international U20, qui a gentiment accepté l'invitation des organisateurs, prouvant ainsi que, malgré une carrière professionnelle, il n'oubliait pas son club formateur, le Stade Bagnérais. Début des matchs à 9h. Entrée gratuite.
 
2018-04-27
 
       
 
Les "au revoir" des Bagnérais                                                               
UNE PAGE SE TOURNE
Bagnères termine la saison sur une défaite à domicile. On aurait préféré un autre dénouement.
BAGNÈRES 19 - CASTANET 43 (MT 7-23).
Arbitre : Ludovic Sacarot (Périgord Agenais), assisté de François Chéroux et Bruno Esclavard (Périgord Agenais).
Pour Bagnères : 3 E Pujo (5'), Lisbani (46'), Maumus (63') ; 2 T Matier (5',63').
Pour Castanet : 4 E Martin (13'), Lecomte (28'), Gogoladze (57'), Libes (82') ; 4 T (13',28',57', 82') et 5 P (2',9',25',69',78') Folliot.
Stade Bagnérais : Matier ; Lejeune, Puigmal (Barats, 47'), Cabanne (Puigmal, 63'), Vincent ; (o) Laharrague, (m) Arnauné (Cayrolle, 63') ; Seité, Lopez, Bonan ; Miro (Urbaïtis, 70'), Pettigiani (cap.) (Degrave, 53') (Loustalet, 56') ; Lisbani (Szabo, 53'), Pujo (Peduto, 76'), Lambrot (Maumus, 53').

Bien sûr que l'on reste encore aujourd'hui sur le goût amer de la défaite, de la déception de ne pas avoir réussi une sortie plus heureuse devant le public Bagnérais déçu lui aussi. Mais on ne voudrait pas s'arrêter à ce match ou la volonté, aussi bonne soit-elle, n'aura pas suffi face à une équipe de Castanet qui venait chercher sa qualification. Castanet ouvrait le score sur pénalité à laquelle les Noirs répondaient dans la foulée par un essai en coin du talonneur Olivier Pujo. Jordan Matier transformait mais manquait à deux reprises l'occasion de donner un avantage un peu plus conséquent aux siens. A l'inverse, le buteur haut-garonnais, en réussite, refaisait passer son équipe devant au score. Bagnères relançait alors tous les ballons mais pas mal d'imprécisions et des munitions gâchées faisaient l'affaire des visiteurs qui inscrivaient deux essais transformés en contre.
La seconde période n'allait rien changer. Rien changer à l'arbitrage de la mêlée où le pilier gauche Castanéen s'en donnait à cœur joie en poussant toute la partie sur le talonneur Bagnérais. Jamais pénalisé. Rien changé dans les intentions des Stadistes qui mettaient la main sur le ballon, multipliaient les charges, notamment celles d'un Xavier Lisbani révolté. Le pilier des Noirs inscrivait d'ailleurs le second essai Bagnérais. Une juste récompense qui remettait les Noirs dans le match. Mais encore trop d'approximations, des ballons rendus, relançaient les visiteurs qui inscrivaient un troisième essai sur un contre de 70m. Les Noirs remettaient le bleu de chauffe et inscrivaient un troisième essai par l'intermédiaire de son pilier Mathieu Maumus. L'indiscipline des Stadistes allait permettre au buteur Castanéen d'ajouter deux nouvelles pénalités. Deux coups de massue qui allaient définitivement assommer les Bagnérais qui encaissaient un dernier essai, encore en contre, dans les arrêts de jeu. Avec cette lourde défaite, le Stade Bagnérais mettait un point final à une saison ni bonne, ni mauvaise. Rendez-vous la saison prochaine dans un championnat de Fédéral 1 revisité (lire) que le Stade Bagnérais prépare dès aujourd'hui.
 
2018-04-23
 
       
 
Les ballons portés des Landais ont fait mal aux Bagnérais                                            
PAS DE SECOND TOUR POUR LES JUNIORS
Les Bagnérais échouent en seizième du championnat de France Balandrade face à une équipe Tyrossaise plus puissante.
BAGNÈRES 19 - TYROSSE 28 (MT 12-10).
Arbitre : Aurélien Salvat (Béarn).
Pour Bagnères : 1 E Vidal (47') 1 T et 4 P (8', 17', 20', 32') Vidal.
Pour Tyrosse : 3 E (36', 40', 43') 2 T et 3 P (15', 38', 66').
Stade Bagnérais : Ratel ; Domerc, Dantagnan, Barrère, Manse Y. ; (o) Vidal (cap), (m) Tapie ; Desbois,  Olmédo, Ténet ; Lalanne, Vignes ; Manse J., Derghali, Arnauné. sont entrés en jeu : Dubau, Barros, Soulère, Pastre-Courtine, Sibers, Deyris, Ponnau.

Les Bagnérais, sous une chaleur étouffante, débutaient bien le match malgré une mêlée chahutée, en occupant le camp adverse, en développant leur jeu, ce qui permettait à Théo Vidal d'ouvrir la marque pour un hors-jeu de position. Après l'égalisation de Tyrosse, les Noirs continuaient de jouer mais n'arrivaient pas à enchaîner les temps de jeu, les adversaires faisant des fautes dans tous les rucks. Vidal punissait les Tyrossais trois fois de suite, mais pas de carton, pour atteindre le score de 12 à 3 à la 32ème minute. Le premier tournant du match intervient avant la mi-temps. Une touche déviée pour les trois-quarts Landais, le centre prenait l'intervalle, était plaqué à 5m de la ligne, Lucas Desbois fait une faute dans le ruck, l'arbitre lui donnait un carton jaune. Les Tyrossais, en supériorité numérique, choisissaient la touche. Prise de balle, le maul progressait pour un essai collectif transformé juste avant la pause. Simple mais efficace ! Les Bagnérais étaient devant à la mi-temps en menant sur le score de 12 à 10.
Une infériorité numérique qui coûte cher.
Les Noirs, toujours à 14, allaient subir dès l'entame du second acte. Ils allaient le payer très cher. Le buteur Tyrossais convertissait une pénalité pour une faute dans un ruck, puis les Landais choisissaient la touche après une faute des Stadistes. Maul et essai collectif. On était passé de 12 à 3 pour Bagnères à 18 à 12 pour Tyrosse qui avait bien exploité de sa supériorité numérique. Malgré cela, les Bagnérais ne s'avouaient pas vaincus. Ils continuaient de produire du jeu, mais les ballons étaient souvent retardés par des mains Landaises, sans être pris par l'arbitre. Sur une mêlée à 8m de la ligne de but, Patrick Tapie alertait son ailier Julien Domerc qui décalait son capitaine Vidal dans l'intervalle pour un essai près des poteaux. Les Noirs reprennaient l'avantage 19 à 18. Les Stadistes auraient pu se détacher au score mais Derghali après une belle charge échouait à quelques centimètres de la ligne, tout comme un bel enchaînement avant trois-quarts qui suivait. Les Bagnérais avaient laissé passer leur chance. Tyrosse obtenait une nouvelle pénalité. Ils choisissaient une nouvelle fois la pénal- touche. Nouveau ballon porté, les Noirs défendaient bien. Tyrosse enchaînait au ras avec du jeu à une passe. Les Noirs résistaient pendant de longues secondes mais les Tyrossais insistaient et marquaient l'essai de la victoire à six minutes de la fin. Ils assuraient même le score par une pénalité pour un hors-jeu Stadiste suite à un mauvais renvoi. Il restait quatre minutes à jouer. Quatre minutes que les Noirs allaient passer dans les 30m Landais, faisant feu de tout bois. Ils obtenaient une pénalité, choisissaient une touche qui  ne donnait rien. Les juniors jouaient jusqu'au bout mais ne franchissaient pas la défense adverse. Dommage, il y avait la place, mais les adversaires se sont appuyés sur la force de leurs avants pour passer l'obstacle Bagnérais. Les juniors et leurs entraîneurs remercient les parents, les supporters, et tous les anciens Balandrade pour leurs encouragements. Des encouragements, les Balandrade du Stade Bagnérais en auront une fois de plus besoin pour leur dernier match de la saison, samedi à 16h au stade Jean Morère de Castelnau Magnoac, où se déroulera la finale du championnat Armagnac Bigorre qui opposera Bagnères à Auch.
 
2018-04-23
 
       
 
Le dernier match de David Fourtané et Patrick Bentayou                                           
LA DERNIÈRE SÉANCE
Pour ce dernier match de la saison, le Stade Bagnérais ne manquera pas de sources de motivation pour terminer de la meilleure des manières.
C'est dimanche, dans leur stade de Marcel Cazenave que les Noirs vont finir leur saison. Un dernier match qui pourrait saluer la fin de carrière de certains joueurs ou le départ sous d'autres cieux d'autres. Mais aujourd'hui, rien n'a encore été officialisé. C'est la raison pour laquelle nous nous garderons bien de donner quelque nom que ce soit. Ce que l'on sait, c'est que, après quatre années données avec beaucoup de générosité et de compétences au Stade Bagnérais, Patrick Bentayou et David Fourtané joueront leur dernier match sur leur banc de Cazenave. ils l'ont annoncé il y a déjà plusieurs jours aux présidents et aux joueurs. Les deux hommes, très appréciés, aimés de tous, ont préféré ne pas faire "l'année de trop". David et Patrick peuvent quitter leur poste d'entraîneurs la tête haute tant leur dévouement auprès des joueurs, et plus généralement du Club, a été grand. Très grand même. A n'en pas douter, le groupe voudra leur rendre l'hommage qu'ils méritent, même si leur modestie doit en souffrir. Les dirigeants, bénévoles, et supporters du Stade le feront aussi pour ce dernier match face à Castanet.
Bagnères ne doit pas s'attendre à des cadeaux de la part de Castanet.
Dimanche, les Noirs vont recevoir une équipe qui vient tout simplement sur les bords de l'Adour pour une qualification aux phases finales. Donc, pas de cadeaux de la part des Castanéens. Bagnères, pour les raisons que l'on connaît, va vouloir réussir son match, ce qui donne encore plus de piment à cette rencontre aux enjeux différents. C'est pour l'honneur, dans le sens noble du terme, pour tous ces bénévoles qui se donnent sans compter, pour ce public qui a soutenu son équipe même si le chaud et le froid ont soufflé durant cette saison, que Sébastien Pettigiani et ses copains vont se livrer sans retenue sur leur pelouse fétiche pour la dernière fois de la saison. Pour finir sur une bonne note. Pour donner de la fierté à tout un stade.
2018-04-21
 
       
 
Les juniors du Stade Bagnérais en 16ème de finale face à Tyrosse
Balandrade. 16ème de finale du championnat de France.
BAGNÈRES-TYROSSE DIMANCHE À 15H À JURANÇON

Les juniors vont devoir être à leur meilleur niveau pour aller chercher la qualification pour les 8èmes de finale du championnat de France.
Après avoir sorti Cahors, finaliste du championnat de France l'an passé, en barrages, les juniors du Stade Bagnérais vont affronter le demi finaliste de la saison dernière, Tyrosse, en seizième de finale. Un choc entre deux premiers de poules qui s'annonce plus qu'indécis. Insurmontable pour les Noirs s'ils reproduisent la même prestation, certes victorieuse mais plus que laborieuse, qu'en demi finale Armagnac Bigorre samedi dernier face à L'Isle Jourdain. Le manque de lucidité dans la gestion du match, le non respect des consignes, et l'indiscipline, auraient pu coûter la victoire aux Stadistes. Les mêmes erreurs sanctionneront à coup sûr les Bagnérais face à une grosse équipe de Tyrosse, complète dans toutes ses lignes et habituée aux joutes des phases finales.. Deux ans que les Noirs cherchaient à entrer dans le grand tableau. Cette année ils y sont. Vidal et les siens ont une belle aventure à vivre ensemble. Ce serait dommage de tout gâcher dimanche. Mais pour passer un premier tour toujours très difficile, il va falloir être forts. Très forts.
 
2018-04-21
 
       
 
Bagnères a laissé passer sa chance face à Trélissac                                                 
BAGNÈRES, C'EST FINI
Après sa défaite à domicile face à Trélissac (25-30), le Stade Bagnérais tire définitivement un trait sur les phases finales.
BAGNÈRES 25 - TRÉLISSAC 30 (MT 13-6).
Arbitre : Nicolas Bridoux (Côte Basque Landes), assisté de Adrien Marbot et Michel Larrère (Côte Basque Landes).
Pour Bagnères : 3 E Matier (35'), Arnauné (50'), Degrave (83') ; 2 P (2', 21'), 2 T (35', 50') Matier.
Pour Trélissac : 3 E Archambeau (41'), Galetti (44', 77') ; 3 P (17', 38', 64'), 3 T (41', 44', 77') Tallet.
Stade Bagnérais : Matier ; Arnauné, Barats, Cabanne (Puigmal, 53'), Garlat ; (o) Dubarry (Laharrague, 75'), (m) Cayrolle (Vincent, 70') ; Seité (Gélédan, 62'), Lopez, Gélédan (Degrave, 14'-26', puis 45') ; Miro, Pettigiani (cap.) (Urbaïtis, 65') ; Lisbani (Szabo, 55'), Pujo (Dupuy, 55'-65'), Lambrot (Maumus, 55').

On ne sait pas à quoi s'attendre avec le Stade Bagnérais. Pour preuve les deux derniers match. Contre Rodez où le SB joue avec un état d'esprit "haut de gamme", et face à Trélissac où tout (ou presque tout) à été oublié, où l'indiscipline a coûté très cher. Le concentré d'une saison en dent de scie. Une saison que tous espéraient malgré tout voir se prolonger un peu plus. C'était encore possible avant ce deuxième match à enjeu dans lequel Bagnères, comme le dimanche précédent, devait se montrer à la hauteur. Cela n'a malheureusement pas été le cas. Avec cette défaite de trop, tout espoir de qualification est parti en fumée.
Une bonne première mi temps.
Les Stadistes démarraient bien la rencontre, se procurant une occasion d'essai dès leur première attaque initiée par Xavier Lisbani. Jérôme Cabane trouait la défense adverse, mais Benjamin Arnauné était repris à quelques mètres de la ligne. La domination des Noirs en mêlée mettait les visiteurs à la faute. Jordan Matier convertissait une pénalité qui ouvrait le tableau de marque. Face à une équipe compacte, bien en place défensivement et surtout en pleine confiance, les Noirs concédaient une pénalité qui donnait l'égalisation à Trélissac. La mêlée Bagnéraise mettait une nouvelle fois sa rivale à la faute. Matier validait le travail de ses avants en ajoutant trois points. Les Noirs ne lâchaient pas leur étreinte. Ils étaient récompensés à la demi-heure de jeu. Arnaud Dubarry héritait du ballon, perforait la défense Trélissacoise sur trente mètres pour servir Arnauné repris à une dizaine de mètres de la ligne. Dans sa chute, l'ailier Stadiste relevait le ballon pour Matier qui marquait. L'arrière des Noirs transformait son essai du bord de la touche. Dix points d'avance, plus que sept après une seconde pénalité pour Trélissac. Le Stade rentrait au vestiaire avec l'avantage d'un essai transformé.
Crucifiés en trois minutes.
En infériorité numérique, Bagnères allait vivre un scenario catastrophe en encaissant dès la reprise deux essais assassins. Le premier sur un ballon porté après une touche dans les 22m Bagnérais, le second sur un ballon perdu immédiatement exploité au pied par dessus la défense pour l'ailier qui concluait sous le poteaux. Deux grands coups de massue sur la tête des Stadistes qui allaient pourtant se reprendre. Cabanne contrait un dégagement au pied, récupérait pour servir parfaitement Arnauné sur son aile. Avec cet essai et la transformation de Matier, Les Noirs revenaient à égalité. Le buteur Bagnérais avait l'occasion de redonner l'avantage à Bagnères sur une pénalité en bonne position, mais le ballon fuyait les perches. Son homologue Trélissacois ne manquait pas la cible quelques minutes plus tard faisant repasser les siens devant. Au même moment, les Bagnérais se retrouvaient à nouveau à quatorze. L'indiscipline coûtera un nouvel essai qui obligeait les Noirs à marquer deux fois. Ils ne le faisaient qu'un seule fois; avec un essai de Michaël Degrave. Un essai mérité mais insuffisant. Inscrivez "dommage".
Les commentaires dans le vestiaire
 
 
2018-04-16
 
       
 
Une belle victoire ternie par la sérieuse blessure de Christophe Carbo, double fracture tibia-péroné            
LES ESPOIRS ONT LEUR REVANCHE
Le Stade Bagnérais remporte le derby devant le leader Tarbes (21-17) et se maintient à la seconde place à une journée de la fin des Play Off.
BAGNÈRES 21 - TARBES 17 (MT 13-0).
Arbitre : Vincent Chouquet (Armagnac Bigorre).
Pour Bagnères : 2 E Fuxan (38'), Saubié (65') ;  3 P (20', 40'+2',44'), 1 T (38') Dulucq.
Pour Tarbes : 3 E collectif (54'), Ducau (76'), Borrell (86') ; 1 T Borrell (86').
Stade Bagnérais : Dulucq ; Carbo, Saubié, Jouanicou, Moro ; (o) Lassalle, (m) Danos ; Fuxan, Gayri, Loustalet ; Viau, Baqué (cap.) ; Peduto, Duclos, Acosta. Sont entrés en jeu : Delpech, Duboscq, Dutrey, Labadie, Tapie, Grout, Manse.

Blagnac avait repris la seconde place aux Stade Bagnérais la veille face à Tyrosse, il fallait réagir pour revenir parmi les qualifiables. Les Noirs devaient donc impérativement l'emporter face à Tarbes pour reprendre la seconde place au classement. Ils l'ont fait dans un derby qui a tenu toutes ses promesses grâce à la qualité du jeu proposé par les deux équipes. Une entame de match fébrile de la part des Stadistes à l'instar des Tarbais qui faisaient circuler le ballon, cherchant à asphyxier leur adversaire dès les premières minutes de jeu. La solidarité défensive des Noirs était immédiatement mise à l'épreuve. Après deux pénalités manquées par le buteur Tarbais, Bagnères entrait enfin dans son match. C'est leur mêlée qui les mettait sur le bon chemin en donnant l'occasion à Romain Dulucq d'ouvrir le score sur pénalité. Le Stade dominait mais ne parvenait pas à concrétiser au tableau d'affichage face à une défense bien en place. Le leader allait plier dans les dernières minutes de la première période. D'abord en encaissant un essai de Nicolas Fuxan, emmené par tout son pack derrière la ligne, que Dulucq transformait du bord de la touche. Le buteur Stadiste ajoutait une dernière pénalité juste avant de regagner les vestiaires qui donnait un avantage de 13 points aux siens sans que le Stado n'ait pu inscrire le moindre point.
Une victoire pour Chris.
Dès la reprise, Romain Dulucq creusait un peu plus l'écart grâce à une nouvelle pénalité, mais c'était sans compter sur la réaction d'une belle équipe Tarbaise qui ouvrait enfin son compteur avec un essai collectif. Et puis, Christophe Carbo se blessait sérieusement sur une relance. L'ailier Stadiste se fracturait la jambe sur un plaquage. Un accident de jeu qui interrompait la partie de très longues minutes. Après ce long arrêt de jeu, les Bagnérais reprenaient le match en main, comme pour rendre hommage à leur copain blessé. Plusieurs temps de jeu et le ballon finissait dans le couloir des 15m où l'arrière Stadiste amenait le surnombre. Romain Dulucq débordait, fixait le dernier défenseur pour servir parfaitement Romain Saubié. Le centre Bagnérais sprintait pour finir dans l'en but. Même si les Tarbais inscrivaient deux essais en toute fin de rencontre, Bagnères tenait sa revanche dans ce derby du haut de tableau. La dernière journée donnera son verdict. Blagnac, concurrent direct des Bagnérais pour la qualification, se déplacera à Tarbes, pendant que Bagnères ira à Valence d'Agen. Et si on retrouvait deux clubs Bigourdans en quarts de finales du championnat de France le 13 mai prochain ?
 
2018-04-16
 
       
 
Des entraîneurs satisfaits du résultat, beaucoup moins du match de leurs joueurs                          
LES BALANDRADE EN FINALE DU COMITÉ
Les juniors se qualifient laborieusement pour la finale Armagnac Bigorre en disposant de l'Isle Jourdain 27 à 15.
BAGNÈRES 27 - L'ISLE JOURDAIN 15 (MT 17-10).
Arbitre : Pierre Henry Déauze (Armagnac Bigorre), assisté de Christophe Baris et Laurent Espinasse (Armagnac Bigorre).
Pour Bagnères : 3 E Barrère (23'), Vignes (29'), Desbois (37') ; 3 T (23', 29', 37') et 2 P (16', 66') Vidal.
Pour L'Isle Jourdain : 2 E (37', 65') ; 1 P (4'), 1 T (37').
Stade Bagnérais : Ratel ; Domerc, Kuzniar, Barrère, Manse Y. ; (o) Vidal (Cap), (m) Tapie ; Desbois,  Pastre-Courtine, Moreilhon ; Lalanne, Vignes ; Domingos, Derghali, Arnauné. sont entrés en jeu : Dubau, Barros, Manse J., Ténet, Sibers, Deyris, Ponnau.

Les juniors ont bien mal débuté la partie. Coup d'envoi, en-avant des Noirs repris devant, pénalité pour les Gersois qui choisissent la touche et s'installent dans les 22m Bagnérais. L'Isle Jourdain domine les premières minutes de cette demi-finale mais ne concrétisent que par une pénalité pour une faute en touche. Après un quart d'heure de sieste, les Stadistes se réveillent, réalisent des enchaînements, les adversaires sont hors-jeu, Vidal  remet les deux équipes à égalité. Peu après, la mêlée Noire pique le ballon sur introduction Gersoise, Tapie alerte rapidement ses trois-quarts. Vidal sert Barrère qui prend l'intervalle et sprinte sur 40m pour inscrire le premier essai du match. Les Bagnérais accentuent leur domination. Après de nombreux bons temps de jeu, Vignes, servi à hauteur, plonge dans l'en-but. Avec la transformation de Vidal, le break est fait. Un nouveau moment de somnolence permet aux adversaires de revenir dans le match juste avant la pause. Une pénalité jouée rapidement surprend les Bagnérais, mal replacés, pas concentrés, pour un essai transformé et un 17 à 10 à la mi-temps.
Une bonne entame et puis... plus rien.
Les Noirs, remontés à la pause par des entraîneurs passablement et légitimement en colère, attaquent la seconde période pied au plancher. Sur une mêlée à quelques mètres de la ligne de but, Desbois relève le ballon et va marquer en force. L'écart est conséquent mais les juniors s'endorment une fois de plus, s'évertuant à écarter les ballons en ne profitant pas de leur supériorité devant. Les Bagnérais jouent à l'envers, n'appliquent pas les consignes pourtant claires des coachs. Une léthargie coupable dont va profiter l'Isle Jourdain. Un petit coté bien négocié, puis un renversement de jeu amènent le deuxième essai des Gersois qui relancent le match. Les dernières minutes sont stressantes mais les Noirs font le forcing, Vidal convertit une pénalité pour hors-jeu qui scelle le sort du match. Mais que ce fut laborieux ! Bagnères retrouvera en finale Auch, vainqueur un peu plus tôt dans l'après midi de Fleurance. Les Stadistes vont devoir bien travailler pour préparer le16ème de finale du championnat de France de dimanche prochain à 15h face à Tyrosse, au stade municipal de Jurançon, où il ne faudra pas s'endormir et surtout jouer juste. Beaucoup plus juste que lors de cette demi-finale du Comité où les Noirs auraient pu se faire "croquer". Avertissement sans frais.
Le commentaire du coach Stadiste Patrice Isac.
 
 
2018-04-16
 
       
 
On attend une nouvelle grande performance de la mêlée Bagnéraise face à Trélissac                       
UNE TRÈS GRANDE ENVIE DE RESTER EN VIE
Le Stade Bagnérais doit encore faire vibrer son public pour que son public lui donne de la force.
Une seconde étape de haute montagne se profile pour les Noirs. La première a été franchie avec beaucoup d'abnégation et un cœur immense face à Rodez. Ces mêmes valeurs que les hommes de Pettigiani vont devoir retrouver face au second de la poule, Trélissac, dans ce match en retard comptant pout la 13ème journée (deux autres matchs en retard se jouent le même jour : Valence d'Agen - Lombez et Rodez - Lavaur). Cet état d'esprit remarquable et cette envie, qui provoquent la réussite et une belle communion entre le public et les joueurs, seront les clés de ce match ô combien important. Il va falloir remettre ces belles et grandes valeurs sur le terrain dimanche face à une redoutable équipe de Trélissac. Avec un seul objectif : gagner pour rester en vie.
Le week end des Stadistes.
Samedi 14 avril
. U12 : Entraînement à 10h00 (Stade de La Plaine).
. U14 - Tournoi Espoir de l'Occitanie : Balma - Bagnères - Sarc XV - Rives d'Orb à 9h30 (Stade municipal - Villefranche de Lauragais).
. U6 U8 U10 - Match du Top 14 (invités par la Section Paloise et le Groupe Total) : Pau - Agen à 18h00 (Stade du Hameau - Pau).
. Balandrade (1/2 finale championnat Armagnac Bigorre) : Bagnères - L'Isle Jourdain à 17h00 (Stade municipal - Masseube).
Dimanche 15 avril
. Espoirs (Play Off) : Bagnères - Tarbes à 14h00 (Stade Marcel Cazenave).
. Fédérale 1 (Championnat) : Bagnères - Trélissac à 15h30 (Stade Marcel Cazenave).
Le détail des rencontres : cliquez ici
 
2018-04-13
 
       
 
Après la courte défaite du match aller les Bagnérais pensaient déjà au match retour                        
Espoirs. Play Off
BAGNÈRES-TARBES : LE DERBY DE BIGORRE

Les Espoirs du Stade Bagnérais reçoivent le Stado pour la revanche, dimanche à 14h au stade Marcel Cazenave.
La course est serrée pour la seconde place qualificative entre Bagnères et Blagnac qu'un seul petit point sépare au classement. Malgré leur défaite 10 à 9 la semaine dernière en Haute Garonne, les Stadistes tiennent la corde en seconde position mais rien n'est encore joué. On y verra plus clair à l'issue de cette neuvième et avant dernière journée des Play Off où Blagnac reçoit Tyrosse samedi à 15h30 et Bagnères accueille le leader Tarbes dimanche. Ce derby, tout le monde l'attend depuis la première confrontation entre les deux équipes à la fin du mois de février dernier. C'est le Stado qui s'était imposé 21 à 15, profitant d'une première mi temps quasi inexistante des Stadistes, mais qui avait tremblé jusque dans les dernières minutes du match en contenant tant bien que mal les assauts des Bagnérais devant leur ligne. Au stade de Barbazan, le combat avait été d'une grande intensité. Il le sera dans ce match retour à Cazenave. Les Bagnérais ne devront pas regarder leur adversaire qui pourrait être renforcé pour l'occasion, profitant du week end de repos de leur équipe 1. Bagnères devra jouer son rugby, faire preuve de beaucoup de solidarité dans le combat, mais aussi de discipline pour remporter ce derby et conforter une deuxième place qui ferait faire aux Noirs un pas de plus vers les phases finales. Les supporters seront au rendez-vous, les Stadistes doivent l'être aussi.
 
2018-04-13
 
       
 
Le groupe Balandrade attaque ses phases finales                                                 
LES JUNIORS PASSENT EN MODE "PHASES FINALES"
Samedi à 17h, au stade municipal de Masseube, le Stade Bagnérais joue pour une place en finale du championnat Armagnac Bigorre Balandrade.
Avant le 16ème de finale du championnat de France qui se jouera le 22 avril face à Tyrosse (le terrain n'a pas encore été désigné par la FFR), les Balandrade du Stade Bagnérais retrouvent L'Isle Jourdain en demi-finale du championnat Armagnac Bigorre dont ils sont les tenants du titre. Les Gersois, qui ont terminé à la troisième place de leur poule du championnat territorial derrière Montauban et Villefranche de Lauragais, n'ont plus que cette compétition pour sauver leur saison. Côté Stadistes on prend cette demi-finale avec beaucoup de sérieux, avec l'intention de conserver le bouclier du Comité qui sera le dernier de l'histoire. Si ils veulent se qualifier pour la finale, les Noirs ne devront pas mettre le frein à main en pensant à l'échéance importante qui les attend dans une semaine. Bien au contraire. Vidal et ses coéquipiers devront produire le jeu qu'on leur connaît. La seule hantise des coachs est qu'il y ait des blessés lors de cette rencontre, ce qui pénaliserait forcément les Stadistes pour la suite de la saison. Le mieux pour les joueurs est de ne pas y penser et de jouer sans retenue. Les Bagnérais pourront ensuite préparer sereinement et surtout sérieusement le championnat de France. Les Noirs comptent beaucoup sur leurs supporters samedi. Coup d'envoi à 17h, après la première demi-finale qui opposera Auch à Fleurance à 14h.
 
2018-04-12
 
       
 
Fabien Dupuy en mode "guerrier" comme tous ses coéquipiers (Photo Rachel Barranco - Dépêche du Midi)      
BAGNÈRES EST DANS LE VRAI
C'est un Stade Bagnérais débordant d'envie et de cœur qui a dominé Rodez sur le score sans appel de 19 à 3.
BAGNÈRES 19 - RODEZ 3 (MT 9-3).
Arbitre : Loïc Frayssinet (Côte d'Argent), assisté de Frédéric Vergnaud et Jérôme Soubigou (Côte d'Argent).
Pour Bagnères : 1 E de pénalité (43') ; 4 P Matier (14', 27',34',60').
Pour Rodez : 1 P Boscus (7').
Stade Bagnérais : Matier ; Lejeune, Barats, Cabanne (Dubarry, 80'), Garlat (Dupuy, 70', 79') ; (o) Dubarry (Laharrague, 68'), (m) Cayrolle (Arnauné, 63') ; Seité (Urbaïtis, 63'), Gélédan, Bonan ; Miro, Pettigiani (cap) (Lopez, 55') ; Lisbani (Szabo, 50'), Dupuy (Pujo, 50'), Lambrot (Bourhis, 50').

On attendait des Bagnérais affamés, des Bagnérais qui avaient envie de se faire plaisir, de faire plaisir à ce beau public qui les a porté tout au long de la rencontre, qui avaient aussi le fort désir de jouer pour leur Coprésident Christian Abeilhé, éloigné de son Club pour des raisons de santé. On a eu tout cela dans ce match que les Noirs ont livré face à Rodez. On sait que le rugby commence devant. Pettigiani et ses copains s'en sont souvenus dimanche face à des Ruthénois, arrivés la veille du match dans les Pyrénées, eux aussi en mode phase finale. Dans des conditions atmosphériques difficiles, les Stadistes ont joué juste, avec un pack retrouvé qui a mis à mal son homologue pourtant réputé pour être un des plus puissants de la poule. Deux ballons portés des Noirs, des plaquages appuyés, le ton était donné dès les premières minutes du match par des Bagnérais que l'on sentait vite très déterminés. C'est Rodez qui ouvrait la marque sur pénalité sanctionnant un excès d'engagement sur un plaquage. Mais le rouleau compresseur Noir était en marche. Une première mêlée équilibrée, une seconde où Bagnères prenait l'ascendant, sur la troisième, le pack Stadiste roulait littéralement sur sa rivale. Jordan Matier égalisait. Les Ruthénois, asphyxiés par la marche en avant des "gros" et l'omniprésence d'une défense très offensive, se mettaient de nombreuses fois à la faute. Par deux fois, le buteur Stadiste trouvait la cible pour donner aux siens six points d'avance à la pause.
Les premiers de retour sur le terrain sous les Vivas de leur public.
A peine sortis des vestiaires on avait très vite le sentiments que Pettigiani et ses coéquipiers étaient tout aussi empressés d'en découdre que dans le premier acte. Un bon jeu au pied d'occupation de Yann Cayrolle ramenait le ballon dans les 22m adverses. Sous la pression du rideau défensif Stadiste, les Ruthénois étaient repoussés jusque dans leur en but et finissaient par concéder une mêlée à cinq mètres. Le pack Noir emportait tout, franchissait la ligne, M. Frayssinet accordait fort justement l'essai de pénalité. Les conditions météo ne s'arrangeait pas, tout comme l'état du terrain. Mais les Bagnérais ne desserraient pas leur étreinte. La domination des avants et une défense intraitable dans toutes les lignes mettaient très vite un terme aux timides initiatives Ruthénoises. Seul Jordan Matier complétait le tableau d'affichage avec une dernière pénalité qui mettait le Stade Bagnérais définitivement à l'abri d'un improbable retour des visiteurs. Bagnères avait franchi le premier col, non sans efforts, mais avec succès, laissant leur adversaire, concurrent à la qualification, repartir à vide. Un bonne opération comptable, mais pas seulement. Le dénivelé du second col sera plus important. Il s'appelle Trélissac. Les Noirs ont la semaine pour s'y préparer physiquement et surtout mentalement. C'est ce que tout un club et tout un public, ce public qui a tant vibré dimanche, attendent. Eux aussi ont autant envie que les joueurs.
 
2018-04-09
 
       
 
Clément Tisnérat et ses coéquipiers n'ont pas fait de détails face à Morlaàs                              
LES BELASCAIN RÉGALENT
Neuf essais inscrits par Haute Bigorre XV pour le dernier match de la phase régulière à Bagnères.
HAUTE BIGORRE XV 57 (BO) - MORLAÀS 14 (MT 21-7).
Arbitre : Dorian Bégué (Armagnac Bigorre).
Pour Haute Bigorre XV : 9 E Tisnérat (8'), Estrade (15'), Salette (35'), Castéran (49'), Meynier (54', 73'), Motsch (57'), Oletchia (60') et Lang (71') ; 6 T Ponnau (8', 15', 35', 7'1, 73'), Cibat Theil (57').
Pour Morlaàs : 2 E Pucheu-Plante (40'+2'), Martins (79') ; 2 T Pucheu-Plante.
HBXV : Meynier ; Estrade, Tisnérat, Castéran, Motsch ; o) Ponnau, (m) Salette ; Pujo, Lapoutge, Domecq ; Laporte, Fourtané ; Compagnet, Tisné (cap), Delpech. Sont entrés en jeu : Fourcade, Cazaux, Broca, Castet, Cibat Theil, Oletchia et Lang.

Il fallait terminer la phase de poule devant leur public avec la manière. Les Belascain l'ont fait en dominant largement une vaillante équipe de Morlaàs qui n'a pu résister aux déferlantes des joueurs de l'Entente Haute Bigorre XV. Après quelques minutes un peu brouillonnes, les Noirs mettaient la main sur le match et de l'ordre dans ses initiatives. Clément Tisnérat mystifiait la défense Morlanaise pour aller inscrire le premier essai des siens. Le second, certainement le plus beau des neuf essais des Noirs, arrivait quelques minutes plus tard à la suite d'un enchaînement des passes dans la défense adverse que concluait Kévin Estrade. A cinq minutes de la pause, Robin Salette se faufilait derrière un ruck proche de la ligne pour inscrire le troisième essai. Avec les trois transformations d'Adrien Ponnau, HBXV faisait le break. Un break contesté par Morlaàs dans les arrêts de jeu grâce à un essai transformé de son demi d'ouverture.
Six essais supplémentaires devant un public enchanté.
Les Noirs appuyaient sur l'accélérateur en seconde période, ne laissant que peu de chances à un adversaire valeureux mais débordé, et allaient inscrire six nouveau essais. Rémy Castéran, Laurent Meynier, Sylvain Motsch, Sébastien Oletchia, David Lang, et à nouveau Laurent Meynier pour son doublé, franchissaient la ligne pour clôturer la farandole d'essais de Haute Bigorre XV. Près de soixante points inscrits, un bonus offensif avec la manière. De quoi enchanter le nombreux public qui avait rempli les tribunes du stade Marcel Cazenave. Une dernière victoire dans la phase régulière avant les huitièmes de finale du championnat de France, le 29 avril prochain, en guise de cadeau d'anniversaire pour les 20 ans du capitaine Simon Tisné.
 
2018-04-09
 
       
 
Les Bagnérais pourront s'engouffrer dans le sillage des "patrons" dimanche                               
UNE VICTOIRE OU RIEN
Devant leur public, Pettigiani et son groupe devront être affamés face à Rodez pour continuer à faire vivre l'espoir.
Bagnères a trois cols "hors catégorie" à gravir en trois semaines. Au pays de l'Aspin et du Tourmalet on sait que ce n'est pas chose impossible à faire si on y est préparé physiquement et mentalement. Le premier col s'appelle Rodez et son pack surpuissant, qui prétend, comme le Stade Bagnérais, à une qualification encore possible. Avant ce match, c'est Rodez qui tient la corde et occupe la cinquième place qualificative avec un point d'avance, si l'on se réfère au classement britannique. Parce que c'est ce classement qu'il faut maintenant considérer à trois matchs de la fin de la phase de poule. Les Noirs sont donc dans l'obligation de l'emporter sans laisser le moindre point à l'adversaire. Gros challenge.
Rallumer la flamme.
Après la défaite (presque humiliante) la semaine dernière à Valence d'Agen, le Stade doit retrouver sa fierté et redonner de la fierté à ses supporters, en particulier à ceux, ils étaient une soixantaine, qui avaient fait le déplacement dans le Tarn-et-Garonne. Si on excepte les deux faux-pas à domicile (la défaite contre Blagnac et le match nul face à Lombez), les Noirs ont tenu leur rang dans leur antre de Cazenave en signant même trois beaux bonus offensifs. Pourquoi pas un quatrième dimanche. Cette optique semble peut paraître prétentieuse, mais elle est pourtant une des conditions pour continuer à espérer. La première sera avant tout de gagner, avec dans un coin de la tête (et du cœur) une forte pensée pour Christian Abeilhé qui a été contraint de quitter la Coprésidence du Club pour des raisons de santé (lire). Les trois derniers matchs seront pour lui. A commencer par celui de dimanche où le prix du mètre carré va être très cher à Cazenave (sic).
A ne pas manquer en lever de rideau le dernier match de la phase régulière des Belascain de Haute Bigorre XV qui reçoivent Morlaàs. Des Belascain premiers de leur poule, déjà qualifiés, comme les Balandrade, pour les phases finales du championnat de France. Coup d'envoi à 14h.
Le week end des Stadistes.
Samedi 7 avril
. U6 - U8 - U10 : Entraînement à 10h00 (Stade de La Plaine).
. U12 - Tournoi Armagnac Bigorre : Adour/Échez - Bagnères - Gimont - Nogaro à 14h00 (Stade Henri Fontan - Bordères).
. U14 - Tournoi Fédéral : Toulouse UC - Bagnères - Cahors à 14h30 (Stade Alain Coulon - Toulouse).
. Féminines U18 à VII (Championnat) : Bagnères - Blagnac - Argelès Gazost - Montech à 14h00 (Stade Marcel Cazenave ou Stade de La Plaine en cas de mauvais temps).
Dimanche 8 avril
. Féminines Fédérale à VII (Championnat) : Bagnères - Narbonne - Andorre - Argelès Gazost à 14h00 (Stade de La Plaine).
. Belascain (Championnat) : Haute Bigorre XV - Morlaàs à 14h00 (Stade Marcel Cazenave).
. Espoirs (Play Off) : Blagnac - Bagnères à 15h00 (Stade Ernest Argelès - Blagnac).
. Fédérale 1 (Championnat) : Bagnères - Rodez à 15h30 (Stade Marcel Cazenave).
Le détail des rencontres : cliquez ici
2018-04-06
 
       
 
Les Espoirs du Stade Bagnérais face à leur destin dimanche à Blagnac                                   
Espoirs. Play Off.
BAGNÈRES JOUE UNE PARTIE DE SA SAISON À BLAGNAC

Dimanche à 15h au stade Ernest Argelès, les Espoirs du Stade Bagnérais peuvent faire un très grand pas vers la qualification.
L'enjeu est de taille dimanche, tant pour Blagnac que pour Bagnères. Il s'agira tout simplement pour Bagnères de consolider sa seconde place dans ces Play Off, pour Blagnac de tenter de revenir à hauteur des Bagnérais qui les ont légèrement distancés en deux journées. Pourtant, les Haut-Garonnais avaient les cartes en mains en s'emparant de la première place après avoir battu Tarbes 26-0) le 11 mars denier pendant que le Stade Bagnérais étrillait Valence d'Agen 44 à 0. Le parcours s'est compliqué pour les Blagnacais qui ont essuyé deux défaites consécutives. La première à domicile face à Valence d'Agen, la seconde chez le dernier Oloron, pendant que Bagnères s'imposait à deux reprises face à Oloron et Tyrosse, reprenant la seconde place au classement, à deux points du leader Tarbes, et reléguant Blagnac à quatre points, à la troisième place. Seuls les deux premiers obtiendront leur billet pour les phases finales.
La 4ème confrontation de la saison entre les deux équipes.
C'est dire toute l'importance que revêt ce match au sommet. Les Bagnérais seraient plus que bien inspirés d'aller chercher des points chez ce concurrent direct à la qualification, d'autant plus que les deux dernières journées vont être là aussi décisives. Le 15 avril le Stade recevra Tarbes pendant que Blagnac recevra Tyrosse, et pour la dernière journée, le 29 avril, Bagnères se déplacera à Valence d'Agen pendant que Blagnac ira à Tarbes. Christophe Cazaux, coentraîneur avec Marc Carrère se veut serein "Cela va faire notre 4ème confrontation avec eux, donc on se connaît par cœur et il sera difficile de les surprendre. Soyons rigoureux dans notre jeu avec un peu plus de sérénité dans la zone de marque. Pas d’affolement, il reste trois matchs avec des points à prendre partout. Nous ferons les compte le 29 Avril". Ceci dit, Degrave et ses coéquipiers doivent aller à Ernest Argelès avec des intentions, pour faire un résultat qui les mettrait à l'abri d'un final au couteau. Le dire c'est bien, le faire c'est mieux.
 
2018-04-06
 
       
 
Les Noirs de HBXV veulent finir la phase de poule en beauté                                          
Belascain. Haute Bigorre XV.
LA DER À BAGNÈRES AVANT LES PHASES FINALES

Les Belascain de l'Entente Haute Bigorre XV reçoivent Morlaàs dimanche à 14h pour le dernier match de la phase régulière.
C'est une première partie de saison quasi parfaite que les Belascain ont réalisé. Les chiffres, avant cette quatorzième et dernière journée, parlent d'eux-mêmes. 55pts au classement (avec 7pts d'avance sur le dauphin Adour/Échez/Stado), 12 victoires, 1 défaite (contre Lourdes à domicile), 285pts inscrits (3ème meilleur attaque), 100pts encaissés (meilleur défense), 31 essais marqués, 8 essais concédés, 4 bonus offensif, 1 bonus défensif, +25 au classement britannique. Des statistiques qui assurent la première place de la poule 3 à l'Entente avant même la dernière journée, et la quatrième place nationale sur cinquante équipes en compétition.
La formation au cœur des préoccupations.
La philosophie de l'encadrement depuis plusieurs années, comme l'a toujours souhaité l'entraîneur "historique" de HBXV David Fourtané, est de former des joueurs pour les différents clubs de l'Entente, Bagnères, Baronnies, Luc et Tournay. Pour Manu Sanchez et Nicolas Buey qui se sont vu épauler cette année par deux précieux conseillers que sont Sébastien Pettigiani, capitaine de l'équipe Première et Sylvain Manse, jeune retraité du rugby, "C'est un vrai régal d'entrainer ces jeunes, qui ont tous envie d'apprendre. Ils se dépouillent sur le terrain à l'image du capitaine Simon Tisné. On est souvent moins gaillards que les adversaires mais l'envie et l'investissement des joueurs nous permet de gagner les matches. Ça a été de supers moments d'aller jouer dans les différents clubs de l'Entente où on a toujours été super bien accueillis (repas d'avant match, réceptions)".
Dimanche en lever de rideau de Bagnères Rodez.
Le groupe Belascain est composé de joueurs d'horizons différents. Avec la nouvelle catégorie Espoirs cette année, il n'y avait pas d'ossature d'équipe avec les 3ème année. Les joueurs se sont vite adaptés et ont pu aller chercher des victoires importantes à l'extérieur comme à Lourdes ou à Tarbes, ce qui a hissé Haute Bigorre XV en haut du classement. La fin d'année a été plus compliqué avec un calendrier très clairsemé. Est arrivée à la phase retour. "Lourdes est venu s'imposer à Cazenave, ce qui a été un bon signal d'alerte" confient les coachs de HBXV. "Tout le monde s'est remis au boulot et ça nous a permis de faire un bon match contre Tarbes et de gagner pour conforter la première place". Maintenant, il reste un match de championnat dimanche contre Morlaàs dimanche en lever de rideau de la Première à Cazenave pour clôturer cette première phase. Les Noirs de Haute Bigorre XV basculeront ensuite en mode phase finale. Une toute autre histoire.
 
2018-04-04
 
       
 
Les largesses de M. Cormier en seconde mi temps n'ont pas aidé les Bagnérais à rester dans le match            
SOMBRE DIMANCHE POUR LES NOIRS
Le Stade Bagnérais corrigé en une mi temps (43 à 10) à Valence d'Agen.
VALENCE D'AGEN 43 (BO) - BAGNÈRES 10 (MT 8-3).
Stade Evelyne Jean Baylet de Valence d'Agen.
Arbitre : Florian Cormier (Limousin), assisté de Michaël Fouret et Christian Coudert (Limousin).
Pour Valence d'Agen : 6 E Minguillon (1', 55'), Dulay (44'), Khanfous (51'), Bouyxou (62'), Robert (79)' ; 5 T Bouyxou (44', 51', 55', 62'), Borderies (79'), 1 P Henric (27').
Pour Bagnères : 1 E (73') Matier ;1 T (73'), 1 P (13') Matier.
Stade Bagnérais :Matier, Lejeune, Puigmal, Cabanne, Dubarry, (o) Laharrague, (m) Arnauné ; Seité, Cazorla, Lopez (cap.), Miro, Bonan, Lisbani, Pujo, Bourhis. Sont entrés en cours de jeu : Cayrolle, Garlat, Gélédan, Pettigiani, Urbaïtis, Lambrot, Dupuy, Peduto.
Après une première mi temps de bonne qualité, qui aurait pu prédire que les Bagnérais allaient sombrer dans le second acte ? Pas grand-monde tant l'implication des hommes de Guilhem Lopez a été grande. Malgré un essai encaissé dès la première minute de jeu sur un ballon rendu au pied, après une mêlée gagnée par les Noirs, dans les bras de l'ailier Valencien qui déboulait sur 70m le long de la ligne de touche pour marquer, Bagnères réalisait quarante bonnes premières minutes, faisant douter une équipe de Valence d'Agen qui se mettait souvent à la faute sous la pression des Stadistes. Les cinq points de retard à la pause mais surtout le comportement des Noirs laissaient présager d'une seconde période prometteuse. Il n'en fut rien.
Cette indiscipline qui tue.
La seconde mi temps était un véritable calvaire pour le Stade Bagnérais avec cinq essais encaissés, une indiscipline et une défense fantomatique fatales. Sur les cinq essais Valenciens inscrits en seconde période, trois auraient dû être refusés par M. Cormier. Les trois premiers plus exactement. Un énorme en avant des Bleus à un mètre de la ligne Stadiste que l'arbitre et son juge de touche, pourtant bien placés, ne signalaient pas. Essai. Une touche dans les 40m Bagnérais avec un lancer tout sauf droit. Là non plus, pas vu par le corps arbitral. Essai. Un coup de pied de pression de l'ouvreur Valencien sur lequel l'ailier partait deux bons mètres devant. Pas vu, pas pris. Essai, face à une défense qui commençait à prendre l'eau. Trois erreurs d'arbitrage qui coûtaient cher aux Noirs qui sortaient totalement de leur match devant des Tarn-et-Garonnais rendus euphoriques. Le temps de l'indiscipline venait pour les Noirs. Deux cartons, et des Bagnérais qui se retrouvaient à deux reprises en infériorité numérique, finissaient par tuer définitivement le match. La défense Stadiste se faisait "trouer" sur quasiment chaque attaque des locaux. Un calvaire. pour les joueurs, les entraîneurs, et les nombreux supporters qui avaient fait le déplacement. L'essai en fin de rencontre de Jordan Matier ne pouvait effacer l'immense déception après le coup de sifflet final. Il reste trois matchs aux Noirs, trois matchs à domicile, pour retrouver un honneur perdu.
Patrick Bentayou "On paye cher la reprise de la seconde mi temps".
 
 
2018-04-02
 
       
 
La joie des Juniors Bagnérais délivrés au coup de sifflet final                                         
Balandrade. Barrage retour.
BAGNÈRES S'INVITE AU FRANCE

Le Stade Bagnérais sort le vice champion de France en titre au prix d'un combat intense et se qualifie pour les 16èmes de finale.
BAGNÈRES 12 - CAHORS 7 (MT 6-7).
Match aller : Cahors 17 - Bagnères 16..
Arbitre : Thierry Melliet (Armagnac Bigorre), assisté de François Arbant et Jacques De Lemos (Armagnac Bigorre).
Pour Bagnères : 4 P (17', 23', 42', 47') Vidal.
Pour Cahors : 1 E (13') ;1 T.
Stade Bagnérais : Ratel ; Domerc, Kuzniar, Dantagnan, Manse ; (o) Vidal (cap), (m) Deyris ; Desbois, Ténet, Sibers ; Vignes, Lalanne ; Domingos, Derghali, Arnauné. Sont entrés en jeu : Dubau, Soulère, Moreilhon, Pastre Courtine, Durand, Tapie, Ponnau.

La qualification fuyait les Balandrade du Stade Bagnérais depuis deux saisons, échouant à deux reprises au stade des Barrages. Cette fois-ci ils se sont donnés les moyens de parvenir à franchir le cap, non sans mal face à une belle équipe de Cahors qui aura tout tenté jusque dans les dernières minutes. Ce match de guerriers, d'une grande intensité, qui s'est joué sous des trombes d'eau, a tourné finalement et logiquement à l'avantage des Bagnérais qui ont eu un avant goût de ce qui les attend dès les seizièmes de finale. Les Noirs se sont bien acclimatés à ce déluge en jouant chez l'adversaire et essayant de construire au près. La possession était Stadiste, mais sur une perte de balle au contact, les visiteurs contre attaquaient sur 60m et inscrivaient un essai en moyenne position que le demi de mêlée transformait. 7 à 0 pour  une équipe de Cahors réaliste, qui n'avait presque pas vu le ballon dans ce premier quart d'heure. Les Noirs, enfin décrispés, fidèles à leur principe de jeu adapté aux conditions, allaient continuer à dominer en jouant toujours au près. Théo Vidal réduisait le score par deux fois sur des pénalités pour hors-jeu des Cadurciens. Les Bagnérais auraient même pu prendre l'avantage avant la mi-temps. Une attaque des trois-quarts permettaient à Benoît Ratel de prendre l'intervalle et de percer sur 30m. Malheureusement, l'arrière Stadiste oubliait de poursuivre au pied pour lui-même et de conclure une action qui semblait décisive.
Une gestion parfaite de la seconde mi temps.
Le combat sans merci, mais loyal, que se livraient les deux équipes, sous les yeux du très bon M. Melliet et de ses assistants, continuait en seconde période, faisant oublier le rugby de mouvement prôné depuis le début de la saison par les entraîneurs Stadistes. Toujours sous le déluge, les Bagnérais s'adaptaient mieux que leurs adversaires. D'abord grâce à une mêlée des grands jours, conquérante, puissante, qui se payait même le luxe de chiper deux ballons sur introduction adverse, dont un à cinq mètres de la ligne Stadiste. Ensuite grâce à un excellent jeu au pied d'occupation, que ce soit de l'arrière Ratel ou du demi d'ouverture Vidal qui renvoyait systématiquement les Cadurciens dans leur camp. La stratégie parfaite dans ces conditions climatiques. Théo Vidal donnait l'avantage au Stade Bagnérais sur deux pénalités de plus de 40m. Un avantage que le Stade préservera jusqu'à la fin, au prix d'une défense héroïque sur la ligne dans les dernières minutes du match. Bagnères se qualifie au détriment de Cahors sur l'ensemble des deux matchs pour les seizièmes de finale du championnat de France, évitant un match de barrage supplémentaire grâce à l'élimination de Castanet par Millau. Les juniors donnent rendez vous à leurs supporters le 21 ou le 22 avril prochain pour le coup d'envoi des phases finales.
Les réactions après le match dans le vestiaire.
 
 
2018-04-02
 
       
 
Guillaume Gélédan et ses coéquipiers vont à Valence d'Agen pour aller chercher des points                   
LES NOIRS DOIVENT AVOIR FAIM
Bagnères ne peut pas passer à côté de son match à Valence d'Agen, même un dimanche de Pâques.
Le Stade Bagnérais a retrouvé des forces dimanche dernier en s'imposant avec le bonus offensif face à Saint Sulpice. Le Stade a retrouvé ses forces avec un pack dominateur, des trois-quarts qui marquent ,et surtout, un état d'esprit remarquable. Les Noirs devront ressortir les mêmes cartes de leur jeu pour aller défier Valence d'Agen dimanche, un concurrent direct à la qualification. Dimanche dernier, une ultime pénalité au bout des arrêts de jeu a privé les Valenciens d'un succès à Rodez. Frustrant pour une équipe en confiance qui aura maintenant pour objectif de prendre sa revanche sur le Stade Bagnérais qui avait dominé le match aller 31 à 22. Valence d'Agen (4ème), qui compte cinq points d'avance sur Bagnères (8ème), est favori dans ce duel. Le Stade Bagnérais, qui a dissipé ses doutes dimanche dernier, fera le déplacement dans le Tarn-et-Garonne avec le statut d'outsider, mais avec l'objectif de ne pas faire le voyage à vide. Chaque point va compter dans cette dernière ligne droite qui a un fort parfum de phase finale.
Le week end des Stadistes.
Samedi 21 mars
. U6 - U8 - U12 : Entraînement à 10h00 (Stade de La Plaine).
. Balandrade (Championnat - Barrage retour) : Bagnères - Cahors à 16h (Stade Marcel Cazenave).
Dimanche 1er avril
. U10 17ème Tournoi de Pâques de la Section Paloise : Stade Toulousain - Bordeaux Bègles - Colomiers - Bagnères - Lons à 9h00 (Plaine des Sports du Hameau - Pau).
. U14. 42ème Tournoi d'Orthez - Challenge Espoirs à 9h00 (Stade Henri Cazenave - Orthez).
.
Féminines Fédérale à VII (Championnat) : Narbonne - Bagnères - Argelès Gazost - Lunel à 14h00 (Stade de La Condamine - Fleury d'Aude).
. Fédérale 1 (Championnat) : Valence d'Agen - Bagnères à 15h00 (Stade Evelyne Jean Baylet - Valence d'Agen).
Le détail des rencontres : cliquez ici
 
2018-03-30
 
       
 
Les cadres vont devoir montrer le bon chemin samedi à Cazenave (Photo d'archive)                            
Balandrade. Barrage retour
AVEC CALME ET DÉTERMINATION

Après un match aller très (ou trop) controversé, les juniors Stadistes accueillent Cahors samedi à 16h pour le match de la qualification.
Deux fois consécutives que les Balandrade du Stade Bagnérais échouent en Barrages, aux portes des phases finales du championnat de France. A chaque fois sur un match "sec". Cette année c'est par matchs aller-retour que la qualification se joue. Après leur courte défaite (17-16) dans un climat très hostile à l'aller, les Noirs vont avoir à cœur de montrer, en particulier à leurs adversaires et leurs supporters, qu'ils n'étaient pas ceux pour qui on voulait les faire passer. C'est par le rugby, celui que les juniors pratiquent depuis le début de la saison, et uniquement par le rugby que les Noirs devront répondre aux interminables et incessantes provocations et insultes entendues au match aller, sur et en dehors du terrain. Ne pas avoir un esprit de vengeance mais de revanche dans ce barrage retour qui va demander beaucoup de maîtrise et de lucidité.
La troisième fois sera peut être la bonne.
Les Bagnérais ont préservé toutes leurs chances en ne s'inclinant que d'un point au match aller, s'octroyant même le point du bonus défensif. Aux points terrains, critère n°1 pour départager les deux équipes, Cahors mène à la mi temps de ce barrage 4 à 1. Pour se qualifier, le Stade Bagnérais va devoir gagner. Gagner sans laisser le bonus défensif à son adversaire ou avec le bonus offensif. Il devra aussi marquer des essais, puisque dans ce secteur, les Cadurciens mènent 3 à 1. La tâche ne sera pas facile face à une équipe de Cahors solide devant et très joueuse à l'aller, forte aussi de son expérience qui l'a emmenée jusqu'à la finale du championnat de France la saison dernière, qui va jouer sa chance à fond pour conserver leur avantage acquis il y a une semaine. Les Stadistes vont devoir faire un gros match d'équipe si ils veulent passer. Un match dans le respect des consignes, imprégné d'une saine mais forte détermination. Mêlée, conquête en touche, défense, jeu au pied, grande concentration sur le jeu, rien ne devra être négligé pour que cette troisième fois soit enfin la bonne.
 
2018-03-29
 
       
 
L'essai de Jérôme Cabanne a donné des idées de bonus offensif aux Noirs                                   
BAGNÈRES DISSIPE SES DOUTES
Les Noirs relancent la saison grâce à leur précieuse victoire bonifiée (34 à 8) face à Saint Sulpice sur Lèze.
BAGNÈRES 34 (BO) - SAINT SULPICE SUR LÈZE 8 (MT 13-3).
Arbitre : Jaouad Marboh (Provence), assisté de Philippe Soupre et Thierry Devais (Côte Basque Landes).
Pour Bagnères : 4 E Gélédan (38'), Cabanne (42'), Dubarry (60'), essai de pénalité (84') ; 2 P (5', 26') , 3 T (38', 42', 60') Matier (5', 26').
Pour Saint-Sulpice : 1 E Pit (56') ; 1 P Boyer (1').
Stade Bagnérais : Matier (Laharrague, 71') ; Lejeune, Puigmal (Matier, 77'), Cabanne, Garlat ; (o) Dubarry, (m) Arnauné (Cayrolle, 62') ; Gélédan (Seité, 61'), Cazorla, Lopez ; Miro (Szabo, 74'), Pettigiani (cap.) (Bonan, 45') ; Lambrot (Lisbani, 49'), Pujo (Dupuy, 68'), Maumus (Bourhis, 49').
Aide toi le ciel t'aidera. C'est ce que doivent se dire des Stadistes en manque de confiance depuis quelque temps. Des Bagnérais qui se sentent un peu abandonnés par leurs supporters, plus préoccupés à critiquer qu'à encourager. Peut être que les choses vont changer, ou plutôt revenir à ce qu'elles étaient en début de saison, mieux encore, la saison dernière, à la suite de cette victoire importante à domicile. La première de l'année après le match nul face à Lombez, où l'on a retrouvé les Noirs de Haute Bigorre conquérants devant et entreprenants derrière. Certes tout n'a pas été parfait. Une mêlée hésitante en tout début de rencontre, même si l'attelage Stadiste s'est très vite repris, des mains qui tremblaient au moment de la passe, provoquant des en-avant inhabituels. Les Bagnérais, dominateurs devant, ont mis une mi temps à installer leur jeu. Jusqu'à ce premier essai troisième ligne Guillaume Gélédan, transformé en coin par Jordan Matier, qui libérait tout un groupe avant de renter au vestiaire. Avec deux pénalités précédemment réussies par le buteur Stadiste, Bagnères virait à la pause avec dix points d'avance.
Les avants font le travail, les trois-quarts se font plaisir.
Le travail de sape des avants Stadistes, en mêlée comme sur les ballons portés, était récompensé en seconde période. Saint Sulpice était débordé sous la pression du "huit" Stadiste. Les avants enchaînaient, une charge de Martial Lambrot puis une seconde de Mathieu Maumus mettaient sur orbite Jérôme Cabanne. Le trois-quart centre Bagnérais, lancé comme un frelon, cassait deux plaquages pour finir sa course derrière la ligne. Matier transformait. Saint Sulpice ne sortait plus de sa moitié de terrain, usait de toutes les ficelles possibles pour perturber la mêlée Noire dominatrice. Pourtant, sur la seule fois où les visiteurs mettaient leurs crampons dans le camp Stadiste, les Noirs ajustaient mal une passe dans leur en-but, dont profitait à l'ailier haut-garonnais qui marquait en coin. Un essai "casquette" qui n'entamait en rien la sérénité des Bagnérais. Armé de patience, mettant la mêlée de Saint Sulpice au supplice, le Stade Bagnérais reprenait sa marche en avant. Un ballon porté suivi d'un départ de Dany Cazorla bien relayé par Xavier Lisbani, et pour conclure un crochet foudroyant de Arnaud Dubarry qui filait sous les poteaux. Jordan Matier transformait sans peine, Bagnères n'était plus qu'à un essai du bonus offensif. Les visiteurs ne quittaient quasiment plus leurs 30m, subissant et se mettant fréquemment et "astucieusement" à la faute. Mais la persévérance des Noirs allait finir par payer dans les ultimes seconde. Après trois pénalités consécutives à quelques mètres de leur ligne, la mêlée de Saint Sulpice explosait et se mettait une nouvelle fois à la faute alors que l'essai semblait tout fait. M. Marboh, excellent tout au long de la partie, accordait sans aucune hésitation et fort justement l'essai de pénalité. L'essai du bonus offensif. Avec cette victoire amplement méritée, Bagnères recolle à un point du "gruppetto" des prétendants à la qualification. Les quatre derniers matchs vont être palpitants. Encore plus palpitants avec le soutien inconditionnel de tous les supporters.

Les réactions dans les vestiaires.
 
 
2018-03-26
 
       
 
La relance de Tristan Moro au cœur de la défense landaise se terminera par l'essai de Quentin Gayri           
LES ESPOIRS DOMINENT TYROSSE
Bagnères consolide sa seconde place des Play Off en disposant de Tyrosse 15 à 0.
BAGNÈRES 15 - TYROSSE 0 (MT 5-0).
Arbitre : Anthony Diaz (Armagnac Bigorre).
Pour Bagnères : 2 E Gayri (28'), essai de pénalité (64') ; 1 P Dulucq (45').
Stade Bagnérais : Dulucq ; Fourtané, Saubié, Jouanicou, Moro ; (o) Lassalle, (m) Grout ; Degrave (cap.), Gayri, Labadie ; Urbaïtis, Baqué ; Peduto, Duclos, Acosta. Sont entrés en jeu : Duboscq, Tapie, Loustalet, Fuxan, Carbo, Viau, Tisnérat et Manse.
Les Espoirs ont fait un pas supplémentaire vers la qualification en disposant d'un belle équipe de Tyrosse, certes archi-dominée dans le secteur de la mêlée, mais qui a tout de même posé des problèmes aux Stadistes par un jeu dynamique fait de passes après contact dans la défense. Malgré cela, les Bagnérais, bien en place, ont tout de même maîtrisé leur sujet. Il fallait attendre la demi-heure de jeu pour voir les Noirs inscrire leur premier essai. Une relance depuis ses 22m de Tristan Moro faisait la différence. Par ses crochets et sa vitesse, le jeune 3/4 aile Stadiste passait en revue la défense adverse pour être repris à quelques mètres de la ligne. Le jeu rebondissait jusqu'à Maxime Lassalle. D'une belle diagonale au pied, l'ouvreur des Noirs trouvait son 3ème ligne Quentin Gayri qui, après avoir éliminé un dernier défenseur, aplatissait en coin. Un bel essai qui donnait cinq points d'avance à la pause aux Bagnérais.
Un gros travail de sape des avants Stadistes.
La mêlée Stadiste continuait son travail de démolition sur sa rivale une nouvelle fois pénalisée. Romain Dulucq donnait trois points supplémentaires aux siens quelques minutes après la reprise. Le jeu s'équilibrait. Il fallait attendre l'heure de jeu pour voir une nouvelle fois la mêlée Stadiste tout emporter à cinq mètres de la ligne Landaise. M. Diaz ne pouvait qu'accorder l'essai de pénalité. Les Noirs avaient mis définitivement la main sur le match et on pouvait espérer le bonus offensif. Mais la rencontre était interrompue de très longues minutes suite à la blessure du seconde ligne Tyrossais qui était évacué par les pompiers de la cité Thermale. Les Bagnérais ne parvenaient pas à retrouver le rythme qu'ils avaient imposé avant cet arrêt de jeu de plus de dix minutes. Le score en restait là. Avec cette victoire, Michaël Degrave et son équipe se maintiennent à la seconde place de ces Play Off en creusant un petit peu plus l'écart avec le troisième Blagnac qui s'incline en même temps à Oloron. Blagnac, le futur adversaire du Stade Bagnérais le 8 avril prochain. Un match en Haute Garonne qui aura un parfum de finale.
 
2018-03-26
 
       
 
Un barrage aller difficile mais un bon résultat en attendant le match retour                               
BALANDRADE : UN BARRAGE ALLER GÉRÉ DANS LE CHAHUT
Dans une ambiance des plus discutables, les Bagnérais reviennent de Cahors avec le bonus défensif et un point de retard au goal average.
CAHORS 17 - BAGNÈRES 16 (BD) (MT 12-6).
Arbitre : Christophe Marchand (Midi Pyrénées).
Pour Cahors : 3 E (6', 22', 57') et 1 T.
Pour Bagnères : 1 E Lalanne (66') 1 T Ratel, 3 P (3', 35', 41') Vidal.

Les Juniors du SB ont du répondre à la fois à une équipe de Cahors qui n'aime pas trop qu'on lui résiste, et à un public hors jeu, chauffé à blanc, qui a à peu près tout utilisé pour déstabiliser les Bagnérais. Une situation peu banale que les Noirs et Blancs ont en grande partie bien géré. Dès l'entame, les Bagnérais jouaient dans le camp adverse, Vidal profitait de cette domination territoriale pour ouvrir le score sur pénalité. Après un beau mouvement des trois-quarts, Lucas Dantagnan, déséquilibré par une cuillère, ne pouvait aplatir. La première incursion Cadurcienne était, elle, payante. Une pénal touche à 5 m de la ligne des Noirs et Blancs, prise de balle, maul qui entre dans l'en-but des Bagnérais, essai. Simple mais efficace. Les locaux allaient même doubler la mise en profitant d'un accrochage entre plusieurs joueurs. L'arbitre, dos tourné, laissait l'action se dérouler, action sur la quelle les locaux inscrivaient un essai alors que de nombreux Bagnérais s'étaient arrêtés de jouer. Les Noirs et Blancs allaient dominer la fin de la mi temps et réduire la marque par une pénalité de Théo Vidal. L'ouvreur Stadiste échouait sur une nouvelle tentative quelques minutes plus tard. Bien que menés au score à la pause, les Bagnérais préservaient toutes leurs chances pour la seconde période.
Les juniors jouent soudés.
Les Noirs et Blancs prenaient le second acte par le bon bout et revenaient au score grâce à une pénalité des 40m de Vidal pour un hors-jeu de Cadurcien. Le buteur Stadiste avait l'occasion d'égaliser dans la foulée, du même endroit, mais sa tentative fuyait les perches. Les locaux, bousculés et contrariés par la résistance des Bagnérais, jouaient leur va-tout, ne tentaient pas les pénalités, préférant la touche pour créer des mauls qui avançaient. Les Bagnérais défendaient bien. Les Cadurciens revenaient dans un temps fort. Ils pilonnaient la ligne pendant un long moment et finissaient par marquer un troisième essai, synonyme de bonus. Les Stadistes allaint alors trouver des ressources admirables pour repartir. Ils  parvenaient à enchaîner, se rapprochant de la ligne adverse. Après deux temps de jeu, Lalanne surgissait au ras du ruck et marquait l'essai de l'espoir, et du bonus défensif, enlevant en même temps le bonus offensif à Cahors. Benoît Ratel transformait. Les Noirs et Blancs passaient les quatre dernières minutes de la partie à défendre dans leurs 22m. Sans jamais flancher. Courte défaite des Bagnérais, mais le plus dur reste à faire ! Le plus dur, ce sera samedi 31 mars à 16h au stade Marcel Cazenave, où un très nombreux public est attendu pour venir encourager dans les règles les juniors dans cet ultime match qualificatif pour le championnat de France.
Un capitaine très remonté, un co-entraîneur satisfait.
 
 
 
2018-03-26
 
       
 
Romain Miro et sa bande de copains doivent être déterminés dimanche                                   
 
BAGNÈRES ATTAQUE SON MARATHON
Le Stade Bagnérais va devoir se lâcher face à Saint Sulpice pour attaquer du bon pied une série de cinq matchs décisive.
Ne pas oublier le passé, tout le travail accompli, mais se focaliser sur le futur, sans trembler, sans douter, sans calculer, en voulant se faire plaisir comme si c'était un nouveau championnat qui démarrait dimanche à Marcel Cazenave, avec une seule idée en tête : gagner. Car c'est bien cela que les Noirs vont devoir faire pour aller chercher leur qualification aux phases finales. Gagner les quatre matchs à domicile dans un dernier bloc de cinq rencontres, à commencer par dimanche face à Saint Sulpice. Cinq matchs, cinq finales. C'est aussi simple (mais aussi compliqué) que cela pour que tous les efforts consentis depuis le début de la saison soient récompensés. Avant le déplacement à Valence d'Agen et les réceptions consécutives de Rodez, Trélissac et Castanet, ce sont les haut-garonnais de Saint Sulpice sur Lèze qui se dressent sur la route des Noirs. Une équipe qui vient chercher des points pour s'assurer le maintien, toujours compliquée à jouer, que les Bagnérais vont devoir maîtriser jusqu'au terme d'un rencontre où il ne faudra rien lâcher. Jouer à fond, ne pas avoir de regrets, croire en soi, et être heureux. Voilà les objectifs de la bande à Pettigiani. Soutenu par ses nombreux supporters, le Stade Bagnérais doit bien négocier les premiers kilomètres du marathon qui les attend jusqu'au 22 avril. En souhaitant que les Stadistes seront en bonne place à l'arrivée.
Espoirs : conserver cette second place jusqu'au bout.
Personne n'est à l'abri d'un faux-pas. Preuve en est avec la défaite surprise de Blagnac sur ses terres le week end dernier face à Valence d'Agen. Un défaite qui a profité aux Espoirs du Stade Bagnérais qui, forts de leur victoire à domicile sur Oloron, se sont emparés de la seconde place de la poule derrière Tarbes. Cette seconde place, synonyme de qualification pour les phases finales, il va falloir se battre jusqu'au bout pour la garder. La victoire est impérative dimanche à Cazenave face à Tyrosse (coup d'envoi à 14h00) pendant que Blagnac, qui compte un point de retard, ira défier Oloron, et que Tarbes, trois points devant le Stade, se déplacera à Valence d'Agen. On ne doute pas de l'esprit revanchard des Noirs qui s'étaient vu dépossédés de la victoire dans les Landes dans les arrêts de jeu (22-21). C'est par le jeu que les Bagnérais remettront les pendules à l'heure, le jour où l'on passe à l'heure d'été. Une septième journée des Play Off qui pourrait être "tout bonus" pour Michaël Degrave et ses coéquipiers. Tout dépendra des résultats des concurrents directs qui jouent à l'extérieur. Mais il faut d'abord penser à gagner à Bagnères. Règle n°1.
Le week end des Stadistes.
Samedi 24 mars
. U6 - U14 Entraînement à 10h00 (Stade de La Plaine).
. U8 - U10 Tournoi Armagnac Bigorre : URBR - Bagnères - Bassin Mi Adour - Pouyastruc à 10h00 (Stade des Arènes - Plaisance).
. U12. Tournoi Armagnac Bigorre : Pouyastruc - Bagnères - Gimont - Condom à 14h00 (Stade Jean Azpiroz - Pouyastruc).
. Féminines U18 à 7 (Championnat) : Lannemezan - Bagnères - Argelès Gazost - Entente du Canigou à 14h (Stade François Sarrat - Lannemezan).
. Teulière (Championnat Armagnac Bigorre - Barrages) : Fleurance - Bagnères à 15h00 (Stade Marius Lacoste - Fleurance).
. Balandrade (Championnat - Barrage aller) : Cahors - Bagnères à 16h (Stade Lucien Desprats - Cahors).
. Belascain (Championnat) : Haute Bigorre XV - Coarraze Nay à 15h00 (Stade des Lanettes - Luc).
Dimanche 25 mars
. Féminines Fédérale à VII (Championnat) : Narbonne - Bagnères - Argelès Gazost - Lunel à 14h00 (Stade de La Condamine - Fleury d'Aude).
. Espoirs (Play Off) : Bagnères - Tyrosse à 14h00 (Stade Marcel Cazenave).
. Fédérale 1 (Championnat) : Bagnères - Saint Sulpice sur Lèze à 15h30 (Stade Marcel Cazenave).
Les détails des rencontres : cliquez ici
 
2018-03-23
 
       
 
Théo Vidal et son équipe vont avoir fort à faire face à Cahors                                         
Balandrade. Barrages.
LE PLUS DUR EST À VENIR

Les juniors du Stade Bagnérais se déplacent samedi à Cahors dans un Barrage aller d'une grande importance pour l'avenir du groupe.
Ce n'est pas n'importe quelle équipe que les Balandrade du Stade Bagnérais vont affronter samedi à 16h en match de Barrage aller du championnat Petit Sud. Cahors, qui vient d'infliger un 29 à 3 à Lévézou au premier tour des Barrages, n'est autre que le vice champion de France en titre, battu en finale la saison dernière par Tournefeuille. Du lourd.  Les Noirs prennent ce match aller très au sérieux. Ils se sont entraînés avec le plus grand sérieux malgré la neige, la pluie, et le froid, pour préparer une rencontre dans laquelle il va falloir être forts et solidaires, sans pour autant oublier de jouer ses chance à fond. Limiter la casse à Cahors pour aller chercher la qualification au match retour ? ce sera la moindre des chose. A moins que les Stadistes créent la surprise avec un résultat positif dans le Lot. Ils en sont capables. De toutes façons, il y aura une seconde confrontation le samedi suivant à Bagnères.
Les oppositions des Barrages aller.
Cahors - Bagnères ; Villefranche de Lauragais - Vallée du Girou ; L'Isle Jourdain - Pamiers ; Muret - Rodez ; Millau - Portes du Comminges ; Saint Girons - L'Union. Matchs retour le 31 mars. Les vainqueurs de ces Barrages sont qualifiés en championnat de France dans l'ordre du classement en fin de phase préliminaire (pour mémoire le Stade Bagnérais avait terminé à la sixième place). Cinq qualifiés direct, le sixième jouera un match de Barrage supplémentaire contre Pays Catalan.
Les Barrages Armagnac Bigorre pour les Teulière.
La saison n'est pas totalement terminée pour les Teulière A du Stade Bagnérais. Les jeunes protégés de Abadie et Pambrun vont se retrouver dans le Gers samedi à 15h contre leurs homologues de Fleurance pour un match de Barrage comptant pour le championnat Armagnac Bigorre. Les Teulière du SB auront à cœur d'aller chercher leur première victoire de la saison synonyme de second tour, le samedi suivant, face à Pays d'Armagnac. Bonne chance et bon match à eux.
 
2018-03-22
 
       
 
Une victoire précieuse dans des conditions très difficiles                                               
Espoirs.
IL Y A DES MATCHS QU'IL FAUT SAVOIR GAGNER

Bagnères s'impose face à Oloron (15 à 8) sous la neige et dans le froid.
BAGNÈRES 15 - OLORON 8 (BD) (MT 0-3).
Arbitre : Charles Huertas (Armagnac Bigorre).
Pour Bagnères : 2 E Danos (50'), Labadie (74') ; 1 P (8'), 1T (74') Dulucq.
Pour Oloron : 1 E (82') Moncade ; 1 P (40') Cloute.
Stade Bagnérais : Dulucq ; Grout, Jouanicou, Saubié, Carbo ; (o) Lassalle, (m) Danos ; Degrave (cap), Loustalet, Gayri ; Viau, Baqué ; Peduto, Duclos, Acosta. Sont entrés en jeu : Duboscq, Labadie, Tapie, Fourtané, Urbaïtis, Moro, Tisnérat, Manse.

C'est une victoire très importante que les Noirs sont allés chercher face à une bonne équipe d'Oloron, bien organisée. Sous la tempête de neige et dans un froid sibérien, le Stade Bagnérais s'est cherché pendant une mi temps pendant qu'Oloron s'appliquait, par un jeu au pied bien réglé, à occuper le camp adverse. Bagnères avait du mal à sortir de sa moitié de terrain, commettant des fautes de mains (gelées) qui faisaient l'affaire des visiteurs. Malgré leur belle domination en mêlée, les Noirs s'empêtraient dans un jeu de passes trop risqué, sans tenir compte des conditions météorologiques. A l'inverse, Oloron usait de simplicité et de méthode en renvoyant systématiquement les Noirs dans leur camp. Bagnères se faisait même des frayeurs en cafouillant le ballon dans les 22m, un ballon qui filait dans l'en but, mais les Béarnais ne pouvaient en profiter. Plus de peur que de mal. C'est Oloron qui débloquait le tableau d'affichage à la quarantième minute sur une pénalité face aux poteaux. A la pause, 3 à 0 pour les visiteurs.
Un café bien chaud dans le vestiaire (merci Carrau) et un recadrage des coachs.
Le temps de se réchauffer et surtout de se parler autour d'un recadrage nécessaire des entraîneurs, et les Noirs retournaient sur la pelouse pour appliquer les consignes du vestiaire. Ils y parvenaient en revenant à des choses simples. Un bon jeu au pied, une bonne mêlée et des avants qui faisaient le travail dans les rucks et sur les ballons portés. La météo n'en autorisait pas plus. Oloron subissait. Plusieurs temps de jeu sur la ligne des Bleus profitaient à Théo Danos. Le demi de mêlée Stadiste s'engouffrait dans un trou de souris pour franchir la ligne. Bagnères prenait enfin le score et mettait définitivement la main sur le match grâce à une pénalité de Dulucq. Une seconde période maîtrisée par les Noirs qui, toutefois, se heurtaient une défense courageuse des Oloronais. Bagnères pensait avoir trouvé la faille sur une passe au pied dans l'en but de Maxime Lassalle pour Clément Tisnérat. Le jeune Belascain s'emparait du ballon et plongeait pour aplatir. Malheureusement, l'arbitre refusait l'essai, soupçonnant le Stadiste d'être parti devant le coup de pied de son ouvreur. A force d'insister, les Noirs trouvaient la clé qui ouvrait la porte de l'essai. Après plusieurs temps de jeu dans les 22m adverses, Julien Labadie arrivait lancé, perforait la défense Béarnaise, et inscrivait le second essai pour les siens. Romain Dulucq transformait. Un bon travail collectif récompensé. Oloron inscrivait un essai dans les arrêts de jeu qui récompensait sa solidarité et sa bonne première mi temps. Avec cette victoire, les Espoirs du Stade Bagnérais s'emparent le de seconde place aux dépens de Blagnac battu sur ses terres, à la surprise générale, par Valence d'Agen. Une excellente opération comptable réalisée par les Noirs.
Les réactions après le match.
 
 
2018-03-18
 
       
 
Degrave et son équipe doivent confirmer face à Oloron (Photo : Aclée Photographies)                         
Espoirs.
BAGNÈRES-OLORON SAMEDI À 16H AU STADE MARCEL CAZENAVE

Après leur démonstration contre Valence d'Agen les Noirs remettent les compteurs à zéro face à Oloron.
Remettre sans cesse l'ouvrage sur le métier, c'est l'adage que les Espoirs du Stade Bagnérais doivent appliquer à eux même, parce qu'un match de rugby ne ressemble jamais à un autre. La remarquable performance réalisée par les hommes de Michaël Degrave face à Valence d'Agen doit certes servir de référence, par contre, on le sait très bien du côté des coaches, le plus dur est de confirmer. Les Noirs ont l'occasion de le faire samedi, mais ce match contre le dernier de la poule, Oloron, pourrait se révéler compliqué devant une équipe qui sera très certainement revancharde après sa défaite d'un point à domicile au match aller (17-16). Les Stadistes devront mettre les bons ingrédients et redescendre de leur nuage pour éviter qu'un éventuel piège tendu par les Béarnais ne se referme sur eux. Le tout avec beaucoup de solidarité et d'humilité. Les billets pour les phases finales seront durs à acquérir. Tarbes et Blagnac, qui occupent ensemble la première place avec deux points d'avance sur Bagnères, seront là pour les obtenir, jusqu'à la dernière journée. Mais le Stade est plus que jamais dans le coup. La marche en avant des Espoirs du SB doit se poursuivre avec la même détermination affichée depuis le début de la saison. Une détermination sans faille, incontournable, si ils veulent parvenir à leur fin. Un pas de plus sera fait samedi, dès ce premier match de la phase retour, avec un succès face à Oloron qui validerait un peu plus le travail déjà accompli.
Les Balandrade exempts du premier tour des Barrages.
Après un nouveau calcul des points Balandrade par le Comité Midi Pyrénées, le Stade Bagnérais finit 6ème (et non 7ème) avec 57,35 pts devant Cahors 57pts. Donc pas de premier tour de Barrage comme initialement prévu ce samedi en lever de rideau des Espoirs. Au deuxième tour des Barrages, le 24 mars, le SB affrontera le vainqueur de Cahors/Lévézou, qui se joue ce samedi, avec le match aller à l'extérieur (match retour à Bagnères).
Le week end des Stadistes.
Samedi 17 mars
. U6 - U8 - U10 Entraînement à 10h00 (Stade de La Plaine).
. U12 Tournoi Armagnac Bigorre : Lannemezan - Bagnères - Tarbes - Lourdes à 14h00 (Stade Anselme Castillon - Capvern).
. U14. Tournoi Fédéral : Balma - Bagnères - Rodez à 14h00 (Complexe Sportif - Balma).
. Féminines U18 à 7 (Championnat) : Blagnac - Bagnères - Gaillac - Entente du Canigou à 14h (Stade Ernest Argelès - Blagnac).
. Belascain (Championnat) : Piémont Pyrénéen - Haute Bigorre XV à 15h00 (Stade Jean Morère - Castelnau Magnoac).
. Espoirs (Play Off) : Bagnères - Oloron à 16h00 (Stade Marcel Cazenave).
Dimanche 18 mars
. Féminines Fédérale à VII (Championnat) : Haut Comminges - Bagnères - Millau - Lunel à 14h00 (Stade Municipal - Montréjeau).
 
2018-03-16
 
       
 
La réaction trop tardive des Bagnérais n'a pas suffi à récupérer le retard pris en première mi temps                 
BAGNÈRES SE MANQUE À BLAGNAC
Les Stadistes peu concernés défensivement perdent le match en première mi temps
.
BLAGNAC 32 (BO) - BAGNÈRES 13 (MT 27-6).
Arbitre : Mickaël Simon (Côte d'Azur), assisté de Yoann Boisson et Cédric Dumont (Languedoc).
Pour Blagnac : 5 E Duffour (7'),Laguerre (18'), Vachon (32'), Tolofua (38'), Pagès (50') ; 1 P (23'), 2 T (19', 33') Ducousso.
Pour Bagnères : 1 E Pujo (70'), 2 P (4,'13'), 1 T (70') Laharrague.
Stade Bagnérais : Laharrague (Dulucq, 72'); Arnauné, Puigmal (Barats, 26'),Cabanne, Garlat ; (o) Dubarry (Lejeune, 52'), (m) Cayrolle ; Seité (Fuxan, 62), Lopez, Gélédan (Maumus, 49'-59'); Miro, Pettigiani (cap.) (Urbaïtis, 52') ; Szabo (Lisbani, 52') , Dupuy (Pujo, 49'), Lambrot.

Les Bagnérais ont perdu ce match sur des erreurs individuelles, avec en première mi temps des manquements défensifs qui ont coûté cher face à une belle équipe de Blagnac qui avait manifestement décidé de mettre beaucoup de vitesse dans son jeu. Grand bien lui en a pris puisque, même après vingt bonnes premières minutes durant lesquelles les Stadistes menait 6 à 5, les Bleus marquaient trois essais sur trois attaques. Des erreurs individuelles payées cash avant de rentrer aux vestiaires pour des Stadistes qui avaient oublié que le rugby c'est d'abord l'engagement et le combat.
Une bonne seconde mi temps des Bagnérais mais un écart au score trop important à remonter.
De retour sur le terrain, les Bagnérais mettaient enfin les ingrédients qu'impose un match de rugby. Plus agressifs en défense, plus conquérants, c'est avec un tout autre état d'esprit qu'ils mettaient leur jeu en place et prenaient le match à leur compte. Mais l'indiscipline coûtait cher. Les Bagnérais se retrouvaient à treize après deux cartons jaunes successifs. Noirs et Blancs encaissaient un nouvel essai en contre sur un ballon perdu après une relance des 22m initié par Cayrolle, relayé par Barats, puis Cabanne, mais ne se démobilisaient pas. Ils enchaînaient les temps de jeu dans les 22m adverses, hélas sans concrétiser. Le Stade Bagnérais était enfin récompensé de tous ses efforts par un essai de Olivier Pujo qui s'échappait le long de ligne de touche pour aplatir en coin. Laharrague, auteur de deux pénalités en première mi temps, transformait. Le match se terminait dans la confusion après une intervention du juge de touche qui voyait un plaquage "cathédrale" de Pujo sue le centre Blagnacais. Une décision très sévère (après avoir revu les images) sur laquelle le talonneur Stadiste écopait d'un carton rouge. Le problème était que l'arbitre et son assistant se trompaient de joueur. C'est après la rencontre que M. Simon reconnaissait sa méprise et attribuait finalement le carton rouge à Barats. Dans ce match il ne faudra surtout pas oublier cette première période pour gommer les lacunes montrées par les Bagnérais. Côté positif, la seconde mi temps durant laquelle les Noirs et Blancs ont joué leur rugby... Trop tard.
Sébastien Pettigiani "Continuer à travailler dans la sérénité et dans l'envie".
 
 
2018-03-12
 
       
 
Les Bagnérais ont offert un véritable récital à leurs supporters (Photo : Aclée Photographies)                       
Espoirs.
UN BAGNÈRES ÉTINCELANT

Les Noirs se régalent et régalent leur nombreux public en inscrivant sept essais à Valence d'Agen.
BAGNÈRES 44 (BO) - VALENCE D'AGEN 0 (MT 26-0).
Arbitre : Benoît Lapassade (Armagnac Bigorre).
Pour Bagnères : 7 E Lassalle (1'), Danos (6'), Ibos (26'), Loustalet (36'), Fourtané (42'), Gayri (72' et 81') ; 3 T (6', 26', 36'), 1 P (46'), Lassalle.
Stade Bagnérais : Grout (Carbo, 47') ; Ibos (Abadie, 66), Saubié, Jouanicou, Fourtané (Lang, 53') ; (o) Lassalle, (m) Danos (Carbo, 34', MT, puis Rubio, 70') ; Degrave (cap.), Gayri, Loustalet ; Viau, Baqué (Duboscq, 47'-57' ; puis Cazaux, 68') ; Peduto (Duboscq, 57), Duclos, Acosta (Delpech, 57').

Devant plus d'un millier de spectateurs, les Espoirs du Stade Bagnérais ont fait le show en produisant ce rugby que l'on aime, ce rugby "à la Bagnéraise" où le ballon a voltigé de mains en mains pendant quatre vingt minutes. Un groupe à l'unisson, y compris les quatre Belascain venus en renfort, qui a conquis tous les supporters dès la première minute de jeu. C'est le temps qu'il a fallu pour voir le premier essai Bagnérais. Au coup d'envoi, le ballon était récupéré par les Noirs dans leurs 22m, Maxime Lassalle trouvait la touche dans les 22m adverses. Un lancer mal ajusté des Ciel et Blanc, le jeu rebondissait très vite, Lassalle héritait de la balle et contournait la défense Tarn-et-Garonnaise pour marquer en coin. Cinq minutes plus tard, Théo Danos perforait le rideau défensif averse. le demi de mêlée Stadiste finissait sa course sous les poteaux. Bagnères donnait le ton face à des Valenciens pris de vitesse, dominés dans tous les secteurs du jeu. Benoît Ibos se rattrapait d'une petite faute de main qui le privait d'aller au bout pour inscrire dès sa seconde occasion le troisième essai Stadiste après un cadrage-débordement d'école sur le dernier défenseur. Le quatrième essai arrivait avant la pause suite à une longue chevauché de Maxime Lassalle (encore lui). Après avoir mystifié deux défenseurs sur deux feintes de passe, l'ouvreur Stadiste trouvait au soutien Romain Saubié qui servait d'une magnifique chistéra après contact son troisième ligne Alexandre Loustalet qui, après avoir jonglé avec le ballon, sprintait jusqu'à l'en but. Un essai de 80m. Quatre essais en moins de quarante minutes qui récompensaient une volonté débordante de jouer des Bagnérais.
Bagnères gère mais continue à se faire plaisir.
Les Noirs revenaient des vestiaires avec les mêmes intentions. Deux minutes de jeu en seconde période, et un cinquième essai splendide, en première main, auquel toute la ligne de trois-quarts participait. Au final, Ludo Fourtané faisait parler sa pointe de vitesse pour déposer le ballon en terre promise. La rencontre baissait en intensité mais les Bagnérais, qui avaient certainement besoin de souffler un peu tant le rythme qu'ils imposaient était élevé, gardaient la main sur le match avant d'offrir dix dernières minutes de qualité ponctuées par deux essais de Quentin Gayri. Le premier tout en puissance, le second sur une passe au pied de son ouvreur. Une diagonale millimétrée qui atterrissait dans les bras du troisième ligne centre des Noirs qui concluait un festival d'essais tous plus beaux les uns que les autres. Derrière l'axe 8-9-10 très performant, toute l'équipe a été au diapason et s'est surtout procuré beaucoup de plaisir. Bravo !
Les réactions dans le vestiaire.
 
 
2018-03-12
 
       
 
Haute Bigorre XV remporte le derby et conserve la première place                                      
Belascain.
HAUTE BIGORRE XV MAINTIENT SON DAUPHIN À DISTANCE

Comme au match aller, les Belascain de l'Entente HBXV sont sortis vainqueurs d'un derby âprement disputé.
HAUTE BIGORRE XV 12 - ADOUR/ÉCHEZ/STADO TPR 7 (BD) (MT 6-0).
Arbitre : Julien Carrère (Armagnac Bigorre).
Pour HBXV : 4 P (9', 33', 48', 62') Ponnau.
Pour EAE/STADO TPR : 1 E Caparroi (68') ; 1 T Bonnemaison.
Haute Bigorre XV : Meynier ; Motsch, Tisnérat, Castéran, Estrade ; (o) Ponnau, (m) Salette ; Pujo, Lapoutge, Domecq ; Laporte, Fourtané ; Compagnet, Tisné (cap.), Delpech. Sont entrés en jeu : Fourcade, Crespo, Castet, Broca, Cibat-Theil, Rubio, Oletchea.

On a eu tous les ingrédients qu'un derby propose en général entre deux équipes bien décidées à ne rien lâcher jusqu'à la fin. Beaucoup d'engagement, des défenses agressives et bien en place, résument ce match entre le premier, HBXV, et le second l'EAE/STPR, avec une première place promise au vainqueur. La première mi temps était à l'avantage des Belascain de Haute Bigorre XV qui mettaient la main sur le ballon, poussant les visiteurs à la faute. Adrien Ponnau ouvrait le score sur pénalité. Les Blancs et Noirs se créaient des occasions de marquer mais ils rataient le coche à deux ou trois reprises par des mauvais choix ou par pêchés d'individualisme. Des occasions qui auraient pu tuer le match tant la domination de HBXV était là. Ponnau faisait passer la pilule grâce à une nouvelle pénalité avant la pause.
Haute Bigorre XV tient les rênes jusqu'à l'heure de jeu.
On repartait sur les mêmes bases, sans beaucoup d'occasions d'essai à se mettre sous la dent mais avec tout autant d'engagement de part et d'autre. Un vrai derby, dans les règles de l'art. Deux pénalités réussies par Adrien Ponnau donnaient douze points d'avance aux Blancs et Noirs de l'Entente HBXV à l'heure de jeu. Un petit coup de moins bien de la bande à Tisné permettait aux visiteurs de prendre l'ascendant en terme de possession. La défense Stadiste résistait bien aux charges des avants de l'EAE/STPR mais finissait par céder à dix minutes de la fin en encaissant un essai signé d'un joueur formé au Stade Bagnérais, le troisième ligne centre Alexandre Caparroi. Avec la transformation, les visiteurs recollaient à cinq points. Plus rien n'était marqué jusqu'au coup de sifflet final. Avec cette précieuse victoire, les Belascain de Haute Bigorre XV confortent leur première place au classement. Une très bonne idée avant de se déplacer samedi prochain à Castelnau Magnoac pour un autre derby, face à l'Entente Piémont Pyrénéen - Lannemezan.
 
2018-03-12
 
       
 
Les Noirs vont à Blagnac pour se retrouver                                                                
BAGNÈRES : IL FAUT RÉAGIR
Le match du Stade Bagnérais samedi à 15h30 à Blagnac est une formidable occasion pour se retrouver.
Après le match nul concédé dimanche dernier à domicile face au dernier de la poule, il y avait une immense déception dans les rangs Stadistes, comme dans ceux des supporters. Plus même, on a pu ressentir une forme de découragement chez certains qui sur l'instant se prenait à abandonner toute idée d'une qualification, pourtant encore possible. Ça c'était dimanche. Depuis, de l'eau à coulé sous le pont de l'Adour, les entraînements ont repris, les joueurs et leur staff se sont parlés avant de de remettre sérieusement au travail pour préparer dans les meilleures conditions possibles le match à Blagnac samedi à 15h30 au stade Ernest Argelès. Un beau challenge à relever pour le Stade Bagnérais, avec on l'espère une forte envie de revanche, face à la seule équipe qui est venue s'imposer à Marcel Cazenave cette saison. Pour se qualifier, Sébastien Pettigiani et ses coéquipiers savent, au-delà de ne pas perdre un match à domicile jusqu'à la fin de la phase régulière, qu'il va falloir s'atteler ensemble à aller grappiller des points à l'extérieur tout en regardant de près les résultats des concurrents directs à une place au soleil. Les Stadistes, soutenus par tout un club et par leurs supporters, vont devoir décupler leurs forces mentales, en apportant une réponse collective, pour réussir dans leur entreprise, avec pour commencer l'objectif de récupérer un bonus défensif à Blagnac, ce qui serait considéré comme un très bon résultat dans le contexte actuel. Pour l'obtenir, les Noirs ne doivent rien lâcher. Jusqu'au bout du bout.
Le week end des Stadistes.
Samedi 10 mars
- U8 - U10. Tournoi des Mimosas : Capbreton - Bagnères - Tyrosse - AS Bayonne - Peyrehorade à 9h (Stade du Bourret - Capbreton).
- U6. Entraînement à 10h30 (Stade de La Plaine).
. Féminines U18 à 7 (Championnat) : Luzech - Bagnères - Carcassonne - Argelès Gazost à 14h (Stade de la Douve - Luzech).
- Fédérale 1 (Championnat) : Blagnac - Bagnères à 15h30 (Stade Ernest Argelès - Blagnac).
Dimanche 11 mars
- U12. Tournoi Amical : Stade Toulousain - Bagnères - Toulouse EC à 13h00 (Stade Ernest Wallon - Toulouse).
Les U12 et les U14 seront invités par le Stade Toulousain à la rencontre de Top 14 Toulouse - Lyon à 17h00.
- Belascain (Championnat) : Haute Bigorre XV - Stado/Adour/Échez à 13h30 (Stade Marcel Cazenave).
- Féminines Fédérale à VII (Championnat : Andorre - Bagnères - Carcassonne - Villefranche de Lauragais à 14h00 (Stade National - Andorre La Vieille).
- Espoirs (Play Off) : Bagnères - Valence d'Agen à 15h00 (Stade Marcel Cazenave).
 
2018-03-09
 
       
 
Faux pas interdit dimanche face à Valence d'Agen pour les Espoirs du Stade Bagnérais                          
LES ESPOIRS JOUENT GROS DIMANCHE
Match capital dimanche à 15h00 à Cazenave pour garder les portes de la qualification toujours ouvertes.
C'est un match difficile qui attend les Espoirs du SB face à leurs homologues de Valence d'Agen. D'autant plus difficile que les Valenciens viendront en Bigorre renforcés de bon nombre de joueurs de l'équipe première, exempte ce dimanche en championnat. Dans ce dernier match de la phase aller des Play Off qualificatifs pour la phase finale nationale, les Noirs, qui occupent la troisième place, vont devoir faire preuve, peut être plus qu'à l'habitude, d'une très grande solidarité face à une équipe, quatrième, qui pointe à deux longueurs au classement. Ce Bagnères - Valence d'Agen est le match de tous les dangers. On peut le dire ainsi. Les hommes de Carrère et Cazaux devront être forts, bien soutenus par leurs supporters pour franchir l'obstacle.
Belascain : une question d'orgueil.
Dimanche, 13h30 au stade Marcel Cazenave, les Belascain de Haute Bigorre XV, qui occupent ma première place de leur poule depuis le début du championnat, reçoivent leur dauphin le Stado Adour Echez. Un derby à ne pas manquer dans lequel les visiteurs voudront prendre leur revanche après leur défaite à domicile au match aller. A quatre journées de la fin des matchs de poules, une victoire de l'Entente HBXV scellerait une première place synonyme de phases finales en terminant dans le Top 5 national. Coup d'envoi à 13h30.
Entrée gratuite et une bourriche à l'entrée du stade.
Le Stade Bagnérais a décidé que l'entrée serait gratuite pour les deux matchs dimanche après midi. Une bourriche sera à la disposition du public avec de très jolis lots à gagner :
1er lot Une Doudoune du SB
2ème lot Un Polo SB
3ème lot Deux Pass Aquensis
4ème lot 2 Cartons de vins Château Laffitte Teston
Prix du ticket : 2€.
 
2018-03-09
 
       
 
Les Noirs ont beaucoup tenté face à Lombez mais la précipitation et les approximations auront pris le dessus         
MAUVAISE OPÉRATION POUR BAGNÈRES
Le Stade Bagnérais concède le match nul sur son terrain (12-12) face à la lanterne rouge.
BAGNÈRES 12 - LOMBEZ SAMATAN 12 (MT 6-6).
Arbitre : Benoît Rousselet (Alpes), assisté de Adrien Marbot et Richard Duhau (Côte Basque Landes).
Pour Bagnères : 4 P (7', 40'+2, 58', 69') Matier.
Pour Lombez Samatan : 3 P (11', 52', 74') Dilhan ; 1 D (25') Bensalla.
Stade Bagnérais : Matier ; Lejeune, Barats, Puigmal (Dulucq, 75'), Vincent (Garlat, 17') ; (o) Dubarry, (m) Cayrolle (Arnauné, 70') ; Seité, Fuxan (Lopez, 59'), Gélédan ; Miro, Pettigiani (cap.) (Bonan, 53') ; Szabo (Lisbani, 59'), Pujo (Dupuy, 70'), Maumus (Lambrot, m-t).

On peut le dire, les Bagnérais se sont tirés une balle dans le pied dans leur course à la qualification en concédant un piètre match nul face au dernier de la poule. Un match nul dans tous les sens du terme tant les Noirs ont balbutié leur rugby pendant près de quatre-vingt minutes. Parce que si l'on excepte les dix premières minutes durant lesquelles les Stadistes ont copieusement dominé, avec une belle occasion d'essai sur une passe au pied de Dubarry pour Vincent trompé, seul dans l'en-but, par le rebond du ballon, et les dernières minutes de la première période où les Noirs ont pilonné la ligne adverse avec en conclusion un essai de Pettigiani accordé par l'arbitre puis refusé après l'intervention du juge de touche qui signalait à M. Rousselet un en avant du capitaine Bagnérais au moment d'aplatir, les Bigourdans n'ont jamais réussi à se sortir du petit jeu proposé par un adversaire coriace qui a fait en sorte que ce match ne démarre jamais en terme de rythme. Un match terne qui s'est résumé à un duel de buteurs. Le pire match réalisé par les Bagnérais à domicile depuis de nombreuses années. Le Stade Bagnérais à joué dans la précipitation, multipliant les fautes de mains, les mauvaises passes, les mauvais choix, en négociant mal des surnombres imparables pendant que Lombez s'appliquait à hacher le jeu jusqu'à la fin. Un piège duquel les Bagnérais n'ont jamais pu (ou su) se sortir, même en supériorité numérique après l'expulsion du pilier droit Gersois en seconde mi temps. Un bien triste dimanche.
La qualification est compromise mais encore possible.
Avec ce match nul ressentie comme une défaite, Bagnères a sérieusement compromis ses chances de qualification. Compromis seulement. Les Stadistes se retrouvent à la huitième place au classement mais à la sixième au britannique, à un point du cinquième. Tout est encore possible si et seulement si il y a l'union sacrée dans un groupe qui s'est mis la tête à l'envers dimanche. Se retrouver samedi à Blagnac et tenter de prendre des points partout à commencer par un carton plein dans les quatre matchs restant à domicile. Un challenge certes difficile mais pas impossible à réaliser pour un Stade Bagnérais condamné aux exploits jusqu'à la fin des matchs de poule.
Patrick Bentayou "On n'a pas maîtrisé notre rugby".
 
 
2018-03-05
 
       
 
Derrière ses avants, Tapie a souvent éclairé le jeu face à Muret                                           
 
Les Teulière A du SB ont souffert cette saison en championnat                                           
 
LES JUNIORS SE QUALIFIENT POUR LES BARRAGES
Grâce à leur victoire sur Muret (34 à 16) les Balandrade du SB valident leur billet pour les phases finales du championnat de France.
BAGNÈRES 34 - MURET 16 (MT 22-13).
Arbitre : Thomas Guinle (Armagnac Bigorre).
Pour Bagnères : 3 E Pécondon (26'), Vidal (36'), Desbois (41') ; 5 P (3', 10', 15', 21', 32'), 2 T (26', 36') Vidal.
Pour Muret : 1 E (5') ; 3 P (9', 18', 38'), 1 T (5').
Stade Bagnérais : Ratel ; Domerc, Barrère, Dantagnan, Pécondon ; (o) Vidal (Cap), (m) Tapie ; Pastre-Courtine, Vignes, Desbois ; Lemenu, Lalanne ; Domingos, Derghali, Arnauné. sont entrés en jeu :  Manse J, Soulère, Ténet, Dubau, Sibers, Ponnau et Kuzniar.

Les Bagnérais terminent la phase de poule par une belle victoire contre le troisième. Une victoire dans un match mal engagé face à un solide adversaire. Dès le coup d'envoi, récupéré par Muret, les Stadistes subissaient dans le jeu mais ne lâchaient pas. Un dégagement au pied dans la diagonale de Vidal atterrissait dans les bras de l'ailier Muretain qui relançait avec le soutien de son arrière qui inscrivait le premier essai du match. La suite se résumait à un duel de buteurs. Vidal répondait au buteur adverse pour arriver à un score de 12-13 pour Muret après vingt minutes de jeu. C'est à ce moment que les Bagnérais accéléraient le tempo du match en conservant le ballon et en mettant plus de rythme dans le jeu pour prendre à défaut les gabarits impressionnants Muretains. Les adversaires dépassés se mettaient à la faute, Tapie  jouait une pénalité rapidement à cinq mètres de l'en-but pour ses trois-quarts qui manœuvraient parfaitement bien pour décaler Pécondon qui concluait par un bel essai en coin. Avec la transformation et une pénalité de Vidal, les Bagnérais faisaient le break avant la pause pour mener 22 à 13.
Seul bémol, pas de bonus offensif.
Les Noirs allaient vite se mettre à l'abri après la reprise. Sur une mêlée aux 22m de Muret, Tapie servait Barrère à hauteur qui lançait à Vidal dans l'intervalle. Le capitaine Stadiste était repris à dix mètres de la ligne. Après une série de pick-and-go des avants, Tapie retrouvait Vidal replacé côté fermé qui plongeait dans l'en-but. Les Noirs dominaient la rencontre. Après plusieurs d'enchaînements de jeu, Desbois marquait le troisième essai Bagnérais. Les juniors allaient tout faire pour décrocher le bonus offensif mais Muret ne cédait pas, durcissant la partie dans les dernières minutes quelque peu confuses.
Avec cette victoire, les Stadistes se classent à la seconde place en ne comptant qu'une seule défaite dans la phase préliminaire. Avec deux matches reportés non joués, on attend maintenant la décision de la commission des règlements qui déterminera la péréquation et donc le numéro des Bagnérais pour les phases finales avec un premier match de barrage "sec" qui devrait se jouer à Marcel Cazenave le 17 mars prochain.
Le commentaire du coentraîneur Patrice Isac.
 
 
Des cadets respectables et respectés.
C'est une saison très difficile qui vient de se terminer pour les Teulière A du Stade Bagnérais. Malgré cela, les jeunes protégés d'Alain Abadie et Sébastien Pambrun, qui n'auront connu que des défaites en championnat, ont pourtant fait honneur au maillot et à leur Club, seront tous venus à tous les entraînements en présentant un effectif complet à chaque match. D'autres se seraient démobilisés... pas eux. Ils n'en sortiront que plus forts la saison prochaine. Pour les remercier de ce comportement exemplaire, les présidents Abeilhé et Bertranne les ont invité avec leur encadrement au repas d'avant match dimanche dernier Une initiative appréciée par tous.
Alain Abadie, coentraîneur des Teulière "Une saison très longue, très compliquée".
 
 
2018-03-05
 
       
 
Le "money time" commence dimanche face à Lombez pour Pettigiani et son équipe                              
LES NOIRS RETROUVENT ENFIN LEUR STADE
Pour le premier match de l'année 2018 à Marcel Cazenave (!) Bagnères reçoit Lombez dans un derby dont il faudra se méfier.
L'attente a été longue pour voir enfin le Stade Bagnérais fouler sa pelouse de Cazenave en 2018. Les matchs qui devaient se jouer à Bagnères face à Trélissac et Castanet ont été reportés, ce qui a limité le championnat des Haut Bigourdans à trois déplacements depuis la trêve des confiseurs. Trois matchs de championnat de joués depuis le 26 novembre, des entraînements perturbés par les conditions climatiques, un concours de circonstances qui va obliger les Stadistes à une concentration et une détermination maximales face à Lombez dimanche. Une équipe de Lombez qui joue sa survie en Fédérale 1 depuis le début de la saison, encore plus aujourd'hui puisque les Gersois se sont vus retirer par la FFR huit points au classement pour ne pas avoir présenté une équipe juniors en nom propre cette saison, pourtant une obligation en F1