L'ACTUALITE DU STADE BAGNERAIS
l'actualité du SB
Liens utiles Revue de Presse SB Mag Club Partenaires Accueil

 

 
le magazine du stade bagnérais rugby
A la Une
2018/2019

Saison 2017/2018

Saison 2016/2017

Saison 2015/2016

Saison 2014/2015

 
l'actualité
 
Nicolas Fuxan et ses coéquipiers n'ont pas pu desserrer l'étau landais (Photo JPL groupe Dépêche)                                
BAGNÈRES SE MET DANS LE DUR
Les Noirs, battus pour la seconde fois consécutive à domicile, n'ont jamais trouvé de solutions pour se dépêtrer de la nasse landaise.
BAGNÈRES 15 (BD) - TYROSSE 22 (MT 9-12).
Arbitre : Vincent Chiodi Schroeder (Nouvelle Aquitaine, assisté de Gérald Salles et Norbert Roche (Nouvelle Aquitaine).
Pour Bagnères :
4 P (22', 40'+3, 47', 72') et 1 D (12') Lassalle.
Pour Tyrosse : 1 E Ducom (57') ; 5 P (3', 6', 29', 37') ; 1 T (57') Descazaux.
Stade Bagnérais : Dubarry ; Lastisnères, Barats, Cabanne, Garlat ; (o) Lassalle, (m) Arnauné ; Fuxan, Gélédan, Gayri ; Bourhis, Urbaïtis ; Alvarez, Pujo (cap.), Pambrun. Sont entrés en jeu : Anthian, Maumus, Dupont, Degrave, Cayrolle, Matier, Ibos, Szabo.

Il va falloir se remettre de cette nouvelle défaite à domicile et du coup pris derrière la tête dimanche face à Tyrosse. La confiance et cette insouciance que les Noirs avaient en eux en début de saison se sont étiolées au fil des matchs, fort heureusement sans que l'investissement et la solidarité du groupe sur le terrain (et en dehors) n'en soient altérés. Bagnères n'arrive plus à gagner c'est un constat, mais il faut être indulgents et patients avec ce groupe, jeune et en reconstruction. Patients parce que la saison est encore longue et on sent qu'il ne manque pas grand-chose aux Noirs pour retrouver la sérénité et la lucidité qui leur manque. Dans ce match d'une grande importance, les Bagnérais ont commis les mêmes erreurs que la semaine précédente à Lavaur. On veut parler de cette indiscipline qui les pénalisait dès le début de la rencontre, permettant à Tyrosse de prendre le score et surtout de s'installer dans le match comme Saint Jean de Luz l'avait fait deux semaines auparavant à Cazenave. Les Bagnérais payaient leur indiscipline en première mi temps en offrant quatre pénalités aux Tyrossais qui profitaient aussi de quelques pénal touches pour porter le danger près de la ligne Stadiste. A cela, Maxime Lassalle répondait par un drop et deux pénalités qui permettaient au Stade de rester dans le match. La chance ne voulait pas sourire aux Noirs. Une passe au pied de Lassalle pour Hugo Garlat, mais le rebond lobait de quelques centimètres l'ailier Stadiste qui avait la voie libre. Une autre occasion d'essai sur un ballon poursuivi au pied par Bastien Barats était stoppée à dix mètres de la ligne par le dernier défenseur qui se mettait volontairement à la faute pour empêcher le trois quart centre Bagnérais de récupérer le ballon. Simple pénalité. Bagnères virait à la pause avec trois points de retard.
Un essai assassin.
Une pénalité de part et d'autre pour démarrer une seconde mi temps qui tournait à l'avantage des Bagnérais en terme de possession. Mais les Noirs manquaient de réalisme pour pouvoir concrétiser leurs temps forts. Le manque de confiance du moment. C'était justement dans un de ces temps forts que les Landais allaient récupérer la balle pour marquer un essai en contre. Un coup de poignard dont les Stadistes ne se remettront pas. Dans leurs très nombreuses initiatives, les hommes d'Olivier Pujo se compliquaient souvent la tâche, confondaient vitesse et précipitation, tentant des relances impossibles et quelquefois risquées. Finalement, une pénalité de Maxime Lassalle donnait le point du bonus défensif à son équipe grâce à une ultime pénalité. Un moindre mal. Il va falloir maintenant se relever de cette défaite avant de repartir au combat samedi prochain à Tarbes dans le derby face au Stado.
Les commentaires.
 
 
2018-11-12
 
       
 
Florian Garcia et de ses coéquipiers ont eu raison d'une courageuse équipe de Tyrosse (Photo JPL groupe Dépêche)                
LES ESPOIRS FONT UN PAS DE PLUS VERS LES PLAY OFF
Les Stadistes consolident le leadership de leur poule en dominant Tyrosse 24 à 13.
BAGNÈRES 24 - TYROSSE 13 (MT 10-10).
Arbitre : Philippe Ricard (Occitanie).
Pour Bagnères :
2 E Lang (16'), Meynier (79') ; 4 P (32', 41', 52', 56'),1 T (16') Dulucq.
Pour Tyrosse : 1 E Serres Cousiné (1') ; 2 P (27', 59'), 1 T (1') de Dubo.
Stade Bagnérais : Meynier ; Lang, Saubié, Castéran, Motsch ; (o) Dulucq, (m) Salette ; Labadie (cap.), Garcia, Pujo; Cardon, Laporte ; Jordan Peduto, Brau, Crespo. Sont entrés en jeu : Duclos, Reyes, Domecq, Desbois, Danos, Vidal, Estrade, Domingos.

Les Noirs, cueillis à froid par des Tyrossais qui inscrivaient un essai transformé après à peine une minute de jeu, ont construit leur victoire avec patience et méthode. Malgré une première mi temps quelque peu laborieuse, en partie dû à la solidarité défensive des Landais, les coéquipiers de Julien Labadie imposaient leur puissance en mêlée avec une domination outrancière dans ce secteur de jeu. Dominateurs aussi dans les airs avec une conquête en touche parfaite, les Stadistes pouvaient mettre leur jeu offensif en place. Ils égalisaient au quart d'heure de jeu avec un essai très bien construit. Le talonneur Clément Brau s'arrachait au cœur de la défense Tyrossaise, les Bagnérais enchaînaient avec des passes après contact, Florian Garcia Garcia d'abord suiv de son capitaine Julien Labadie, le jeu se déployait jusqu'à l'aile pour un essai de David Lang transformé par Romain Dulucq. Du bon rugby. Une pénalité de part et d'autre clôturaient la première mi temps qui voyait les deux équipes rejoindre les vestiaires sur un score de parité (10-10).
Les Bagnérais mettaient définitivement la main sur le match.
Les Noirs ne partageaient quasiment plus le ballon en seconde période, poussant les Landais, toujours aussi accrocheurs mais dominés, à commettre de nombreuses fautes que Dulucq se chargeait de convertir en points. Trois pénalités de l'ouvreur Stadiste distançaient les visiteurs au score. Des Tyrossais qui revenaient dans le bonus défensif, mais l'espoir était de courte durée. Bagnères inscrivait un nouvel essai sur une action rondement menée par la ligne de trois quarts, conclue en coin par l'arrière Laurent Meynier. Un essai en fin de rencontre accordé par l'arbitre, contrairement à celui de Quentin Pujo injustement refusé au match aller. Bagnères tenait sa revanche.
Les réactions des coachs.
 
 
2018-11-12
 
       
 
Bagnères devra faire preuve de détermination, de discipline et de réalisme pour renouer avec la victoire                          
 
COMMÉMORATION DU 11 NOVEMBRE AU STADE
Une plaque en souvenir des joueurs du Stade Bagnérais disparus pendant la Grande Guerre sera officiellement dévoilée avant le match Bagnères-Tyrosse.
La Ville de Bagnères de Bigorre nous prie d'insérer :
A l’occasion du centième anniversaire de la première guerre mondiale, la ville de Bagnères-de-Bigorre rendra hommage aux anciens joueurs du Stade Bagnérais section Rugby, morts pour la Patrie.
En souvenir de l’héroïsme de cette jeunesse terriblement éprouvée et décimée  par cinquante-deux mois de combats meurtriers, une plaque commémorative sera dévoilée  par Claude Cazabat, Maire de Bagnères accompagné de Roland Bertranne, Vice-Président du Stade Bagnérais, dimanche 11 novembre 2018 à  15 heures avant le coup d’envoi du match Bagnères-Tyrosse en présence des associations militaires et patriotiques locales.
Cet hommage nous le devons à ces vingt-deux jeunes joueurs du Stade Bagnérais qui sont  tombés au Champ d’Honneur  pour que la France reste debout. 
 
LA VICTOIRE ET RIEN D'AUTRE
Bagnères n'a pas de droit à l'erreur dimanche dans un match capital face à Tyrosse.
En huit journées (ce sera la neuvième dimanche face à Tyrosse) les Bagnérais se sont déplacés cinq fois et on reçu trois fois. C'est une des raisons qui explique en partie leur huitième place au classement. Ce qui est un peu plus ennuyeux c'est cette série de trois défaites consécutives à zéro point qui fait que le Stade Bagnérais fait du sur-place depuis trois journées de championnat. Dimanche, les Noirs doivent renouer avec la victoire face aux sixième Tyrosse et débloquer leur compteur points qui n'a pas évolué depuis la défaite à Albi. Les hommes de Cazaux et Brethous ont certainement tiré les enseignements de leur dernier match à Lavaur dans lequel ils se sont tirés une balle dans le pied, la faute à leur indiscipline, leur manque de maîtrise et de stratégie dans la zone de marque. Deux boulets qui ont plombé un match qui semblait pourtant à leur portée. Les Stadistes ont beaucoup travaillé cette semaine pour mettre tous les atouts de leur côté dans ce match déjà capital face à des Landais tenus en échec sur leur terrain la semaine dernière. La victoire du Stade Bagnérais est impérative. Pour reprendre une expression tennistique, il ne faudra pas jouer "petit bras" dimanche pour écarter toute mauvaise surprise.
Les Espoirs revanchards.
C'est en leaders de la poule que les Bagnérais vont accueillir Tyrosse, actuel troisième à trois points des Bigourdans, avec dans un coin de la tête un match aller où les Noirs s'étaient fait déposséder de la victoire dans les dernières minutes. Mais ce sentiment d'injustice, voire de "vol" comme le déploraient coachs et joueurs, ne sera pas la seule source de motivation face aux Landais. Les Espoirs Stadistes comptent bien conserver leur première place au classement. Cela passera par un match plein, à tous les niveaux.
Le week end des Stadistes.
Samedi
U14 - Challenge Groupama. Bagnères - Blagnac - Pamiers à 14h00 (Stade de La Plaine).
U16 - Championnat. Lous Maynats de l'Ovalie - Bagnères à 14h00 (Stade Jacques Duclos de Louey).
U19 à X - Championnat. Lous Maynats de l'Ovalie - Bagnères Baronnies à 14h00 (Stade de La Banive de Juillan).
U19 - Championnat. Lous Maynats de l'Ovalie - Bagnères à 15h00 (Stade de La Banive de Juillan).
Dimanche
Espoirs - Championnat. Bagnères - Tyrosse à 13h30 (Stade Marcel Cazenave).
Fédérale 1 - Championnat. Bagnères - Tyrosse à 15h30 (Stade Marcel Cazenave).
2018-11-09
 
       
 
Johann Bourhis et les siens n'auront pas ménagé leurs efforts à Lavaur                                                    
 
Les défenses auront pris le pas sur les attaques dans ce match                                                          
TROP D'INDISCIPLINE
Les Bagnérais se sont battus eux-mêmes par manque de discipline, de précision... et de chance.
LAVAUR 18 - BAGNÈRES 6 (MT 12-6).
Stade des Clauzades de Lavaur.
Arbitre : Rémy Charleroy (Centre Val de Loire), assisté de Abdjallil El Kahoulani et Christophe Trilles (Occitanie).
Pour Lavaur : 6 P de Queheille (14', 18', 31', 33', 66', 73'). Cartons jaunes : Lane (51').
Pour Bagnères : 2 P de Matier (20', 40'+2). Cartons jaunes : Lisbani (37'), Bonan (49').
Stade Bagnérais : Matier (Lassalle 69'), Ibos (Lastisnères 65'), De La Fuente (Barats 13'), Cabanne, Garlat ; (o) Dubarry, (m) Arnauné ; Gélédan (cap.), (Seité 52'-61') - (Dupont 61'), Bonan, Gayri ; Bourhis, Urbaïtis ; Lisbani (Alvarez 50), Brau (Pujo 60'), Reyes.

Bagnères repart de Lavaur avec zéro point, des blessés (Francisco De la Fuente obligé de quitter le terrain avant le quart d'heure de jeu blessé à l'épaule, et Thomas Seité touché à une jambe quelques minutes après son entrée en jeu) et des suspendus pour le prochain match à Bagnères, Xavier Lisbani et Anibal Bonan qui prennent le carton jaune qu'il ne fallait pas prendre. Voilà pour la rubrique "pas de chance". Avec ce déplacement à Lavaur, et les regrets qui vont avec, le Stade Bagnérais subit une troisième défaite consécutive qui envoie les hommes de Cazaux et Brethous dans la zone inconfortable du classement. Pas encore en danger mais pas encore rassurés. Bagnères avait cédé sans jamais rien lâcher face à Albi et Saint Jean de Luz, il en a été de même face à Lavaur. Sans jamais démériter mais beaucoup trop souvent sanctionnés. Difficile dans ces conditions de mettre le jeu en place pour inquiéter le champion de France sur ses terres. Les Bagnérais se sont rendus eux-mêmes la mission difficile.
L'attaque Bagnéraise est restée muette.
Dans ce match rythmé, parfois un peu brouillon, la parole restait aux buteurs. L'indiscipline des Stadiste donnait du grain à moudre pour Queheille le maître artificier Tarnais. Les Noirs commettaient des fautes au sol, en mêlée, et étaient menés de 9 points (12-3) à la demi-heure de jeu. Ce n'était pas beaucoup plus réjouissant en touche où les Bagnérais perdaient leurs deux premiers lancers. Les munitions revenaient presque inlassablement dans les mains adverses, Guillaume Gélédan et son équipe se voyaient contraints de passer le plus souvent en mode "défense". La défense agressive des Noirs, bien en place et surtout très solidaire, coupait court aux nombreuses initiatives Vauréennes. Au fil des minutes on sentait côté Stadistes qu'avec quelques ballons supplémentaire ils pouvaient porter le danger dans le camp adverse. C'était au tour de Lavaur de passer en mode "défense". La fin de la première mi-temps tournait à l'avantage des Bagnérais qui retrouvaient leur conquête, leur discipline, et proposaient enfin du jeu. Les dernières minutes se passaient à quelques mètres de la ligne de Lavaur mais les Noirs manquaient de lucidité dans la zone de vérité. Bagnères devait se contenter d'une pénalité de Jordan Matier. 12-6 à la pause. Un manque de lucidité et de stratégie dans la zone de vérité qui empêchait de concrétiser les temps forts de la seconde mi temps des Noirs. Le match pouvait changer de physionomie à 15 minutes de la fin, à un moment où les Vauréens étaient dans le doute, avec une pénal touche proche de la ligne. Privés de leurs leaders de touche, les Noirs se faisaient contrer. Un peu plus tard, une nouvelle touche à l'entrée des 22m sur laquelle les Bagnérais se faisaient sanctionner pour avoir trop retardé le lancer, encore un peu plus tard sur une mêlée à 5 mètres, pénalisée. De bonnes opportunités de créer le danger manquées. "On a perdu un peu la tête à des moments où on aurait dû être plus concentrés. On est passé un peu à côté même si l’attitude a été bonne. A l’extérieur, il faut s’appliquer davantage. Quand il s’est agi de concrétiser, on n’a pas été précis. Il y avait toujours une petite erreur de chacun. C’est difficile de s’imposer dans ces conditions" résumait Anibal Bonan qui sera suspendu pour un Bagnères-Tyrosse capital. Après le match on parlait déjà d'obligation de résultat dimanche prochain à Cazenave. Les coachs et le groupe ont une semaine pour remettre les choses dans le bon ordre. Ce serait très bon en effet de renouer avec la victoire.
Les réactions.
 
 
2018-11-05
 
       
 
Le Stade Bagnérais de Yann Cayrolle part à la chasse aux points dans ce troisième bloc (photo JPL Groupe Dépêche)               
 
Communiqué
L'assemblée générale de l'Amicale des Supporters du Stade Bagnérais
se tiendra le mardi 6 novembre à 18h au stade Marcel Cazenave.
Présence indispensable.
UNE REPRISE EN MODE "HIVER"
Le Stade Bagnérais va dimanche au stade des Clauzades de Lavaur pour reprendre des forces.
L'hiver a pris ses quartiers pour la reprise du championnat. Une reprise qui se profile en mode terrains gras, froid, pluie (ou neige)... Bref, en mode "compliqué". Fort heureusement, la météo s'annonce clémente dimanche dans le Tarn. Il va falloir s'adapter dans ce troisième bloc qui débute à Lavaur, en confiance, relancé dans la course au Du Manoir en quelques journées, histoire pour les Noirs de se replonger sans traîner dans le grand bain. Après un début de championnat hésitant, les Vauréens ont trouvé leur vitesse de croisière dans le dernier bloc. Une défaite avec le bonus défensif à Valence d'Agen, 40 points passés à domicile à Oloron, et une victoire à Lannemezan, voila le bilan du second bloc des Tarnais. Lavaur, une des valeurs sûres de fédérale 1, est bien de retour. Un morceau de choix pour des Bagnérais secoués après leur match perdu à domicile face au leader Saint Jean de Luz, et on espère fâchés d' avoir enchaîné deux journées sans victoire. Il faut passer à autre chose. Tourner la page sans attendre, sans s'attendre à quelque cadeau que ce soit de la part des anciens coéquipiers de Jordan Matier. A Lavaur, Si les Noirs ne sont pas unis, concentrés, et en même temps libérés pendant 80 minutes, ça ne le fera pas.
Pas d'entame(s) timide(s).
Bagnères va dans le Tarn pour se relancer, avec l'espoir non dissimulé d'aller chercher un point en sachant que ce ne sera pas une promenade de santé aux Clauzades. Il ne faudra pas traîner pour se mettre en action "On fait des entames trop timides à l'extérieur" regrettait Christophe Cazaux, après le match à Albi. Il va donc falloir montrer des intentions d'entrée de match, gommer ces minutes d'observation inutiles. A Lavaur (7ème), Bagnères (8ème) sera dans l'obligation de se concentrer et s'appliquer plus qu'à l'accoutumée sur les fondamentaux, à commencer par la conquête en touche dont on attend une performance au moins égale avec celle réalisée à Albi, et de se concentrer sur sa mêlée et sa défense, des ancrages déterminants. Le salut des hommes d'Olivier Pujo viendra enfin de leur capacité à monter le curseur durant tout le match en mettant tout le cœur et l'énergie possibles, à produire du jeu avec la volonté d'avoir un résultat ensemble. Dans ce match, comme dans ce bloc, Bagnères ne devra compter que sur lui-même. On l'a dit, il faut monter le curseur.
La huitième journée.
Saint Jean de Luz - Anglet (vendredi à 20h35 au stade Jean Dauger - Bayonne - en direct sur l’Équipe TV).
Tarbes - Oloron (samedi à 18h).
Lavaur - Bagnères (dimanche à 15h).
Marmande - Albi (dimanche à 15h).
Nafarroa - Valence d'Agen (dimanche à 15h).
Tyrosse - Lannemezan (dimanche à 15h30).
Les autres rencontres du week-end.
Samedi les U16 et les U19 reçoivent Maubourguet (amical) à 14h et 15h30 au stade Marcel Cazenave.
Dimanche les Espoirs reçoivent Nafarroa  (championnat) à 15h au stade Marcel Cazenave.
 
2018-11-02
 
nq      
 
Coup d'envoi de la phase retour dimanche à Bagnères face à Nafarroa                                                    
LES ESPOIRS DÉTIENNENT LES CLÉS
Bagnères va devoir maintenir le rythme à Cazenave dimanche à 15h face à Nafarroa.
Les Espoirs Bagnérais se sont bien positionnés à l'issue des matchs aller en vue de la qualification pour les play-off. Après un match nul à Nafarroa (17-17) et une défaite sur le fil à Tyrosse (9-8), les Noirs ont enchaîné avec trois victoires. À Marcel Cazenave face à Anglet (17-0), à Saint Jean de Luz (9-7), et à domicile contre Oloron alors leader de la poule (28-10). Au coup d'envoi de la phase retour, décisive, les Stadistes occupent le seconde place de la poule (15pts), à 2 points de Tyrosse qui tient avec bonheur la pôle position, mais les Noirs sont talonnés de très près par Oloron et Saint Jean de Luz, respectivement à 1 et 2 points. Nafarroa (7pts) et Anglet (0pt) semblent distancés. Autant dire qu'il va falloir soigner la phase retour dans cette poule très compacte. Ça commencer dimanche avec la réception de Nafarroa. Il faudra respecter les Basques dont on connaît la vaillance et la solidarité et aborder ce match avec la même rigueur, la même détermination que les deux précédents à domicile.  Dimanche les Noirs devront s'appuyer sur leur conquête en touche et leur mêlée, se concentrer dans le secteur défensif, et envoyer du jeu comme ils le font depuis le début de la saison, à l'exception peut être de leur premier match... à Nafarroa. Contre cette équipe très accrocheuse, les Noirs voudront aussi prendre une revanche sur eux-mêmes par rapport à leur prestation au match aller. Bagnères est dans l'obligation de prendre des points, sans tenir compte des concurrents directs, pour maintenir les voyants au vert. Ce sera au prix d'un match sérieux et ambitieux. La quête des play-off commence dimanche.
La sixième journée.
Anglet (6) - Oloron (3) (samedi à 15h30).
Saint Jean de Luz (4) - Tyrosse (1) (dimanche à 15h).
Bagnères (2) - Nafarroa (5) (dimanche à 15h).
 
2018-11-02
 
       
 
Sam Brethous et Christophe Cazaux vont devoir remobiliser leurs troupes à l'approche du prochain bloc (photo JPL Groupe Dépêche)    
BAGNÈRES BLOQUE DANS LE SECOND BLOC
Les trois derniers matchs qui viennent de s'enchaîner n'ont pas connu les résultats escomptés par le Stade Bagnérais.
Autant le bilan du premier bloc était somme toute positif avec trois déplacements en quatre matchs qui s'étaient soldés par deux victoires et deux défaites dont une assortie d'un bonus défensif. Autant les objectifs fixés dans le second bloc qui vient de se terminer n'ont pas été atteints. Le staff et les joueurs s'étaient donnés comme challenge deux victoires en trois matchs dans ce bloc "de fous" comme se plaisait à le décrire le coach Sam Brethous, dans lequel le Stade Bagnérais affrontait successivement Anglet, troisième de la poule, Albi, second, et Saint Jean de Luz, leader et invaincu. Un premier match bien maîtrisé face à Anglet qui voyait les Bagnérais s'imposer sans être inquiétés à Cazenave. Une défaite, mais pas une raclée comme certains l'avaient prédit, à Albi qui s'enchaînait avec une nouvelle défaite, cette fois-ci à domicile, face à Saint Jean de Luz. Comptablement, le contrat n'est pas rempli, même si les hommes du duo Cazaux-Brethous n'ont jamais démérité, ce qui les contraint, pour l'instant, à lorgner plus vers le bas que vers le haut du classement. Cette dernière défaite a fait mal aux têtes sur le moment mais pour Sam Brethous "C'est un match qui va nous faire avancer sur la saison, mais si ça nous met maintenant un peu plus de pression. On a grillé le joker gagné à Valence d'Agen, il faut aller en récupérer un, tout simplement". Que peut on reprocher aux Stadistes ? d'avoir perdu à domicile ? Ce serait bien trop sévère quand on voit l'investissement des hommes d'Olivier Pujo durant ce match face aux Luziens. Les Noirs ont tout simplement perdu sur meilleur. Si il doit y avoir un regret c'est celui de na pas avoir pas pris le point du bonus défensif selon le coach Christophe Cazaux "On méritait un point de bonus vu l'investissement des gars. Mais ce n'est pas grave, on va aller le chercher ailleurs". Ce faux pas à Cazenave a des conséquences. Le Stade se positionnait avant cette septième journée avec un +5 au classement britannique, il passe à +1. "On perd le bénéfice de la victoire à Valence d'Agen. Il va falloir aller en chercher une autre ailleurs" poursuit Christophe Cazaux "On perd ici contre le premier. Il n'y a pas à rougir de honte. Il faut se relever". Anibal Bonan nous avait dit avant le début du championnat "On risque d'avoir une saison difficile, l'équipe est jeune. On construit pour l'avenir". A ce jour, c'est l'avenir proche qui doit être dans la ligne de mire mais le chemin pris et choisi en commun par les joueurs et leur staff est prometteur.
Continuer à construire.
Après sept journées de championnat et trois victoires pour quatre défaites, les Noirs ont montré de bonnes choses. D'abord dans le secteur de la mêlée qui n'a rien a envier aux attelages des autres équipes de la poule. Autre point positif, on l'a dit, le style de jeu voulu par les entraîneurs, basé sur l'offensive. Un système de jeu exigeant auquel les joueurs ont immédiatement adhéré. Certes tout n'est pas encore parfait, mais la volonté de faire vivre le ballon est là. Cela ne peut aller qu'en s'améliorant notamment en matière de finition. On l'a vu en particulier contre Saint Jean de Luz. Troisième point positif, et pas des moindres, la solidarité des joueurs sur le terrain, en particulier dans le secteur défensif, même si il y a encore quelques erreurs de concentration à gommer. Le point négatif, malgré tout le travail accompli, c'est la conquête en touche constate le capitaine Olivier Pujo "Contre Saint Jean de Luz, comme contre d'autres équipes, on manque de munitions pour gagner ce genre match. Une conquête en touche pas encore fiable, c'est un peu le mal récurrent depuis le début de la saison. Il va falloir continuer à travailler". Et du travail il va y en avoir pour prépare un troisième bloc tout aussi difficile que les deux précédents avec Lavaur, Tyrosse, et Tarbes qui vont se dresser sur la route des Noirs. "On va travailler encore plus pour gommer ce qui n'a pas été dans nos derniers matchs pour se mettre un peu plus au niveau des meilleurs" nous confiait Guillaume Gélédan après le match face à Saint Jean de Luz où les Noirs ont subi un petit coup d'arrêt. "On a encore quelques carences mais on va continuer à bosser sérieusement pour aller chercher ce maintien qu'on veut arracher. On n'a pas trop de droit à l'erreur et des journées comme contre Saint Jean de Luz, il ne faut trop qu'elles se reproduisent, voire pas du tout ". Toutes les équipes jouent les matchs à fond dans cette poule. Pour preuve, Valence d'Agen et Anglet qui font tomber les favoris à la qualification Tarbes et Albi, ou encore Nafarroa qui passe 40 points à Marmande lors de la dernière journée du bloc 2. Plus indécis pour les pronostiqueurs, on ne peut pas. Le prochain match à Bagnères, le 11 novembre contre Tyrosse, s'annonce très important. Auparavant, le Stade Bagnérais se déplacera le 4 novembre chez le champion de France en titre Lavaur et finira ce troisième bloc le samedi 17 novembre à 18h à Tarbes. En décembre, Nafarroa (dernier match de la phase aller) et Valence d'Agen (premier match retour) viendront clôturer l'année 2018. Nous aurons bien le temps d'en reparler.
 
2018-10-25
 
       
 
Les Bagnérais ont tout donné face à Saint Jean de Luz mais cela n'a pas suffi (Photo CR Rugby 65)                              
LE STADE S'INCLINE DEVANT PLUS RÉALISTE QUE LUI
Première défaite du Stade Bagnérais à domicile sans un bonus défensif qui aurait été pourtant mérité.
BAGNÈRES 12 - SAINT JEAN DE LUZ 20 (MT 3-7).
Arbitre : Fabrice Alejo (Nouvelle Aquitaine), assisté de Cyril Delom et Jonathan Poupet (Nouvelle Aquitaine).
Pour Bagnères : 4 P (38', 42' 46' 65') Matier.
Pour Saint Jean de Luz : 2 E (35', 51') Laffargue ; 2 P (49', 74'), 2 T Iturriria.
Stade Bagnérais : Matier ; Ibos, Barats, Cabanne, Garlat ; (o) Lassalle, (m) Cayrolle ; Bonan, Gélédan, Seité ; Bourhis, Urbaïtis ; Alvarez, Pujo (cap.), Pambrun. Sont entrés en jeu : Brau, Maumus, Fuxan, Gayri, Arnauné, Dubarry, De La Fuente, Lisbani.

Les Bagnérais sont tombés les armes à la main sur leur pelouse de Cazenave face au leader Saint Jean de Luz qui reste invaincu après sept journées de championnat. Un défaite qui fait mal à la tête des Stadistes qui auront tout donné durant quatre-vingt minutes. Mais cela n'aura pas suffi face à une équipe en confiance, sûre de son jeu, performante dans la conservation dynamique du ballon, et surtout très réaliste. C'était les Basques qui avaient l'occasion d'ouvrir la marque après un hors jeu de ligne des Stadistes. La tentative de l'ouvreur des Rouges et Verts était renvoyée par le poteau, Gélédan était lobé par le rebond mais les Luziens commettaient un en-avant. Sur la mêlée le pack Stadistes emportait tout. Jordan Matier avait l'occasion d'ouvrir le score pour les siens quelques minutes plus tard mais lui aussi manquait la cible. La domination des Noirs en mêlée voyait les Basques être très souvent pénalisés sans autres conséquences. Ni avertissement, ni carton jaune de la part de l'arbitre de Nouvelle Aquitaine (...). Une aubaine pour les visiteurs qui pouvaient mettre petit à petit leur jeu en place. Mais la défense Bagnéraise, très généreuse, veillait. Le score restait vierge jusqu'à la demi-heure de jeu, sans pour autant que l'on s'ennuie dans les tribunes de Marcel Cazenave copieusement remplies. On sentait beaucoup d'envie de bien faire de la part des hommes d'Olivier Pujo. Un peu trop même. Les Noirs sur jouaient par moments et rendaient quelques ballons à l'adversaire qui plaçait des contres dangereux. Les Stadistes tentaient de mettre de la vitesse dans leur jeu mais ils en étaient empêchés par des Basques qui ralentissaient tous les ballons dans les rucks et avec une ligne défensive toujours à la limite du hors jeu, très souvent hors jeu, mais jamais sanctionnée. Bagnères pouvait enfin être récompensé de ses initiatives après une relance de ses trois-quarts au terme de laquelle Bastien Barats tergiversait sur un un-contre-un à l'entrée des 22m adverses. Une première occasion franche de manquée pour les Noirs. C'est en supériorité numérique que Saint Jean de Luz allait trouver la faille à cinq minutes de la pause. Une pénal-touche à cinq mètres de la ligne Stadiste qui se concluait petit côté délaissé par la défense dans lequel s'engouffrait le 3ème ligne Luzien pour un essai transformé. Matier réduisait le score sur pénalité avant de rentrer aux vestiaires.
Bagnères reprend le score dès l'entame de la seconde mi-temps.
C'est avec beaucoup de détermination que les Noirs revenaient sur le terrain. Bonan, puis Lisbani sonnaient la charge, accompagnés de tout leur pack. Saint Jean de Luz était pénalisé à deux reprises ce qui permettait à Jordan Matier de donner deux points d'avance aux siens. Un avantage qui ne durait pas longtemps grâce à une pénalité de l'ouvreur Basque. Saint Jean de Luz reprenait le jeu à son compte en profitant de nombreux ballons rendus par les Stadistes, faute à une conquête en une touche qui devenait approximative. Bagnères encaissait un nouvel essai sur une erreur défensive. Le réalisme Luzien parlait à nouveau. Deux occasions, deux essais. Les hommes de Pujo repartaient de plus belle pour tenter de refaire leur retard. Mêlée dominatrice des Bigourdans mais les Rouges et Verts profitaient d'un arbitrage très permissif dans ce domaine, tout comme sur leur ligne défensive hors-jeu à maintes reprises mais toujours pas sanctionnée. Pourtant les Noirs allaient se créer deux belles occasions, par Benoît Ibos d'abord repris de justesse à quelques centimètres de la ligne, puis sur belle percée de Hugo Garlat qui connaissait le même sort. Une pénalité de part et d'autre et un dernier baroud d'honneur des Noirs après une pénal-touche à cinq mètres sur laquelle un ballon porté s'organisait. Les Noirs arrivaient à quelques centimètres de la ligne mais les visiteurs se mettaient volontairement à la faute pour empêcher l'essai. Simple pénalité tentée par Jordan Matier, mais son coup de pied proche de la ligne de touche et synonyme de bonus défensif, fuyait les poteaux. Le Stade Bagnérais s'inclinait sur ses terres pour la première fois de la saisons. Les Bigourdans pouvaient regretter leur manque de finition et un arbitrage pas à la hauteur d'un très bon match qui aurait pu être encore plus palpitant.
Les réactions du vestiaire.
 
 
2018-10-22
 
       
 
Bagnères a survolé les débats face à Oloron                                                                    
ESPOIRS. BAGNÈRES S'OFFRE LE LEADER
Les Stadistes ont maîtrisé leur sujet mais laissent échapper le bonus offensif dans les arrêts de jeu.
BAGNÈRES 28 - OLORON 10 (MT 15-3).
Arbitre : Anthony Diaz (Occitanie).
Pour Bagnères : 3 E Domecq (28'), Vidal (30'), Dulucq (67') ; 3 P Vidal (13', 46'), Carassus (55'), 2 T Vidal (28'), Carassus (68').
Pour Oloron : 1 E (82') ; 1 P (6'), 1 T (82').
Stade Bagnérais : Dulucq ; Lang, Saubié, Castéran, Motsch ; (o) Vidal, (m) Cibat Theil ; Labadie, Garcia, Domecq ; Laporte, Cardon ; Jordan Peduto, Anthian (cap.), Acosta. Sont entrés en jeu : Derghali, Crespo, Pujo, Desbois, Oletchia, Carassus, Martins, Denagiscarde.

C'est avec beaucoup de détermination que Benoît Anthian et ses coéquipiers ont abordé ce match qui pouvait s'avérer compliqué face au premier de la poule Oloron. Il n'en fut rien tant les Noirs et Blancs ont pris la rencontre par le bon bout. Face à des Bagnérais dominateurs en mêlée et maîtres des airs grâce à un alignement en touche performant, les Béarnais ne faisaient illusion que quelques minutes, retardant l'échéance au prix d'une défense courageuse. C'était pourtant les visiteurs qui ouvraient le score sur pénalité, un avantage de courte durée jusqu'à l'égalisation de Théo Vidal au quart d'heure de jeu. On assistait ensuite à un cavalier seul des Bagnérais qui multipliaient les temps de jeu. Oloron cédait une première fois après un enchaînement rondement mené. Les avants Noirs et Blancs jouaient debout dans la défense Béarnaise, une dernière passe pour le troisième ligne Aubin Domecq qui perforait le rideau adverse pour aller pointer sous les poteaux. Vidal transformait. Autour des trois-quarts de se montrer dans ce match. Romain Saubié héritait du ballon sur ses 40m qui délivrait une passe au pied pour son ailier Sylvain Motsch qui récupérait pour retrouver Saubié venu en soutien à l'intérieur. Le centre Stadiste jouait à nouveau au pied par dessus la défense Béarnaise et mettait sous pression le dernier défenseur qui se mettait à la faute. Le ballon était récupéré par les Bigourdans pour finir petit côté dans les mains de leur demi d'ouverture Théo Vidal qui marquait en coin le second essai. Vite fait, bien fait. Les Noirs et Blancs avaient fait le break à la pause.
Un avantage confortable mais pas de bonus offensif.
La seconde période était du même tonneau. Les Bagnérais ne relâchaient pas leur étreinte, poussant les Oloronais dans leurs derniers retranchements. Deux pénalités, de Théo Vidal puis de Thomas Carassus entré en cours de jeu, accentuaient l'écart au tableau d'affichage. Les Stadistes allaient prendre définitivement le large quelques minutes plus tard. Le ballon volait de mains en mains dans la ligne des trois-quarts Noirs et Blancs jusqu'à Romain Dulucq venu amener le surnombre. L'arrière Stadiste filait dans le dos de la défense Béarnaise et, d'un dernier coup de reins, déposait tout le monde pour une essai en coin transformé par Carassus (28 à 3). Bagnères poursuivait sa domination mais manquait à deux reprises l'occasion de conforter le précieux point du bonus offensif. Les Oloronais, vexés, ne trouvaient d'autres ressources que d'essayer de pourrir le match par de fréquents accrochages. On jouait les arrêts de jeu, les Bleus venaient pour la première fois de la seconde mi temps dans les 22m Stadistes grâce à une pénalité. Ils inscrivaient un essai collectif sur un ballon porté qui privait les Noirs et Blanc du point de bonus. Dommage de n'avoir pas su se mettre à l'abri d'un tel scenario qui ne fera pas oublier la belle performance du Stade Bagnérais.
 
2018-10-22
 
       
 
La capitaine Lucie Bonneau a montré la voie aux Stadistes face à Haut Comminges (photo archive)                                
LES LOUVES MARQUENT LEUR TERRITOIRE
Les Seniors et les U18 du SBF s'imposent avec brio pour leurs premiers matchs de la saison à Bagnères.
U18 à X. BAGNÈRES 14 - HAUT COMMINGES 5.
Arbitre : Théo Chéa (Occitanie).
Pour Bagnères : 2 E Inès Castanet, Virginie Favre ; 2 T Margot Verdoux..
Pour Haut Comminges : 1 E .
Stade Bagnérais : Sarah Soucaze, Loane Mur, Pauline Dabat, Pauline Guinle, Mathilde Goux, Virginie Favre, Margot Verdoux, Éva Fourtané, Inès Castanet, Thalia Maillard, Alyssa Legrand, Maylis Meunier.

Les Cadettes avaient envie de montrer la voie aux Seniors pour ce lever de rideau au stade de La Plaine devant une belle chambrée de supporters. Elles prenaient très vite l'initiative du jeu pour marquer un premier essai par Inès Castanet, transformé par Margot Verdoux. Dans le deuxième acte les U18, pourtant dominatrices, n'arrivaient pas aggraver le score et se faisaient souvent refouler à 5m de la ligne adverse. Après avoir beaucoup défendu, les adversaires du jour parvenaient à marquer un essai non transformé. 7-5 à la fin du 3ème acte. Tout était encore possible pour les deux équipes, mais finalement c'était les Mini Louves qui, suite à une bonne défense, obligeaient leurs adversaires à relancer dans leur camp. Virginie Favre récupérait une mauvaise passe des visiteuses pour marquer le deuxième essai des Stadistes transformé par la même Margot Verdoux. L'essai de la délivrance synonyme de victoire. Une victoire qui, avec plus de réalisme dans le futur, devrait en amener d'autres. Seule ombre au tableau, la blessure de Inès Castanet victime d'une grosse entorse de la cheville à qui on souhaite un bon rétablissement. Grâce à ce premier succès de la saison, les Cadettes du SBF pointent à la troisième place ex-æquo avec Pays Sud Toulousain Fémina et les toulousaines de Montaudran TCMS, prochaines adversaires des Bagnéraises le 17 novembre.
SENIORS à X. BAGNÈRES 67 (BO) - HAUT COMMINGES 12.
Arbitre : Philippe Bounoua (Occitanie).
Pour Bagnères : 11 E Lucie Bonneau (2), Clémentine Dombideau (2), Agathe Abadie (2), Magaly Chibau (2), Flore Lacoume, Eulalie Bégarie, Solène De Souza Baltaréjo : 6 T Solène De Souza Baltaréjo.
Pour Haut Comminges : 2 E ; 1 T .
Stade Bagnérais : Jeanne Hervé, Maley, Lucie Bonneau (cap.), Audrey Waegebaert, Eulalie Bégarie, Agathe Abadie, Clémentine Dombideau, Solène de Souza Baltaréjo, Flore Lacoume, Charlotte Arberet, Coralie Pujo, Cécile Tugaye, Cyrielle Bégarie, Magaly Chibau.

Bien lancées par un doublé de la capitaine Lucie Bonneau en tout début de match, les Louves poursuivaient la rencontre à un rythme soutenu ce qui leur permettait de prendre rapidement le large au score. Portées par leurs nombreux supporters, et face a une courageuse équipe du Haut Comminges qui n'était malheureusement pas épargnée par les blessures, les Bagnéraises faisaient preuve de sérieux et d'application pour se donner les moyens de remporter largement ce match avec la bagatelle de 11 essais inscrits au cours de la rencontre (score final 67-12). Première victoire encourageante à domicile qui positionne les Stadistes, invaincues après deux journées, à la seconde place au classement (9pts). Prochain rendez vous le 18 novembre au stade Surcouf du Toulouse Cheminots Marengo Sports qui a fait le plein de points en deux rencontres (10pts). Une opposition déjà décisive qui promet d'être rude face au leader de la poule.
 
2018-10-22
 
       
 
Comme face à Anglet Lassalle et les siens devront être intraitables dimanche contre Saint Jean de Luz (photo JPL Groupe Dépêche)    
BAGNÈRES DOIT RESTER LE PATRON À CAZENAVE
Dimanche le Stade Bagnérais aura pour mission de franchir l'obstacle Saint Jean de Luz leader et seule équipe invaincue de la poule.
Encore un nouveau défi pour les Bagnérais dans ce bloc de trois matchs du haut du tableau. Après celui relevé avec succès à Cazenave face au troisième Anglet, celui passé avec beaucoup de solidarité malgré la défaite chez le second Albi, le dernier que les hommes d'Olivier Pujo vont devoir relever est de taille puisque c'est le premier de la poule, Saint Jean de Luz, invaincu après sept journées de championnat, qui sera à Cazenave dimanche. On connaît le jeu cohérent, bien léché des Luziens mais on sait aussi ce dont sont capables les Noirs cette saison. C'est avec le jeu à la "Bagnéraise" prôné par Christophe Cazaux et Sam Brethous que le Stade se donnera les chances de vaincre une équipe Basque en confiance et qui n'a rien à perdre en Bigorre. Les bases de cette rencontre pour le Stade, la conquête, une défense sans failles, et beaucoup de prises d'initiatives pour déstabiliser les Olympiens. Bagnères va devoir sortir un très gros match pour s'imposer.
Les Espoirs face au premier de la poule.
Décidemment c'est la journée des premiers à Marcel Cazenave puisque les Espoirs reçoivent le leader Oloron à 13h30. Leur victoire à Saint Jean de Luz dimanche dernier a dévoilé une équipe de copains qui a peut être lancé définitivement sa saison. Mais il va falloir confirmer ce bon début de championnat devant des Béarnais toujours difficiles à manœuvrer, dans ce qui sera seulement le second match à Bagnères pour Julien Labadie et ses coéquipiers. Eux aussi, comme l'équipe 1, auront besoin de tous leurs supporters qui vont avoir droit à deux belles affiches dans leur stade.
Le week end des Stadistes.
Samedi 20 octobre

10h15. U6 - U8 - U10 - U12  : Entraînement (Stade de La Plaine).

15h00. U19 à X - Brassage Régional 1 : Bagnères/Baronnies - Lourdes (Stade André Bruzaud - Sarlabous).

Dimanche 21 octobre

13h30. Espoirs - Championnat : Bagnères - Oloron (Stade Marcel Cazenave).

14h00. Féminines àU18 à X - Championnat : Bagnères - Haut Comminges (Stade de La Plaine).

15h00. Féminines à X - Championnat : Bagnères - Haut Comminges (Stade de La Plaine).

15h30. Fédérale 1 - Championnat : Bagnères - Saint Jean de Luz (Stade Marcel Cazenave).

Le détail de rencontres (voir).
 
2018-10-19
 
       
 
La mêlée Bagnéraise bien mal récompensée                                                                       
LE SCENARIO ÉTAIT ÉCRIT
Bagnères bouge les codes à Albi malgré une défaite un peu lourde mais logique face à bien plus fort.
ALBI 45 (BO) - BAGNÈRES 14 (MT (26-14).
Arbitre : Mickaël Simon (Provence Alpes Côte d'Azur), assisté de Cyrille Boulay et Christophe Bultet (Provence Alpes Côte d'Azur).
Pour Albi : 7 E Vaccaro (4'), Tavalea (14'), Dufour (18'), de pénalité (30'), Farret (45'), Bertrand (51'), Castant (83') ; 5 T Russell (14', 18', 45', 51'), Bisman (82').
Pour Bagnères : 1 E Pujo (40') ; 3 P (3', 9', 20') Lassalle.
Stade Bagnérais : Dulucq ; Ibos, Cabanne, Barats, Lastisnères ; (0) Lassalle, (m) Cayrolle ; Seité, Fuxan, Gayri ; Bourhis, Urbaïtis ; Alvarez, Pujo (cap), Acosta. Sont entrés en jeu : Brau, Pambrun, Maumus, Dutrey, Dubarry, Matier, Garlat, Lisbani.

Spectateurs puis acteurs, c'est le constat du match des Bagnérais à Albi. Un constat un peu restrictif parce qu'il s'est passé beaucoup de choses dans cette rencontre où les Noirs et Blancs ont retrouvé une conquête en touche satisfaisante, avec une fois encore une bonne mêlée. Une première mi-temps sur laquelle les hommes d'Olivier Pujo peuvent avoir des regrets. Ils ont regardé jouer les Albigeois, les laissant diriger la partie. C'était pourtant Maxime Lassalle qui ouvrait le score sur pénalité, mais dès la remise en jeu Romain Dulucq dégageait son camp sans trouver la touche. Punition immédiate. L'ailier Tarnais récupérait la balle, relançait jusqu'à son centre qui concluait en coin. Une action menée tambour battant. Les Bagnérais reprenaient l'avantage par une nouvelle pénalité de Lassalle mais étaient toujours aussi passifs, permettant aux Albigeois d'occuper à souhait leur camp. Deux pénal-touches consécutives se soldaient par deux essais transformés pour les locaux. Un peu plus tard, une troisième pénal-touche sur laquelle s'enclenchait un ballon porté. Bagnères se mettait à la faute à deux reprises. M. Simon ne perdait pas de temps pour accorder un essai de pénalité aux "abeilles" qui avaient piqué à quatre reprises en trente minutes. Les Bigourdans se devaient de réagir pour ne pas subir le sort de Nafarroa ou Oloron qui avaient encaissé plus de soixante dix points au Stadium. Les dix dernières minutes s'équilibraient. Les Noirs et Blancs poussaient même les Albigeois à commettre de nombreuses fautes dans leur moitié de terrain. Ils se voyaient réduits à treize après deux cartons jaunes. Il restait trois minutes à jouer dans le temps réglementaire. Maxime Lassalle partait dans le dos de la défense Albigeoise, servait Benoît Ibos qui débordait l'arrière des Jaunes et Noirs pour aller aplatir sous les poteaux. Malheureusement, le juge de touche signalait un passage en touche de l'ailier Stadiste (un essai valable après visionnage vidéo... dommage). Les Bagnérais, en supériorité numérique, ne lâchaient pas leur étreinte grâce à une bonne conquête et une défense agressive. Après une série de trois pénal-touches à cinq mètres de la ligne adverse, le pack Bagnérais était enfin récompensé par un essai en coin de son capitaine Olivier Pujo. A la pause les Stadistes étaient (presque) dans les clous.
Une bien meilleure seconde période.
Plutôt que d'attendre et de regarder jouer les Albigeois comme ils l'avaient fait en première mi-temps, les Noirs et Blancs décidaient d'aller les chercher. Les locaux ne trouvaient alors d'autres solutions que de profiter des pénalités concédées par les Bigourdans pour inscrire deux nouveaux essais sur leur spécialité, la pénal-touche. Forts d'une bonne conquête en touche et d'une bonne mêlée, les Bagnérais bénéficiaient de nombreuses munitions pour mettre en difficulté la défense Tarnaise pourtant bien en place. Dulucq, Lastisnères, et un peu plus tard Garlat, franchissaient le rideau Jaune et Noir mais étaient repris dans les derniers mètres. Albi se retrouvait à quatorze après une second carton jaune, synonyme de rouge, écopé par leur troisième ligne centre pour jeu déloyal. Les Noirs et Blancs trouvaient la touche dans les 22m adverses sur laquelle Albi était pénalisé. S'en suivait une série interminable de mêlées à 5m sur lesquelles le pack Tarnais se mettait systématiquement à la faute, pénalisés à cinq reprises. Une domination évidente du pack Stadiste qui aurait sans aucun doute mérité l'essai de pénalité. M. Simon en décidait autrement, préférant faire jouer une sixième mêlée où il décelait une faute Stadiste qui permettait à Albi de s'en sortir. Un dernier essai Tarnais dans les arrêts de jeu, encore sur pénal-touche, venait gonfler le score. Le Stade Bagnérais s'inclinait logiquement devant plus fort que lui mais ne méritait certainement pas un tel écart au tableau d'affichage.
Les réactions après le match.

 
2018-10-15
 
       
 
Sous des trombes d'eau et dans le vent, Julien Labadie et ses coéquipiers sont allés chercher un précieuse victoire à l'extérieur         
LES ESPOIRS S'IMPOSENT AU PAYS BASQUE
Le Stade Bagnérais décroche sa première victoire à l'extérieur face à Saint Jean de Luz (9 à 7).
SAINT JEAN DE LUZ 7 (BD) - BAGNÈRES 9 (MT (7-9).
Arbitre : Éric Lajus Cossou (Nouvelle Aquitaine).
Pour Saint Jean de Luz : 1 E de pénalité (3')..
Pour Bagnères : 3 P (9', 21', 35') Vidal.
Stade Bagnérais : Meynier ; Estrade, Saubié, Castéran Motsch ; (o) Vidal, (m) Cibat Theil ; Labadie (cap.), Pujo, Garcia ; Laporte, Cardon ; Jordan Peduto, Derghali, Domingos. Sont entrés en jeu : Duclos, Crespo, Domecq, Desbois, Lang, Oletchia, Carassus, Denagiscarde.

Le rugby d'hiver est arrivé. On en a eu bel un aperçu dimanche au Pavillon Bleu où les Basques comme les Bigourdans ont malgré tout tenté de jouer au rugby sous une pluie battante accompagnée, comme si cela ne suffisait pas, d'un vent violent. Malgré ces conditions épouvantables, les deux équipes n'ont pas ménagé leurs efforts pendant toute la partie malgré un ballon difficile à contrôler. C'est justement sur un ballon perdu dès les premier minutes de jeu que les Stadistes allaient être surpris. Le 3ème ligne Luzien poursuivait au pied, prenait à revers la défense et était poussé dans le dos avant de s'emparer du ballon dans l'en-but des Noirs. Essai de pénalité fort logiquement accordé par l'arbitre. Un essai "casquette" qui ne perturbait pas les Bigourdans même si Saint Jean de Luz tentait d'enfoncer le clou dans la foulée. Mais la défense solidaire des Bagnérais faisait front. Julien Labadie et son équipe prenaient petit à petit le dessus et en même temps la maîtrise de la rencontre, forts d'une bonne mêlée et d'une conquête en touche sans partage. Les Verts se mettaient souvent à la faute ce qui permettait au buteur Stadiste Théo Vidal de faire passer les siens devant au tableau d'affichage grâce à trois pénalités. Le Stade Bagnérais rejoignait le vestiaire avec un avantage de deux points (9-7). Le score n'allait plus changer jusqu'à la fin du match, laissant les locaux à portée d'une pénalité. Quelques frayeurs dans les dernières minutes, mais Bagnères tenait bon. Après le match nul à Nafarroa, le point du bonus défensif à Tyrosse, les Noirs tenaient enfin, devant leurs très nombreux supporters, cette victoire à l'extérieur qui leur avait échappé à deux reprises. De quoi se mettre sur les bons rails avant la réception dimanche à Cazenave d'Oloron, premier de la poule. Déjà un match décisif.
Les commentaires.

 
2018-10-15
 
       
 
Solène De Souza Baltaréjo n'a pas tremblé pour donner la victoire aux Louves (photo archive)                              
FORTUNES DIVERSES POUR LES FÉMININES
Les Cadettes à X s'inclinent à domicile, les Seniors à X s'imposent à l'extérieur.
U18. BAGNÈRES 0 - FÉMININES DU PIÉMONT 24 (BO).
Arbitre : Sébastien Paul (Occitanie).
Pour Féminines du Piémont : 4 E.
Stade Bagnérais : Sarah Soucaze, Loane Mur, Pauline Dabat, Pauline Guinle, Mathilde Goux, Virginie Favre, Margot Verdoux, Éva Fourtané, Inès Castanet, Thalia Maillard, Alyssa Legrand.

Une défaite sévère mais encourageante pour les Cadettes qui à seulement 11 sur la feuille de match on réussi par moment à rivaliser avec leurs voisines de Lannemezan. Les filles du Plateau, mieux structurées avec un jeu déjà en place, ont réussi à marquer quatre essais aux Bagnéraises mais celles-ci n'ont jamais baissé les bras et ont rivalisé au niveau du combat. Félicitons aux nouvelles joueuses qui n'ont pas dépareillé. On a maintenant quelques certitudes et on sait le travail qu'il reste à fournir du côté des U18.
SENIORS. MASSEUBE 19 (BD) - BAGNÈRES 21.
Arbitre : Marjorie Picat (Occitanie).
Masseube : 3 E ; 2 T.
Pour Bagnères : 3 E ; 3 T.

Stade Bagnérais :
Jeanne Hervé, Maley, Lucie Bonneau, Audrey Waegebaert, Eulalie Bégarie, Agathe Abadie, Clémentine Dombideau, Solène de Souza Baltaréjo, Flore Lacoume, Charlotte Arberet, Coralie Pujo, Cécile Tugaye, Cyrielle Bégarie, Magaly Chibau.
Premier match de la saison avec un début de match timide des Bagnéraises face à une jeune équipe joueuse et dynamique. Mais grâce à deux exploits personnels de Clémentine Dombideau l'équipe prend l'avantage sur leurs adversaires du jour. Avec leur conquête et quelques phases de jeux intéressantes les Bagnéraises arrivent à contenir les filles de Masseube jusqu'à la fin du match où les Stadistes, avec leur expérience des années passées viennent planter un dernier essai libérateur de Flore Lacoume transformé par la jeune et prometteuse numéro 10 Solène de Souza Baltaréjo, cadette la saison dernière, qui permet au Stade Bagnérais de passer devant au score de deux petits points. Les Noires finissaient très bien la rencontre malgré un manque d'effectif et quelques occasions ratées. Un match encourageant pour la suite du championnat qui se poursuit le week end prochain avec la réception de Haut Comminges samedi pour les U18 et dimanche pour les Seniors.
 
2018-10-15
 
       
 
Un sans faute pour les U16 et les U19                                                                            
LES U16 ET LES U19 GARDENT LE RYTHME
Les deux équipes du Pôle Jeunes du Stade Bagnérais signent la deuxième journée par deux victoires écrasantes.
U19. BAGNÈRES 62 (BO) - ESCA/TOURNAY 7 (MT (33-7).
Arbitre : Éric Lascombes (Occitanie).
Pour Bagnères : 10 E Ténet (1'), Ponnau (4'), Olmedo (13'), Domerc (26', 33'), Maystre (37'), Arnauné (39'), Dantagnan (47'), Manse Y. (57'), Abadie (68') : 6 T (1', 4', 13', 33', 39', 47') Ponnau.
Pour Esca/Tournay : 1 E collectif (26') ; 1 T.

Stade Bagnérais : Abadie ; Fourcade, Domerc, Dantagnan, Chapeu ; (o) Manse Y., (m) Ponnau ; Olmedo (cap), Ténet, Di Giorgio ; Vignes, Ruiz ; Soulère, Dubau, Manse J.. Sont entrés : Arnauné, Sociu, Carrère, Buey, Deyris, Maystre, Pourchayre.

Il n'y a eu guère de suspens dans ce derby du Haut-Adour, les Bagnérais inscrivant trois essais en treize minutes après des enchaînements de qualité. 21 à 0 avec les transformations. Profitant de l'apathie des Noirs, les joueurs des Coteaux réduisaient la marque sur un ballon porté. Vexés, les Stadistes remettaient les mains sur le ballon, envoyaient du jeu, et Domerc franchissaient par deux fois la ligne pour un 33 à 7 à la pause. La seconde période allait débuter de la même manière que la première avec de nombreuses séquences de jeu des Noirs qui débordaient les adversaires pour finir à trois reprises dans l'en-but en dix minutes. D'abord Maystre était à la conclusion d'une attaque des trois-quarts, puis Arnauné marquait après des relais des avants dans l'axe, enfin après une croisée Dantagnan prenait l'intervalle pour marquer à son tour. Les débats s'équilibraient. Mais les Bagnérais accéléraient de nouveau dans le dernier quart d'heure. Une attaque partie des 22m permettait de décaler Yohan Manse qui filait sur 50m jusqu'à la terre promise. Puis c'était Abadie, bien venu dans la ligne, qui concluait peu avant la fin du match. Belle victoire des U19 Bagnérais qui ont eu le mérite de jouer tout le match face à de valeureux adversaires.
U16. BAGNÈRES 46 (BO) - ESCA/TOURNAY/LANNEMEZAN 0 (MT ( ).
Arbitre : Alexandre Vilon (Occitanie).
Pour Bagnères : 7 E ; 1 P, 4 T.
Stade Bagnérais : Toujas ; De Rosario, Cibat, Ducamp, Pécondon ; (o) Guyon, (m) Sanz ; Dubau (cap.), Haraca, Massias ; El Kadiri, Lemasson ; Bongini, Jamin, Lavigne. Sont entrés en jeu : Goux, Tapie, Cendres, Cani, Destarac, Manse, Marguinal.

"Clean sheet" (zéro point encaissé) des U16 du Stade Bagnérais, et pour la seconde fois consécutive une farandole d'essais, sept au total, face à leurs homologues de l'Entente Esca/Tournay/Lannemezan renforcée par dix joueurs du CAL. Un nouveau festival offensif des Noirs et Blancs qui confirment leur volonté de bien faire, individuellement et collectivement. De bonnes dispositions qu'il faut réitérer à chaque match.
 
2018-10-15
 
       
 
Bastien Barats et ses copains vont à Albi avec leur solidarité et leur rugby (photo JPL Groupe Dépêche)                           
RIEN À PERDRE TOUT À GAGNER !
Le Stade Bagnérais se rend à Albi samedi soir pour conforter certaines valeurs et jouer son rugby.
Soixante dix point, c'est le tarif au Stadium municipal d'Albi. Nafarroa et Oloron peuvent en attester. Est ce que ce sera la même punition qui attend les Bagnérais samedi face à cette grosse écurie à l'effectif de Pro D2 qu'est le Sporting Club Albigeois qui n'a connu qu'une seule fois la défaite, c'était lors de la première journée face à Tarbes à Maurice-Trélut. C'est une évidence, le Stade Bagnérais ne joue pas dans la même cour que l'équipe du chef-lieu du département du Tarn et ses près de 50 000 habitants, pourtant les "petits Noirs" (qui joueront en blanc pour l'occasion) vont avoir à cœur de faire le meilleur match possible en voulant sortir la tête haute de l'arène tarnaise. Finalement, peu importe le score, c'est avant tout le comportement des hommes d'Olivier Pujo qui sera important dans ce match des extrêmes, parce que la fierté Bigourdane sera rudement mise à l'épreuve pendant quatre-vingt minutes. "Nous nous n’aurons rien à perdre mais surtout tout à gagner" confie Christophe Cazaux "Quand on voit leurs résultats on a le droit de se demander si ces grosses équipes sont vraiment à leur place dans cette Fédérale 1. Au delà des résultats, les oppositions entre différents gabarits me laissent perplexe sur la sécurité des joueurs. Ceci dit, nous serons prêts et motivés pour défier Albi". Quoi qu'il en soit, Sam Brethous a confirmé dimanche dernier après la victoire face à Anglet que le Stade Bagnérais ne ferait pas l'impasse "A Albi on va travailler pour nous, et on verra le résultat à la fin. On va essayer d'avoir des stats en conquête positives et continuer avec notre défense qui a été très bonne face à Anglet. On doit continuer avec cet état d'esprit. Après, Albi, tout le monde sait ce que ça vaut et on y va sans rien à perdre. Pas question de faire l'impasse. A Bagnères il n'y a jamais d'impasse quel que soit le match". Coup d'envoi samedi à 19h.
Les Espoirs encore loin de leurs bases.
Les Espoirs cumulent les heures de bus depuis le début de la saison, même si ce ne sont pas de longs déplacements. Troisième match à l'extérieur en quatre journées. Après Nafarroa et Tyrosse, les Noirs vont fouler la pelouse de Kechiloa dimanche à 13h30 avec on le souhaite sur les bords de l'Adour un meilleur sort qu'à Nafarroa où les Stadistes ont ramené les deux points du match nul ou encore à Tyrosse et le point du bonus défensif. Dimanche dernier sur leur pelouse les Noirs ont signé leur première victoire de la saison. Une victoire à quatre points alors qu'il y avait la place d'en ajouter un supplémentaire. Pas question de relâchement à Saint Jean de Luz. Les deux équipes se tiennent au classement et le vainqueur distancera momentanément son adversaire. Jusqu'à présent Saubié et les siens n'ont jamais fait le voyage à vide. Espérons qu'il en sera de même face à des Basque que l'on sait solides sur leurs terres.

Le week end des Stadistes.
Samedi 13 octobre

10h00. U8 - U10 Tournoi : Mazères - Bagnères - Vallée de la Lèze (Stade Bouque de Lens - Mazères sur Salat (31)

10h15. U6  : Entraînement (Stade de La Plaine)

14h00. U12  Tournoi : Bagnères - Masseube - Montréjeau (Stade de La Plaine)

14h00. U14 Challenge Groupama : FC Toac/Toec/Tac - Bagnères - Toulouse UC (Stade Aybram - Toulouse)

14h00. Féminines U18 à X - Championnat : Bagnères - Féminines du Piémont (Stade André Bruzaud - Sarlabous)

14h00.  U16 - Brassage Régional 1 : Bagnères - Tournay/Esca (Stade Marcel Cazenave)

14h30. U19 à X - Brassage Régional 1 : Adour/Échez - Bagnères/Baronnies (Stade Ménoni - Vic en Bigorre)

15h30. U19 - Brassage Régional 1 : Bagnères - Tournay/Esca (Stade Marcel Cazenave)

19h00. Fédérale 1 - Championnat : Albi - Bagnères (Stadium municipal - Albi)

Dimanche 14 octobre

13h30. Espoirs - Championnat : Saint Jean de Luz - Bagnères (Stade du Pavillon Bleu - Saint Jean de Luz)

14h00. Féminines à X - Championnat : Masseube - Bagnères (Stade municipal - Masseube)

Le détail de rencontres (voir).
 
2018-10-12
 
       
 
Le Stade Bagnérais Féminin repart pour une nouvelle saison (photo archive)                                               
LA MEUTE DES LOUVES REVIENT SUR LES TERRAINS
C'est ce week end que les deux équipes féminines du Stade Bagnérais débutent le championnat d'Occitanie à X.
Toujours sous l'œil bienveillant de l'indispensable Hervé Jamin, responsable des équipes féminines en lien avec les présidents du Stade Bagnérais, le SBF retrouve le chemin des terrains et la compétition samedi pour les U18 et dimanche pour les Seniors. C'est dans un nouveau championnat à X instauré cette saison que les Louves et les Mini Louves vont évoluer Un championnat certainement plus intéressant que celui à 7 disputé la saison dernière qui a laissé plus d'un(e) dubitatif. Les Seniors repartent cette année avec un nouveau staff (voir ci-dessous) et surtout sans Audrey Boniface, véritable symbole et meneuse de ce groupe, qui a décidé de prendre un peu de recul. La "chef de meute" n'est plus là mais le noyau dur est resté, renforcé par de nouvelles arrivées. C'est avec détermination et de l'ambition que les Louves attaquent le championnat dimanche à 14h à Masseube face aux féminines Avenir Massylvain. Chez les Cadettes, rien n'a changé, ou presque. Le staff d'entraîneurs reste en place (voir ci-dessous), quelques départs mais aussi des arrivées mais l'ossature de l'an dernier dernière est là. Les U18 vont évoluer dans une poule difficile mais on connaît leur solidarité sur et en dehors des terrains. Premier objectif de la saison : se faire plaisir et tout peut arriver. Les Mini Louves ouvrent le championnat par un derby, samedi sur le terrain de Sarlabous, avec la réception des Féminines du Piémont (Lannemezan). Coup d'envoi à 14h. Bonne saison les Filles !
Le groupe Senior.
Entraîneurs : Thierry ABADIE, Florent BECH.
Dirigeant : Stephan JEAN-JACQUES.
Les joueuses : Agathe ABADIE, Charlotte ARBERET, Clémentine DOMBIDEAU, Audrey WAEGEBAERT, Cécile TUGAYE, Coralie PUJO, Cyrielle BÉGARIE, Flore LACOUME, Jeanne HERVÉ MALEY, Eulalie BÉGARIE, Lucie BONNEAU, Margaux DUCOMBS, Solène DE SOUZA BALTARÉJO, Magaly CHIBAU.
Le groupe U18.
Entraîneurs : Stéphane GOUX, Fabrice BOUSQUET.
Soigneuse : Muriel VAN MUYLEM.
Dirigeant : Anthony DUHARD.
Les joueuses : Axelle LABBÉ, Audrey ARBERET, Pauline DABAT, Pauline GUINLE, Sarah SOUCAZE, Mathilde GOUX, Loane MUR, Virginie FAVRE, Inès CASTANET, Éva FORTANÉ, Margot VERDOUX, Alyssa LEGRAND, Maylis MOUNIER, Thalia MAILLARD, Elsa DUCAMP, Auriane CHELLE.

Les calendriers des rencontres (cliquez sur l'image pour agrandir).
Féminines à X
Féminines U18 à X
 
2018-10-11
 
       
 
Anibal Bonan au départ du second essai Bagnérais (photo C.R. Rugby 65)                                                      
LE STADE MAÎTRISE ANGLET 23 à 16
Malgré un manque de munitions Bagnères fait déjouer Anglet grâce à une solidarité défensive maximale et du tempérament.
BAGNÈRES 23 - ANGLET 16 (MT 13-3).
Arbitre : Alexandre Jaulin (Pays de Loire), assisté de Aurélien Laloo et Christian Sergent 'Nouvelle Aquitaine).
Pour Bagnères 2 E Matier (11'), Garlat (43') ; 3 P (3', 24', 63'), 2 T (11', 43') Matier.
Pour Anglet : 1 E Pinon (69') ; 2 P (48', 81'), 1 T (69'), 1 D (11') Fauqué.
Stade Bagnérais : Matier ; Lastisnères, Barats, Cabanne, Garlat ; (o) Lassalle, (m) Arnauné ; Bonan, Seité, Gayri ; Bourhis, Dutrey ; Lisbani, Pujo (cap), Pambrun. Sont entrés en jeu : Brau, Acosta, Urbaïtis, Fuxan, Cayrolle, Dulucq, Ibos, Alvarez.
Les Noirs ont manqué de munitions et en termes de possession, et seulement en terme de possession, c'est Anglet qui a dominé une rencontre que le Bagnères a dans l'ensemble bien maîtrisé. Avec une touche défaillante, les Noirs ont été contraints de défendre avec beaucoup de vaillance, empêchant les Basques de mettre leur jeu en place en mettant notamment leur ouvreur et maître à jouer Sébastien Fauqué constamment sous pression. Après une premier échec, Jordan Matier ouvrait le score en début de rencontre sur pénalité à laquelle répondait l'ouvreur Angloy en réussissant un drop des 30m face aux poteaux. L'ouverture arrivait un peu plus tard pour les Noirs. Sur un ballon rendu au pied par les Bleus, Hugo Garlat partait sur son aile, fixait son défenseur pour servir Jordan Matier qui prenait de vitesse Fauqué pour aller sous les poteaux. Avec la transformation et une nouvelle pénalité de l'arrière Bagnérais, le Stade prenait l'avantage au score pour ne plus rien céder jusqu'à la pause.
Un magnifique essai dès la reprise.
De retour des vestiaires, les visiteurs, vent dans le dos, décidaient d'occuper au pied le camp Stadiste. Une touche à l'entrée des 22m, bien captée à deux mains, permettait aux Noirs d'enclencher un ballon porté duquel Anibal Bonan s'échappait en faisant parler sa puissance et sa vitesse avec une charge dont il a le secret. Le 3ème ligne centre des Noirs cassait deux plaquages, était repris près de la ligne médiane. Le jeu s'enchaînait sans traîner avec les 3/4 Stadistes qui faisaient parler leurs jambes. Benjamin Arnauné pour Maxime Lassalle qui feintait la passe et perçait dans le dos de la défense visiteuse prise de vitesse. Le demi d'ouverture Stadiste donnait à Bastien Barats qui crochetait son vis-à-vis pour servir en bout de ligne Hugo Garlat qui offrait au très nombreux public de Cazenave un beau plongeon derrière la ligne. Splendide essai. Une seconde période bien meilleure au niveau de la conquête, ce qui n'empêchait pas les Angloys de tenter de revenir au score. Mais la défense Stadiste était bien en place ne laissant que peu d'espaces aux offensives des visiteurs. Une pénalité de part et d'autre, puis un essai transformé des avants Basques qui revenaient au tableau d'affichage à dix minutes de la fin. Une dernière pénalité dans les arrêts de jeu permettait à Anglet de repartir de Bigorre avec le point du bonus défensif. Avec une meilleure conquête, notamment en première mi-temps, Bagnères aurait pu faire beaucoup plus face au troisième de la poule. Il y a du travail de ce côté-là.
Les réactions du vestiaire.
 
2018-10-08
 
       
 
Le mêlée Bagnéraise a surclassé sa rivale                                                                            
RETOUR GAGNANT POUR LES ESPOIRS
Les Espoirs signent leur première victoire de la saison pour leur premier match au stade Marcel Cazenave.
BAGNÈRES 17 - ANGLET 0 (MT 14-0).
Arbitre : Frédéric Ibos (Occitanie).
Pour Bagnères 2 E Garcia (4'), Lang (20') ; 1 P (63'), 2 T (4', 20') Vidal.

Stade Bagnérais : Meynier ; Lang, Saubié (cap.), Oletchia, Motsch ; (o) Vidal, (m) Salette ; Garcia, Pujo, Desbois ; Szabo, Cardon ; Jordan Peduto, Anthian, Crespo. Sont entrés en jeu : Duclos, Domingos, Laporte, Labadie, Cibat Theil, Barrère, Raboteau, Denagiscarde.
Après les deux premières journées du championnat jouées à l'extérieur, Romain Saubié et ses coéquipiers posaient leurs crampons pour la première fois de la saison sur leur pelouse. Des retrouvailles réussies même si elles laissent un petit goût d'inachevé tant les Noirs ont dominé cette rencontre.
Il ne fallait pas attendre très longtemps pour comprendre que l'équipe d'Anglet allait passer un après midi difficile à Cazenave. Dès la première mêlée très vite ordonnée dans le match, les Noirs emportaient tout. Sur la seconde même scénario. Sur celle qui suivait à cinq mètres de la ligne Basque, le n°8 Stadiste Florian Garcia profitait de la poussée de son pack pour aplatir le premier essai de la partie transformé par Théo Vidal. Les Stadistes multipliaient les offensives mais se heurtaient à une défense courageuse. C'est avec patience que les Noirs allaient marquer leur second essai. Laurent Meynier, après un bel enchaînement des trois-quarts, prenait de vitesse les Angloys pour servir dans un fauteuil David Lang qui allait en terre promise. Vidal transformait. Les Bagnérais avaient l'occasion de tuer le match sur une nouvelle percée de Meynier, mais une passe mal ajustée en bout de ligne de l'arrière Stadiste privait Sylvain Motsch du troisième essai. La seconde période était tout autant dominée par les Noirs qui se montraient malheureusement de plus en plus approximatifs. Par manque de concentration ils commettaient des fautes de mains ou faisaient des mauvais choix dans la conduite du jeu. Des occasions manquées, et il y an a eu, de marquer un troisième essai synonyme de bonus offensif. Un seule pénalité de Théo Vidal venait déflorer le score du second acte. C'est cela qui nous fait dire qu'il y a un petit goût d'inachevé dans ce match qui aurait dû être un match à 5 points.
2018-10-08
 
       
 
Les U16 du Stade Bagnérais ont offert un festival offensif à leurs supporters                                                 
 
Une victoire acquise dans la difficulté pour les U19                                                                     
                                      
LES U16 DÉROULENT, LES U19 ASSURENT
Les équipes du Pôle Jeunes du Stade Bagnérais ouvrent la phase de brassage de la ligue Occitanie par deux victoires.
U16 - BAGNÈRES 45 (BO) - ARGELÈS GAZOST 7 (MT 33-7).
Arbitre : Colin Paillard (Occitanie).
Pour Bagnères 7 E Cibat (15', 53'), Toujas (20', 35'), Jamin (26'), Certiat (31'), Ducamp (67') ; 5 T (15', '20', 26', 35', 53') Toujas.
Pour Argelès Gazost : 1 E (36') ; 1 T.

Stade Bagnérais : Toujas ; De Rosario, Cibat, Ducamp, Pécondon ; (o) Lapaj, (m) Guyon ; Dubau (cap.), Haraca, Certiat ; El Kadiri; Massias ; Bongini, Jamin, Lavigne. Sont entrés en jeu : Dubau Q., Lemasson, Cendres, Cani, Sans, Manse, Destarac.
La saison dernière, les ex Teulière A ont mangé leur pain noir. Cette année le groupe U16, puisque c'est comme cela qu'il faut désormais appeler les cadets, reviennent en force. Les jeunes joueurs du trio Abadie, Pambrun, Mac, partent sur de nouvelles bases. Celles d'un jeu collectif basé sur la vitesse et le déplacement. Les Argelésien en ont fait les frais samedi à Cazenave pour la première journée de brassage Régional 1. Après un premier quart d'heure compliqué, émaillé d'une vilaine "générale" qui mettait les deux équipes à quatorze jusqu'à la fin du match, les Noirs et Blancs prenait la rencontre en main pour ne plus le lâcher. Cibat, Toujas, Jamin, Certiat et à nouveau Toujas avant la pause franchissaient la ligne d'essai. Un moment de relâchement des Stadistes permettait aux Argelésiens d'inscrire une essai dans les arrêts de jeu du premier acte. Les seuls points laissés aux visiteurs. La domination sans partage du Stade Bagnérais ne laissait que peu d'espoirs à de courageux Argelésiens qui devaient encaisser deux nouveaux essais par Cibat et Ducamp. Sept essais, tous de belles factures, qui laissent entrevoir une saison bien plus agréable que la précédente pour les U16 du SB. A la condition de ne pas s'enflammer. Il va falloir confirmer samedi à Cazenave avec la réception des voisins de Tournay/Esca.
Les commentaires après le match.


U19 - BAGNÈRES 24 - ARGELÈS GAZOST 12 (MT 14-0).
Arbitre : Jonathan Cartier (Occitanie).
Pour Bagnères 2 E  Dubau (35'), Ténet (70'), 4 P (10', 17', 30', 65') et 1 T (70') Domerc.
Pour Argelès Gazost : 2 E (61'', 64') ; 1 T (64').

Stade Bagnérais : Abadie ; Domerc, Fourcade, Dantagnan, Maystre ; (o) Manse Y., (m) Ponnau ; Olmédo (cap), Pastre-Courtine, Ténet ; Vignes, Ruiz ; Soulère, Dubau, Arnauné. Sont rentrés en jeu : Sociu, Buey, Fermon, Manse J., Di Giorgio, Cazaux, Subra.
C'est avec pas moins de douze joueurs à l'infirmerie que les U19 ont débuté samedi la phase de brassage de la Ligue Occitanie. Après un round d'observation, les protégés de Isac, Kossou et Meynier allaient dominer la première mi-temps. Ils envoyaient du jeu mais n'arrivaient pas à tromper la bonne défense Argelésienne si bien que les Stadistes ne marquaient que sur pénalités suite à des fautes pour hors-jeu ou dans les rucks. Un 9 à 0 à mettre au crédit de Domerc. Les Noirs allaient trouver l'ouverture avant la pause après une belle combinaison en touche qui envoyait Dubau à l'essai. 14 à 0 à la pause. En seconde période, les Bagnérais s'endormaient laissant les argelésiens monopoliser le ballon. Les Stadistes défendaient avec abnégation mais les visiteurs allaient inscrire deux essais pour revenir à 14 à 12 à moins de dix minutes de la fin. Les débats s'équilibraient mais c'était les Bagnérais qui finissaient plus fort la rencontre. Après une bel enchaînement avants trois-quarts, les Bleus se mettaient à la faute, Domerc, de 40m face aux barres, donnait de l'air aux Noirs. Puis, un lancement de jeu après un ballon capté en touche permettait à Olmedo de percer et de donner à Dantagnan qui retrouvait à hauteur Ténet qui filait sous les poteaux. Magnifique ! Les Bagnérais remportaient difficilement ce premier match de championnat.
Patrice Isac dans le vestiaire.
 
2018-10-08
 
       
 
Guillaume Gélédan et ses coéquipiers retrouvent leur stade et leur public dimanche (photo JPL Groupe Dépêche)                   
BAGNÈRES SUR SES TERRES
Marcel Cazenave retrouve les Noirs dans un match de tous les dangers dimanche face au 3ème de la poule Anglet.
Après un premier bloc où le Stade à beaucoup voyagé (trois déplacements pour une réception) et, il faut le dire, ne s'en est pas trop mal sorti, c'est un retour dimanche à Marcel Cazenave très attendu que les Noirs vont devoir bien négocier. Le week end de repos n'a pas été de trop pour régénérer le groupe, panser les bobos, et surtout pour se préparer à affronter un second bloc qui s'annonce redoutable, peut être plus que celui qui vient de se terminer. En trois semaines les Bagnérais vont jouer les trois premiers de la poule, Anglet, Albi et Saint Jean de Luz. Une grande concentration dans le travail, un grand investissement et une grande détermination seront de mise dans ce bloc décisif. Relever le défi, c'est à quoi les Noirs se sont préparés et ce dès dimanche avec la venue d'Anglet et son chef d'orchestre, le très expérimenté Sébastien Fauqué. C'est sur ce match que les hommes de Brethous et Cazaux sont focalisés. Les deux autres vont arriver suffisamment vite. Dimanche, c'est à Bagnères de prendre le jeu en main pour faire la différence dans ce match. Les Bagnérais seront prêts et motivés pour défier Anglet, déterminés à faire un gros match  Certes il y aura un peu de pression sur les épaules des Noirs qui retrouvent enfin leur stade, mais il y aura surtout de l'excitation, celle de retrouver leur public et l'ambiance de Cazenave avec le soutien de tous les supporters qui auront leur rôle à jouer pour débuter ce bloc de la meilleure des façons. Dimanche, messieurs les Bagnérais, amenez nous au pays des merveilles.
Les premiers pas des Espoirs à Cazenave.
Après deux journées de championnat et deux déplacements desquels Julien Labadie et son équipe ont à chaque fois ramé des points (un match nul à Nafarroa et une défaite bonifiée à Tyrosse), les Espoirs vont enfin inaugurer leur saison sur leur terrain avec la réception de leurs homologues d'Anglet à 13h30. Après le sentiment très amer et le triste sort qui leur a été réservé il y a deux semaines à Tyrosse, les Stadistes auront à cœur de repartir de l'avant en réussissant leur premier match de la saison à Bagnères ce qui leur permettrait de venir tutoyer les hauteurs du classement. Pour cela, il faudra ressortir du chapeau les belles valeurs montrées lors du dernier match qui, malgré la défaite, à lancé la saison des Espoirs Bagnérais. Dimanche il faut confirmer.
Le week end des Stadistes.
Samedi 6 octobre
U14 : Tournoi à Tarbes à 9h30 (Parc des Expositions).
U12 : Entraînement à 10h00 (Stade de La Plaine).
U16 : Brassage Régional 1 Bagnères - Argelès Gazost à 14h00 (Stade Marcel Cazenave).
U19 : Brassage Régional 1 Bagnères - Argelès Gazost à 15h30 (Stade Marcel Cazenave).
U6 - U8 - U10 : Pau - Perpignan (Top 14) à 18h00. Invités par la Section Paloise 'Stade du Hameau).
Dimanche 7 octobre
Espoirs : Bagnères - Anglet (Championnat) à 13h30 (Stade Marcel Cazenave).
Fédérale 1 : Bagnères - Anglet (Championnat) à 15h00 (Stade Marcel Cazenave).
Le détail des rencontres voir
 
2018-10-05
 
       
 
Pour le second bloc les Noirs auront besoin de leur public à Cazenave (Photo JPL Groupe Dépêche)                               
BONNE ENTAME DE CHAMPIONNAT POUR LE STADE
Avec deux victoires pour deux défaites le Stade Bagnérais négocie bien un premier bloc qui s'annonçait très difficile.
Comptablement c'est bien, au niveau du jeu il y a encore beaucoup de choses à améliorer, mais la façon de jouer est séduisante. Voilà comment on pourrait résumer le premier bloc de quatre matchs que le Stade Bagnérais vient de terminer. Un bloc compliqué d'entrée avec trois déplacements pour une seule réception. La première journée à Valence d'Agen et une victoire qui lançait de belle manière la saison des Noirs. Le Stade enchaînait avec une victoire à domicile face à Oloron. Huit points pris en deux matchs sur deux prétendants à la qualification. Les déplacements qui suivaient étaient moins heureux. Au calendrier, deux promus, Lannemezan et Marmande , chez qui Bagnères s'est incliné à deux reprises. Un non match dans le derby et une défaite qui a fait mal aux têtes, et un point de bonus défensif face à la grosse écurie Lot-et-Garonnaise où les Noirs se sont retrouvés. Somme toute, un premier bloc plutôt positif malgré la jeunesse du groupe et un effectif restreint. Nous avons demandé aux entraîneurs Christophe Cazaux et Sam Brethous de dresser leur premier bilan et de nous dire comment ils appréhendaient le second bloc qui va démarrer le 7 octobre à Marcel Cazenave. trois matchs du haut du tableau avec la réception d'Anglet, le déplacement à Albi, suivi de la venue de Saint Jean de Luz. Que du lourd.
 
Christophe Cazaux : Sur le plan comptable et par rapport à notre objectif de maintien, prendre 9pts c’est très bien avec trois déplacements sur quatre matchs. Sur le plan sportif, notre projet de jeu est bien assimilé par les joueurs mais pour pouvoir le mettre en place il faut d’abord être conquérant sur un terrain ce que nous avons su faire sauf pour le derby. Nous sommes passés à côté. Les ingrédients d’envie et de combativité étaient absents... Dommage !!! Notre dernier match en déplacement à Marmande fait du bien. Nous nous sommes retrouvés sur ces valeurs par contre on a quand même oublié de déplacer le ballon pour déborder cette équipe. Sportivement ce bloc a permis de voir que même si les joueurs maîtrisent les lancements de jeu, les mettre en application demande aussi et surtout de s’adapter à l’adversaire. C’est ce qu’on va travailler pour la suite.
Le bloc qui arrive est très, très solide. Nous jouons le podium de la poule. On va s’y préparer le plus sérieusement possible en demandant aux joueurs de respecter notre identité à Marcel Cazenave car nous recevons deux fois. Sur le déplacement à Albi, il sera aussi question de se livrer. Nous nous n’aurons rien à perdre mais surtout tout à gagner. Quand on voit leurs résultats on a le droit de se demander si ces grosses équipes, Albi, Rouen... sont vraiment à leurs places dans cette F1. Au delà des résultats, les oppositions entre différents gabarits me laissent perplexe sur la sécurité des joueurs. Ceci dit, nous serons prêts et motivés pour défier ces trois équipes.
 
Sam Brethous : Nous arrivons au terme de ce premier bloc de championnat qui était délicat avec trois déplacements pour une seule réception. Je suis satisfait au niveau comptable. Nous avons réussi à prendre une victoire à l'extérieur et réaliser une bonne performance contre Oloron. Malgré le non match réalisé à Lannemezan, nous aurions pu prendre 1 point avec un peu plus de maîtrise. Le dernier match contre Marmande, nous à permis de nous rassurer en ce qui concerne l'engagement et la combativité de l'équipe.
Nous allons bien récupérer et nous régénérer pendant cette coupure afin d'être dans les meilleures conditions pour le prochain bloc qui sera déterminant où nous allons jouer les 3 premiers de la poule. Ça va être un bloc très important qui nous permettra d'y voir plus clair dans cette poule où chaque match demande beaucoup d'investissements. Nous sommes déterminés à faire de gros match et j'ai hâte de retrouver l'ambiance surchauffée de Marcel Cazenave car nous aurons besoin du soutien de nos supporters comme ils l'ont fait contre Oloron.
 
2018-09-28
 
       
 
Le banc Stadiste a apporté sa contribution en seconde mi temps                                                            
C'EST UN POINT DE GAGNÉ
Le Stade Bagnérais revient de Marmande avec un (bon) point de bonus défensif.
MARMANDE 12 - BAGNÈRES 9 (BD) (MT 3-0).
Stade Georges Dartiailh de Marmande.
Arbitre : Romain Bruyère (Pays de Loire), assisté de Pierre Louis Delamare et Marc Lalaude (Pays de Loire).
Pour Marmande : 4 P Mières (6', 42', 51'), Bares (70').
Pour Bagnères : 3 P Matier (45', 57', 61').
Stade Bagnérais : Matier ; Dulucq, Barats, Latisnères, Garlat ; (o) Lassalle, (m) Cayrolle ; Fuxan, Gélédan, Seité (cap.) ; Bourhis, Dutrey ; Lisbani, Brau, Pambrun. Sont entrés en jeu : Pujo, Reyes, Urbaïtis, Gayri, Arnauné, Cabanne, Ibos, Szabo.

Face à une équipe surpuissante comme celle de Marmande les Bagnérais devaient se retrouver, surtout après leur prestation une semaine plus tôt à Lannemezan. Et ils se sont retrouvés. Les Noirs savaient qu'ils allaient être jugés sur leur comportement, collectif et individuel, sur leur solidarité et leur envie de ne rien lâcher. Ils ont passé cette épreuve avec beaucoup de mérite, repoussant les assauts d'une équipe Lot-et-Garonnaise très bien armée physiquement. On avait très vite un aperçu de la puissance des locaux. Les Noirs subissaient à l'impact mais s'opposaient courageusement. Ils devaient encaisser les premiers points sur pénalité après un ballon porté des Marmandais sur lequel les Stadistes se mettaient à la faute. Les seuls points inscrits par les Bleus en première période malgré leur domination. Les Bagnérais y étaient peut être pour quelque chose.
Une seule et unique occasion d'essai pour les Noirs.
Le défi physique imposé par les Lot-et-Garonnais ne perdait pas en intensité. Bagnères était bousculé mais faisait front. Marmande bénéficiait d'une pénalité dès la reprise à laquelle Jordan Matier répondait trois minutes plus tard. Le Stade ouvrait enfin son compteur. Malgré une bonne conquête en touche les Stadistes avaient du mal à mettre leur jeu fait de déplacement et de vitesse en place, la faute à une solide défense Marmandaise qui devait tout de même s'employer un peu plus qu'en première période. La mêlée locale mettait sa rivale à la faute et offrait trois points supplémentaires son buteur C'est à ce moment que les entraîneurs Bagnérais procédaient à un important coaching devant. Coaching gagnant puisque c'était au tour du pack Stadiste de prendre le dessus ce qui permettait à Matier de scorer par deux fois et de ramener les siens à égalité à l'heure de jeu. Jusque là les Noirs ne s'étaient pas créé une seule occasion d'essai. Bagnères bénéficiait d'une pénalité sur ses 40m. Plutôt que de trouver la touche, Jordan Matier cherchait son ailier par une très longue diagonale au pied. Hugo Garlat, à la course avec son vis-à-vis, arrivait en même temps que le dernier défenseur sur le ballon, à moins d'un mètre de la ligne. L'ailier Marmandais se couchait sur la balle, empêchant le contest de Garlat et de Arnauné venu en soutien. Mais aucune sanction ne venait pénaliser ce geste d'antijeu. Dommage. C'est Marmande qui concluait le match sur une quatrième pénalité qui donnait les quatre point de la victoire. Une défaite bonifiée pour Bagnères ressentie comme un point de gagné par les Noirs qui clôturent ce bloc de quatre matchs, dont trois déplacements, avec 9 points au classement et un +5 au britannique. Un bon bilan pour la bande à Brethous et Cazaux qui va profiter d'une semaine de repos et de travail avant de s'attaquer au second bloc qui s'annonce lui aussi très difficile avec les réceptions d'Anglet et Saint Jean de Luz entrecoupées par un déplacement à Albi. Mais chaque chose en son temps.
 
 
2018-09-24
 
       
 
Sylvain Motsch à la conclusion d'une superbe action des Stadistes                                                       
 
Quentin Pujo et les Bagnérais privés d'un essai pourtant valable                                                        
LES ESPOIRS PRIVÉS DE VICTOIRE
Les Noirs et Blancs ont du subir le même scenario que la saison dernière à Tyrosse.
TYROSSE 9 - BAGNÈRES 8 (BD) (MT 3-3).
Stade de La Fougère de Saint Vincent de Tyrosse.
Arbitre : Michaël Manuel (Nouvelle Aquitaine).
Pour Tyrosse : 3 P (5', 48', 70').
Pour Bagnères : 1 E Motsch (65') ; 1 P Saubié (27').
Stade Bagnérais : Meynier ; Motsch, Saubié, Oletchia, Lang ; (o) Vidal, (m) Cibat Theil ; Labadie (cap.), Pujo, Garcia ; Laporte, Domecq ; Domingos, Anthian, Acosta. Sont entrés en jeu : Derghali, Jordan Peduto, Cardon, Desbois, Salette, Castéran, Martins, Crespo.

On n'a pas oublié la saison dernière à la même époque quand les Espoirs du Stade Bagnérais s'étaient vus dépossédés de la victoire dans les arrêts de jeu face à Tyrosse. Il en a été de même dimanche quand les Noirs et Blancs se sont vus refusé l'essai de la victoire. Un passage en touche purement et simplement imaginaire aperçu furtivement par l'arbitre (très local) de la rencontre. Conclusion : il est impossible, voire interdit, de gagner à La Fougère pour les Espoirs Bagnérais. Pourtant on a assisté à un bon match de rugby qui aurait pu (du) se passer d'un tel épilogue. C'est Tyrosse qui prenait l'initiative de la rencontre en imposant la puissance de son pack d'entrée de match. Dix minutes pied au plancher pour les Landais mettant à contribution une défense Stadiste qui parait souvent au plus pressé. Vent dans le dos, les locaux manquaient une première pénalité dès la première minute de jeu. Ils ouvraient le score quatre minutes plus tard par une pénalité de leur arrière. Après un premier échec de Théo Vidal des 40m, Romain Saubié égalisait. La solidarité défensive des Noirs et Blancs permettaient au Stade de virer sur un score de parité (3-3) à la pause.
Une fin de match qui tourne à la mascarade.
Le second acte était beaucoup plus équilibré même si les Tyrossais prenaient un avantage de trois points après quelques minutes de jeu. Saubié, puis Vidal avaient l'occasion de donner le score au Stade mais leurs tentatives manquaient de peu la cible. Les Bagnérais décidaient alors de mettre la cavalerie en route. Robin Salette relançait de ses 30m et partait dans le dos de la défense adverse. Après un bon relais de Quentin Derghali, la troisième ligne Stadiste sonnait la charge. Lucas Desbois cadrait son défenseur pour servir Sylvain Motsch. L'ailier Bagnérais débordait la défense Landaise sur une trentaine de mètres pour aller derrière la ligne. Saubié manquait la transformation en coin. Bagnères passait logiquement en tête. C'est à partir de ce moment que le doute s'installait quant aux décisions de l'arbitrage, sans fausses notes jusque là. M. Manuel accordait une pénalité très généreuse aux Tyrossais qui reprenaient le score. Mais les Noirs et Blancs avaient mis la main sur la rencontre. Ils dominaient dans le jeu mais l'arbitre ne le voyait pas de cet œil, rendant très souvent le ballon aux locaux. Dans les toutes dernières minutes, les Stadistes lançaient une attaque d'envergure faite de nombreuses passes après contact, avec un soutien au porteur du ballon constant et beaucoup de vitesse. En bout de ligne, Quentin Pujo s'envolait dans l'en-but pour inscrire un magnifique essai collectif, l'essai d'une victoire méritée. Dans l'incompréhension générale M. Manuel le refusait pour un soi-disant passage en touche. Invraisemblable. Le Stade Bagnérais ne devait pas gagner. Les Espoirs terminent ce premier bloc de deux matchs à l'extérieur avec trois points (un nul et un bonus défensif). C'est un bon départ qu'il va falloir valider à Cazenave dès le 7 octobre face à Anglet.
Ils ont dit.
Marc Carrère (Coentraîneur) "C'est des petits détails qui font la différence. A la fin on fait des temps de jeu... on aurait pu placer un drop. C'est là où on a besoin de progresser.  Mais faire 9-8, marquer un essai à la fin et se faire voler comme ça c'est pas grave. On peut lever la tête. Ça forge le caractère. Si on met toujours de l'envie comme ça, ça va finir par payer. Félicitations pour l'état d'esprit des joueurs".
Manu Sanchez (Coentraîneur) "Il y a une semaine (Ndlr : match nul heureux à Nafarroa) on ne savait même pas jouer au rugby. Aujourd'hui, effectivement c'est du vol manifeste. Comme l'a dit Marc il y a des coups où on n'est pas bons. C'est ça l'expérience et on sera meilleurs au prochain match. Mais en attendant si on voyage comme ça je ne me fais pas trop de soucis. On ne va pas compter que sur les points à la maison. On va aller en prendre à l'extérieur. Un état d'esprit comme ça j'en redemande".
Julien Labadie (capitaine) "On a enfin compris dans quel niveau on était entré, ça a tapé fort mais on a répondu présents. On n'est pas venus ici la fleur au fusil, le score le reflète. On fait des erreurs, on loupe des points au pied, on marque un essai qui n'est malheureusement pas accordé... c'est pas grave. On savait qu'ici on ne pourrait jamais gagner, mais pour nous c'est gagné. On s'était fait une promesse et on l'a tenue. Dans l'état d'esprit c'est très bien. Le prochain match c'est chez nous. On a pris des ponts à l'extérieur, à la maison on va continuer à engranger des points".
 
2018-09-24
 
       
 
Olivier Pujo et ses troupes en quête de rachat à Marmande                                                           
LES STADISTES À LA RELANCE
Après le coup d'arrêt encaissé dimanche dernier Bagnères va à Marmande pour retrouver de bonnes sensations. Coup d'envoi samedi à 20h.
Une semaine studieuse pour se préparer à aller affronter une équipe de Marmande, certes promue en fédérale 1 mais forte d'un recrutement XXL, qui a besoin de points et surtout ne peut plus faire de faux-pas à domicile sous peine de s'enliser dans la zone rouge du classement. Les Bagnérais eux sont dans les clous avec deux victoires en trois matchs, une à l'extérieur et une à domicile, mais ils doivent se relever et se relancer après la défaite dans le derby qui les a vu faillir dans le comportement sur le terrain, chose à laquelle ils ne nous avaient pas habitué depuis le début de la saison. La faillite en conquête à Lannemezan été analysée, décortiquée après de longues séances vidéo pour trouver des réponses et surtout des solutions avant ce match où Les Noirs seront bien entendu attendus dans les secteurs de la mêlée et de la touche. Les joueurs et le staff se sont aussi beaucoup parlé. A Marmande, pas de notions de derby donc pas de pression démesurée chez les Stadistes. Simplement un bon stress et l'ambition pour les Bagnérais d'aller chercher des points, mais avant tout de faire un gros match de rugby qui effacerait la contre-performance du week end dernier. On peut s'attendre à une réaction du Stade Bagnérais. Une inconnue, ce match se jouera en nocturne, chose à laquelle les Noirs ne sont pas habitués.
Le week end des Stadistes.
Vendredi
- 17h30. École de Rugby U14 - Entraînement (Stade de La Plaine).
Samedi
- 14h00. École de Rugby U6 - U8 - U10 - U12 Entraînement - Journée portes ouvertes « Amène Ton Copain » (Stade de La Plaine).
- 20h00. Fédérale 1 - Championnat : Marmande - Bagnères (Stade Georges Dartiailh - Marmande).
Dimanche
- 14h00. Espoirs - Championnat : Tyrosse - Bagnères (Stade de La Fougère - Saint Vincent de Tyrosse).
- 15h00. U16 - Brassage national : Vallée du Girou - Bagnères (Complexe sportif de Lautard - Castanet Tolosan).
- 16h30. U18 - Brassage national : Vallée du Girou - Bagnères (Complexe sportif de Lautard - Castanet Tolosan).
Le détail des rencontres cliquez ici
 
2018-09-21
 
       
 
Francisco De La Fuente pour le premier essai qui redonnait des forces aux Bagnérais                                      
BAGNÈRES HORS SUJET
Le Stade Bagnérais est passé complètement à côté de son match dans le derby face à Lannemezan.
LANNEMEZAN 38 - BAGNÈRES 17 (MT 21-3).
Arbitre : Nicolas Bridoux (Nouvelle Aquitaine), assisté de Benoît Caballero et Jean Pascal Laffargue (Nouvelle Aquitaine).
Pour Lannemezan : 2 E, pénalité (79'), Cazorla (80') ; 7 P Dasque (4',8',10',21', 25', 44', 58'), 1 T Dasque (80'), 1 D Dasque (28').
Pour Bagnères : 2 E, De La Fuente (67'), Garlat (69'), 1 P Matier (14'), 2 T Matier (67', 69').
Stade Bagnérais : Matier, Ibos, De La Fuente, Barats, Latisnères, (o) Dubarry, (m) Arnauné, Seité, Bonan, Gayri, Lisbani, Urbaïtis, Szabo, Pujo (cap), Acosta. Sont entrés en jeu : Brau, Reyes, Dutrey, Gélédan, Cayrolle, Lassalle, Garlat Alvarez.

"On a fait tout ce qu'il ne fallait pas faire", le résumé de Xavier Lisbani d'un match raté, et le triste constat de tout un groupe. Au capitaine Stadiste Olivier Pujo d'en remettre une couche "Ce n'est pas normal de faire des matchs comme ça". Les Bagnérais n'ont pas existé pendant quasiment une heure, le temps que Dasque, buteur hors pair, enquille à souhait les pénalités qui lui ont été offertes par des Noirs aux abonnés absents. Défaillants en conquête avec uniquement une touche gagnée sur six lancers, dominés en mêlée et dans l'engagement, les Stadistes n'ont brillé que par leur défense de fer. Sans munitions pour mettre son jeu en place, manquant d'agressivité, multipliant les fautes en première mi-temps, le Stade Bagnérais n'a été que l'ombre de lui-même et très (trop) souvent pénalisé, encaissant 21 points du pied de l'ouvreur Lannemezanais.
Deux beaux essais, le bonus défensif, et puis...
Le Stade relevait la tête en seconde période contraignant les locaux, qui n'avaient pas montré beaucoup de jeu jusque là, à des tâches défensives plus ou moins régulières, validées par un arbitrages qui n'aidait pas les initiatives Bagnéraises. Les Noirs retrouvaient leur jeu fait de mouvement et de vitesse et inscrivaient deux essais consécutifs. Le premier par le 3/4 centre Francisco De La Fuente bien servi dans l'intervalle par Maxime Lassalle, le second par Hugo Garlat au soutien d'un déboulé du jeune 3ème ligne Stadiste Quentin Gayri qui jouait parfaitement un deux contre un pour son ailier qui résistait au dernier défenseur pour aplatir en coin. Jordan Matier ne manquait pas de transformer les deux réalisations de ses coéquipiers. Mais un manque de maîtrise des Bagnérais les empêchait de conserver le point du bonus défensif. Plutôt que de ramener au pied le jeu dans le camp adverse, les Noirs se lançaient dans une relance hasardeuse de leurs 22m, étaient pénalisés sur le ruck qui suivait. Une pénalité très généreuse qui renvoyait les Lannemezanais à quelques mètres de la ligne Stadiste. S'en suivait une première mêlée, puis une seconde sur laquelle M. Bridoux accordait un essai de pénalité. Le bonus s'était envolé par manque de lucidité. Un dernier essai venait accentuer la victoire amplement méritée des Rouges et Blancs. Le mal avait été fait en première mi temps. Si les Noirs ont le même comportement samedi soir à Marmande (coup d'envoi à 20h), cela pourrait se payer cher. Il vaut mieux passer à autre chose, se retrouver, et se préparer à faire un gros match pour boucler ce premier bloc avec la manière. Finalement cette première défaite de la saison va faire du bien aux Bagnérais et les remettre en selle. C'est en tous cas ce que pense le capitaine Stadiste Olivier Pujo.
Les réactions de entraîneurs Sam Brethous et Christophe Cazaux.
 
 
2018-09-17
 
       
 
Malgré la différence de gabarits les U16 ont montré de belles choses face à Castanet                                         
LES ESPOIRS DANS LA DOULEUR
Pour leur premier match de championnat à Nafarroa les Espoirs du Stade Bagnérais décrochent un match nul (17-17) tiré par les cheveux.
Match sans rythme sous la chaleur et une première action qui envoyait Danos dans l’en-but après une percée de Saubié. Bonne entame de match des Noirs et puis plus rien. Un manque d’humilité, d’engagement flagrant, laissait aux Basques l'opportunité de marquer trop facilement, sans mouvements d’envergures, sur fautes à répétitions des Bagnérais. Après la pause une entame correcte laissait espérer plus de jeu mais rien a faire. Le scenario de la première mi temps se répétait. Sans jambes et sans inspiration, les Noirs laissaient les Basques prendre le score 17 a 10. Un dernier mouvement maîtrisé des Bagnérais à la 72' envoyait Castéran marquer en coin. Saubié transformait de la touche. On pensait à un retour miraculeux et une victoire possible, mais c’était encore une approximation technique qui manquait de se transformer en essai pour Nafarroa. "Un groupe en construction, en manque d’inspiration et de justesse, qui paye un été pas assez studieux et qui va courir après ses repères en ce début de saison" confiait Manu Sanchez, coentraîneur des Espoirs.  Nicolas Buey était lui beaucoup plus véhément "Nous sommes passés a côté de notre match. Nous avons été complètement apathiques avec un gros manque d’agressivité pour pouvoir aller faire un résultat à Nafarroa. Ce match nul n’est pas mérité vue notre prestation. Conquête en touche catastrophique, mêlée stable mais pas conquérante, soutien constamment en retard. Avec à tous ces manques, on les a laissé jouer à leur rythme tout l’après-midi. Ce qui nous laisse de gros regrets car nous avons réussi à jouer deux ballons et avons marqué deux fois". Il va vite falloir se remettre en question (et en forme) pour montrer autre chose dimanche à Tyrosse dans le comportement et le contenu. Coup d'envoi à 14h.
Des juniors impuissants, des cadets prometteurs.
Les U18 n'ont rien pu faire samedi, dominés par une équipe de Castanet plus physique et plus en place, qui s'impose à Cazenave 24 à 3. Il reste du travail. Beaucoup de travail. C'est plus qu'évident. Les U16 ont eux aussi été battus (13 à 3) mais ils ont montré de belles dispositions tant offensivement que défensivement. Beaucoup de solidarité mais aussi beaucoup de prises d'initiatives dans le jeu qui ont fait plaisir à voir. Castanet a dû batailler dur pour décrocher la victoire dans les dernières minutes. Les deux équipes Stadistes joueront leur troisième et dernière journée de brassage national dimanche à Castanet (terrain neutre) face à leurs homologues de la Vallée du Girou. Matchs à 15h et 16h30.
 
2018-09-17
 
       
 
L'audace de Maxime Lassalle et de ses coéquipiers pourrait payer dimanche sur le Plateau (Photo JPL - Groupe Dépêche)            
CAL-SB : UN DERBY PAS COMME LES AUTRES
C'est un match forcément particulier que les Noirs vont disputer dimanche à 15h30 face au voisin lannemezanais.
Le Stade Bagnérais, invaincu après deux journées, va se rendre dimanche sans pression, si ce n'est celle inhérente à un derby, à quelques kilomètres de ses bases pour affronter le promu Lannemezan. Sans refaire l'histoire, ancienne ou récente, ce match sent la poudre avec à l'affiche un Bagnères décomplexé (mais prudent) face à un Lannemezan qui doit valider sa victoire aux forceps à Marmande dimanche dernier et en même temps dans l'obligation de résultat pour son premier match de la saison à domicile. C'est avec sérénité, confiance, et dans la continuité de ce qui a été fait depuis le début de la saison que Sam Brethous et Christophe Cazaux ont préparé leur groupe pour ce premier derby de Bigorre. On sait que Bagnères est capable de se mobiliser lorsqu'il y a des grands rendez-vous. Les hommes d'Olivier Pujo viennent de le démontrer à Valence d'Agen et face à Oloron, deux grosses écuries aguerries à la Fédérale 1 que le SB a dominé. Ces deux victoires probantes valident d'ores et déjà ce bloc difficile avec trois déplacements, mais l'appétit vient en mangeant. Et les Noirs ont faim. Faim de jeu, faim de se faire plaisir, de faire plaisir à leurs supporters, à leur manière, avec leurs moyens, avec un groupe de copains.
"Ça va être spécial".
Pour le capitaine des Noirs, Olivier Pujo qui a passé douze années au CAL et à Bagnères depuis deux ans, ce match n'est pas comme les autres "Bien sûr c'est un match particulier. Déjà c'est un derby, donc un match particulier pour tout le monde, un peu plus pour moi comme pour Guillaume Gélédan et Thomas Seité qui a passé pas mal d'années là-bas. Donc c'est vrai, ça va être spécial de jouer à François-Sarrat. Je ne pensais pas y revenir un jour, et voilà, et c'est tant mieux". Pour le meneur Stadiste on n'aborde pas un match comme celui-ci comme les autres "C'est forcément des matchs spéciaux mais il faut qu'on arrive à faire en sorte que ce soit un match "normal". Il faut jouer notre jeu et mettre en place ce qu'on a travaillé. Ce serait une erreur de sortir du match, de sortir de notre bulle". Olivier Pujo connaît bien les lieux et sait à quoi s'attendre à Sarrat "Les lannemezanais seront prêts. Ça fait trois ans qu'ils attendent ce moment en Fédérale 1. En plus c'est leur premier match à domicile. Je pense qu'ils vont en profiter pour mettre les petits plats dans les grands. Ce sera un match solide, musclé, j'espère qu'on pourra répondre présent". Pujo et les Noirs restent sereins et confiants en leur projet. Ce match s'inscrit dans la continuité de ce qu'ils ont accompli depuis le début du championnat. Mais quand on demande au capitaine Stadiste si les Bagnérais veulent réussir la passe de trois à Lannemezan, la réponse est claire "Je laisse aux coachs le soin de répondre à cette question".
Une nouvelle saison démarre pour les Espoirs.
C'est une équipe en totale reconstruction qui va ouvrir une nouvelle page avec le coup d'envoi du championnat dimanche face à Nafarroa. Un groupe très jeune, composé pour la très grande majorité des Belascain de la saison passée et de quelques Balandrade propulsés en Espoirs. Ce premier déplacement sur le terrain de Saint Jean Pied de Port ne s'annonce pas facile. Les Noirs du quatuor Carrère, Sanchez, Buey, Manse ont bien travaillé toute la semaine pour tenter de réussir leur entame de championnat, même si c'est loin de leur base.
Le week end des Stadistes.
Vendredi 14 septembre
U14 : Entraînement à 17h30 - Stade de La Plaine.
Samedi 15 septembre
U6 - U8 - U10 - U12 : Entraînement à 14h - Stade de La Plaine.
U16 : Bagnères - Castanet (Brassage national) à 15h00 - Stade Marcel Cazenave.
U18 : Bagnères - Castanet (Brassage national) à 16h30 - Stade Marcel Cazenave.
Dimanche 16 septembre
Espoirs : Nafarroa - Bagnères (Championnat) à 13h30 - Stade Alphonse Jauréguy de Garazi.
Fédérale 1 : Lannemezan - Bagnères (Championnat) à 15h30 - Stade François Sarrat de Lannemezan.
 
2018-09-14
 
       
 
Le groupe a une semaine pour se resserrer avant d'aller à Valence d'Agen                                                  
UNE SEMAINE POUR PRÉPARER VALENCE
Les Noirs vont vivre une semaine importante avant le premier match de championnat à Valence d'Agen.
On dit qu'on joue le dimanche comme on s'entraîne la semaine. Les hommes de Sam Brethous et Christophe Cazaux feraient bien de s'inspirer de la formule qui s'avère très souvent juste. Après deux matchs de préparation qui se sont soldés par deux victoires, un stage cohésion très réussi aux dires de tous, le Stade Bagnérais entre dans la dernière ligne droite avec une semaine capitale qui va nécessiter beaucoup de rigueur et d'implication en matière d'investissement, de mise en place tactique et technique. Trois entraînements, mardi, jeudi et vendredi, qui vont conditionner la prestation des Noirs face à une équipe de Valence d'Agen qui semble être en forme si l'on en juge par les résultats probants de ses matchs de préparation. Mais avant de trop penser à Valence d'Agen, il sera assez tôt pour le faire, les Bagnérais veulent d'abord penser à eux, à leur projet, et au jeu qu'ils veulent mettre en place quel que soit l'adversaire. On a entrevu quelques signes avant-coureurs face à Bergerac et aux Espoirs de Soyaux Angoulême. Dire que les Stadistes ont acquis des certitudes après ces deux matchs serait aller un peu trop vite en besogne. Ce qui est sûr c'est qu'ils se sont montrés le chemin qu'ils veulent emprunter ensemble cette saison. Une semaine de travail appliquée et un investissement total s'imposent à l'aube de l'ouverture du championnat.
Un effectif au complet et beaucoup d'exigence aux entraînements.
Dès cette semaine les coachs retrouvent un effectif quasiment au complet confirme Sam Brethous "Oui nous sommes au complet. Après, tous les joueurs ne sont pas au même niveau physique et certains manquent encore de rythme mais tout cela devrait s'uniformiser lors du bloc. Au niveau des entraînements je demande juste le même investissement que jusqu'à présent. La différence est que maintenant nos entraînements vont gagner en précision et nous allons chercher à élaborer la meilleure stratégie en fonction de l'adversaire".  Même vison des choses de la part de Christophe Cazaux "Il y a encore des retardataires dans la préparation physique suite à des reprises tardives ou des indisponibilités sur les matchs amicaux. Dans l’ensemble la préparation s’est bien passée et l’effectif sera compétitif pour ce premier bloc. Maintenant on souhaite encore plus d’implication, de concentration et surtout de la précision dans tous nos lancements de jeu. Les vacances sont terminées et la rentrée a sonné donc il faut prêt à relever ce gros défi en nous préparant du mieux possible". Quand on a un projet cohérent et qu'on travaille bien on peut arriver à faire de belles choses. Les Bagnérais doivent en être persuadés.
2018-08-27
 
       
 
La jeune équipe Stadiste n'a pas démérité face à une équipe plus physique et plus expérimentée                                  
Match amical Espoirs.
LES ESPOIRS EN CONSTRUCTION
Les Espoirs Bagnérais un peu tendres battus pour leur premier match de préparation par des Nayais plus expérimentés.
Stade municipal - Coarraze Nay.
COARRAZE NAY 35 - BAGNÈRES 0 (1er tiers temps 7-0 ; 2nd tiers temps 21-0 ; 3ème tiers temps 35-0).
Pour Coarraze Nay : 5 E ; 5 T.
Stade Bagnérais : Meynier ; Estrade, Martins, Oletchia, Motsch ; (o) Dubarry, (m) Castéran ; Labadie (cap), Pujo Q., Desbois ; Bourhis, Cardon ; Compagnet, Anthian, Peduto. Sont entrés en jeu : Domingos, Duclos, Laporte, Domecq, Vidal.
C'est avec un effectif restreint composé de seulement vingt jeunes joueurs, Belascain et Balandrade la saison dernière, que les Espoirs du Stade Bagnérais sont allés se mesurer en match amical à Coarraze Nay, solide équipe de fédérale 2. Une mise en route difficile pour les jeunes joueurs de Nicolas Buey et Sylvain Manse qui ont dû contenir pendant trois tiers-temps la puissance et la vitesse des Béarnais qui ont fait tourner une trentaine de joueurs, amenant du sang frais en permanence. Les Noirs n'ont pourtant pas ménagé leurs efforts, notamment défensivement où ils ont fait preuve d'une belle solidarité, mais ont rendu trop de ballons à un adversaire très joueur. Des ballons rendus au pied, tombés en attaque, ou au contact d'une défense rugueuse qui ont permis à Coarraze Nay d'inscrire cinq essais à des Stadistes encore trop tendres dans ce genre de confrontation assez déséquilibrée. Les Noirs ont beaucoup tenté mais ont manqué de lucidité en voulant trop jouer au lieu de gérer un peu plus leurs temps de possession. Ils ont essayé de déstabiliser une équipe bien en place sans y parvenir. Le score est lourd mais anecdotique tant la différence entre les deux équipes était grande. Les Espoirs n'ont pas à rougir de leur prestation avec l'ossature des Belascain de la saison dernière et trois Balandrade qui ont découvert l'étage supérieur, notamment en mêlée. Il faut continuer à travailler et construire. Prochain match amical pour les Espoirs du SB, samedi à 17h au stade Marcel Cazenave face au Stado TPR. Un dernier match amical pour grandir et préparer le championnat qui débute le 16 septembre à Nafarroa.
 
2018-08-25
 
       
 
Le jeune Laurent Meynier auteur du premier des cinq essais du Stade Bagnérais                                            
Match amical.
UNE SECONDE VICTOIRE QUI FAIT DU BIEN
Deux succès en deux matchs de préparation, le contrat est rempli mais on ne s'enflamme pas du côté de Bagnères même si c'est bon pour le moral.
Stade du Bouscarret - Maubourguet.
BAGNÈRES 35 - SOYAUX ANGOULÊME 20 (MT : 21-8).
Arbitre : Nelson Desbois (Occitanie), assisté de Marcel Mengelle et Éric Lascombes (Occitanie).
Pour Bagnères : 5 E Meynier (1'), Matier (23'), Bonan (40'), Fuxan (54'), Latisnères Palacin (80') ; 5 T Lassalle (1', 23', 40'), Matier (54', 80').
Pour Soyaux Angoulême : 3 E Veulten (32'), Augero (70'), Paramel (78') ; 1 P (5'), 2 T (70', 78') Evene.
Stade Bagnérais : Garlat, De La Fuente, Barats, Meynier ; (o) Lassalle, (m) Cayrolle ; Seité (cap), Bonan, Fuxan ; Dupont, Lisbani ; Alvarez, Brau, Acosta. Sont entrés en jeu : Vincent, Dutrey, Pujo Q., Anthian, Estrade, Soubies, Latisnères Palacin, Gayri, Danos, Szabo, Reyes, Urbaïtis, Domecq.

Il fallait arriver à l'heure samedi à Maubourguet pour ce second match amical du Stade Bagnérais face aux Espoirs renforcés de Soyaux Angoulême. Coup d'envoi donné par Maxime Lassalle, Laurent Meynier sautait plus haut que tout le monde. L'ailier Stadiste, encore Belascain la saison dernière, s'emparait du ballon pour aller aplatir le premier essai des siens transformé par Lassalle. Le match était lancé avec la volonté des deux équipes de produire beaucoup de jeu pour le plus grand plaisir du nombreux public. Malgré la domination des Noirs en mêlée et en conquête, les Angoumoisins monopolisaient le ballon. Ils héritaient d'une pénalité qui réduisait l'écart au score. Au tour des Stadistes de concrétiser leur domination et leurs nombreuses prises d'initiatives. Face à une défense bien en place, les Noirs faisaient preuve de patience mais aussi de méthode. Après une mêlée à quelques  mètres de la ligne adverse, les Bagnérais jouaient parfaitement une "89". Yann Cayrolle servait Anibal Bonan qui envoyait son arrière Jordan Matier à l'essai. L'ouvreur Stadiste réussissait la transformation. Soyaux Angoulême ne baissait pas pavillon et inscrivait son premier essai quelques minutes plus tard. Il fallait attendre la fin de la première période pour voir les Noirs inscrire un nouvel essai, fruit du travail des avants sur la ligne Angoumoisine. Après une série de pick-and-go, le troisième ligne centre des Noirs, Anibal Bonan, s'extirpait du ruck pour aplatir au pied du poteau. La transformation de Maxime Lassalle donnait 13 points d'avance au Stade à la pause.
Une seconde mi-temps plus approximative.
Sam Brethous déplorait "le manque d'humilité" de ses joueurs en seconde période. "On a choisi avec l'entraîneur d'Angoulême de passer aux mêlées simulées tant notre domination était forte dans ce secteur de jeu. On aurait pu continuer à disputer les mêlées et passer 50 points... inintéressant... ce n'était pas notre but. Je voulais voir autre chose de la part des joueurs, notamment en défense. C'est à partir de ce moment qu'on est sorti du match". Ce sont pourtant les Bagnérais qui inscrivaient les premiers points d'un second acte devenu plus équilibré. Le troisième ligne Nicolas Fuxan concluait une bon enchaînement des avants derrière la ligne. Le demi d'ouverture des Noirs poursuivait son sans faute dans ses coups de pied et le Stade Bagnérais prenait le large au tableau d'affichage. Les Stadistes devenaient spectateurs, laissant l'initiative du jeu à un adversaire très en jambes. Résultat, deux essais encaissés en moins de dix minutes faute à des largesses défensives individuelles ou collectives qui permettaient à Soyaux Angoulême de revenir à huit points. Bagnères, certainement quelque peu vexé, reprenait la match en main dans les dernières minutes en concluait la partie sur une bonne note. Une dernière belle attaque des trois quarts envoyait Julien Latisnères Palacin derrière la ligne. Avec cinq essais inscrits (huit en deux matchs pour trois encaissés), les Noirs ont montré leurs qualités offensives travaillées depuis la reprise des entraînements "Deux victoires, on est dans notre préparation. On est dans notre projet. C'est bien. Maintenant cap Valence" les quelques mots de Christophe Cazaux au joueurs à la fin du match. Mais il y a encore des lacunes, notamment défensives. Il va falloir y remédier avant le coup d'envoi du championnat, le 2 septembre à Valence d'Agen.
Les réactions d'après match.
 
 
2018-08-20
 
       
 
 Les nouveaux Stadistes Alvarez, Dupont et Reyes, ont donné des motifs de satisfaction devant                                    
Match amical.
BAGNÈRES COMMENCE PAR UNE VICTOIRE
Pour son premier match de préparation le Stade Bagnérais s'impose face à Bergerac 22 à 9.
Stade municipal de Nogaro.
BAGNÈRES 22 - BERGERAC 9 (1er tiers-temps : 3-3 ; 2nd tiers-temps : 8-9 ; 3ème tiers-temps 22-9).
Arbitre : Cédric Hueso (Occitanie).
Pour Bagnères : 3 E : Barats, Domecq, de pénalité ; 1 P, 1T Dulucq.
Pour Bergerac : 3 P : Hellec (1), Baroutie (2).
Stade Bagnérais : Dulucq ; Ibos, Barats, De La Fuente , Latisnères Palacin ; (o) Cayrolle, (m) Arnauné ; Bonan, Domecq, Gélédan ; Dupont, Urbaïtis ; Alvarez, Pujo (cap), Reyes. Sont entrés en jeu : Acosta, Brau, Lisbani, Szabo, Martins, Danos, Soubies, Estrade, Lassalle.

C'est toujours mieux de démarrer une saison par une victoire, même en match amical. C'est ce qu'on su faire les Stadistes avec un groupe considérablement rajeuni en l'absence de pas moins de quatorze joueurs, tous de potentiels titulaires, qui n'avaient pas pu faire le déplacement dans le Gers pour se tester face une solide équipe de Bergerac. Vingt quatre bagnérais sur la feuille de match, dont neuf Espoirs et deux Belascain, ont défendu chèrement le maillot avec un état d'esprit irréprochable. Les Noirs ont su faire preuve de beaucoup de solidarité face au défi physique imposé par les bergeracois. Malgré une mêlée quelquefois en difficulté et quelques approximations en conquête, Olivier Pujo et ses coéquipiers maîtrisaient un adversaire qui n'arrivait jamais à franchir la ligne d'avantage, butant sur une défense bien organisée et surtout très solidaire. Le premier tiers-temps animée se soldait par une pénalité de part et d'autre.
Le second tiers-temps était plus équilibré. Le Stade Bagnérais, plus en place que dans les trente premières minutes, pouvait lancer quelques attaques qui mettaient les bergeracois en difficultés. Les périgourdins reprenaient le score grâce à une pénalité juste avant que les Noirs inscrivent leur premier essai de la partie. Mêlée à 30m de la ligne bergeracoise derrière laquelle Théo Danos manœuvrait. Le demi de mêlée Stadiste renversait l'attaque vers son demi d'ouverture. Maxime Lassalle feintait la passe, éliminait son défenseur, servait Bastien Barats qui d'un crochet décisif s'ouvrait le chemin de l'essai. Romain Dulucq manquait la transformation. Bergerac prenait l'avantage d'un point à la fin du second tiers temps par une nouvelle pénalité.
Le dernier acte était à l'avantage des Noirs qui prenaient l'initiative du jeu. Ils étaient récompensés par deux essais. Le premier inscrit par le jeune troisième ligne Aubin Domecq qui cassait la ligne défensive des Blancs, résistait au plaquage du dernier défenseur pour planter le ballon au pied des poteaux. Romain Dulucq transformait. Le troisième et dernier essai Stadiste survenait après une échappée de Julien Latisnères Palacin. Le trois quart aile des Noirs perforait la défense périgourdine avant d'être repris à quelques centimètres de la ligne. L'arbitre ordonnait une mêlée à 5 mètres, introduction Bagnères, sur laquelle Bergerac se mettait à la faute. Sur la seconde mêlée, les Blancs, dominés par le pack Stadiste, étaient à nouveau sanctionnés. L'arbitre n'hésitait pas à accorder fort justement un essai de pénalité. L'essai qui assurait la victoire aux Noirs.
Le Stade Bagnérais, privé d'un bon nombre de ses joueurs, débute sa saison avec un premier succès an match de préparation. Les jeunes ont fait le travail en montrant qu'on pouvait compter sur eux, tout comme sur les nouvelle recrues. Les cadres ont su gérer une rencontre qui pouvait paraître déséquilibrée avant le coup d'envoi. C'est en équipe, avec l'esprit bagnérais que l'on aime, que les hommes de Cazaux et Brethous ont gagné. C'est très bien, mais ce ce ne serait pas bon de s'enflammer si tôt. Les Bagnérais doivent rester humbles. Le plus dur reste à venir.
Les commentaires après le match.
 
 
2018-08-13
 
       
 
Certains sont partis, d'autres sont arrivés, le pack Stadiste se reconstruit                                                  
QUEL STADE BAGNÉRAIS ?
Le visage de Bagnères va changer. Son style de jeu aussi.
A quelques jours des matchs de préparation et à moins d'un mois du début du championnat à Valence d'Agen, on se prépare à découvrir le nouveau visage du Stade Bagnérais qui ne ressemblera pas forcément à celui des années précédentes. C'est sous le signe du changement, d'entraîneurs et de joueurs, et du rajeunissement du groupe que cette nouvelle saison va se présenter. Bagnères fait le pari de la jeunesse en voulant lancer dans le grand bain des joueurs issus pour la plupart de la formation Stadiste. Il n'y a pas d'âge pour commencer quand on a le niveau. Il faut se souvenir que Roland Bertranne et Jean Michel Aguirre, pour ne citer qu'eux, ont débuté avec l'équipe fanion du SB à l'âge de 18 ans. Bagnères désire construire son futur sur de nouvelles bases, en s'appuyant sur les cadres bien sûr, et en donnant leur chance aux Espoirs qui ont performé la saison passée. Le recrutement devra apporter durablement sa pierre à l'édifice.
Christophe Cazaux et Sam Brethous, comme les joueurs, ont vite compris que cette saison le Stade n'aura pas, comme les saisons précédentes, un jeu de percussion mais plutôt un jeu basé sur le déplacement et la vitesse. L'effectif l'impose presque mais cela ne pose pas problème. Il faut s'adapter. Les entraînements vont dans ce sens depuis la reprise à la mi-juin avec une bonne préparation physique et un gros travail concernant la technique individuelle, devant comme derrière. Parce que ce style de jeu que veulent développer les Noirs passe par là. Une situation qui n'est peut être finalement pas pour déplaire aux deux techniciens Stadistes qui ont jamais caché leur ambition d'avoir une équipe joueuse. Mais pas n'importe comment.
Un projet qui de toute évidence enthousiasme le groupe très généreux et appliqué aux entraînements. Reste à savoir comment le Stade va se comporter en matière de mêlée, de conquête avec un pack remanié, et défensivement. Trois secteurs essentiels. Un embryon de réponse le 11 août face à Bergerac, et une semaine plus tard face aux Espoirs de Soyaux Angoulême. Le groupe partira en stage cohésion dans la foulée.
Après huit jours de vacances, les Noirs ont repris le chemin de l'entraînement pour ne plus le quitter d'un bon moment. Le groupe a commencé à entrer dans sa bulle. La saison est véritablement lancée. Une saison qui s'annonce longue et difficile, avec 22 matchs de haut niveau à jouer, durant laquelle il va falloir se forger un mental d'acier. Les Bagnérais savent qu'ils vont peut être souffrir mais ils ont une farouche envie de construire quelque chose ensemble. Le challenge qui les attend dans cette poule de feu est plus que motivant. Il doit être fédérateur à tous les étages du Club pour soutenir et protéger le projet de vie et de jeu que le groupe s'est donné.
Le Stade Bagnérais s'attaque à un beau et noble chantier, celui de bâtir l'avenir, à commencer par cette saison durant laquelle il faudra beaucoup donner. Sur le terrain et autour.
 
Des trois quarts d'expérience... des jeunes aux dents longues qui arrivent                                                       
 


2018-08-06
 
       
 
Les Stadistes voudront bien figurer dans une plus relevée que jamais                                                 
 
   
Carte Club 2018/2019...
Un cadeau offert pour tout abonnement effectué durant tout le mois d'août
  
VALENCE D'AGEN POUR COMMENCER
Le championnat débute le 2 septembre par un déplacement difficile pour les Noirs.
Les Stadistes et leur encadrement connaissent désormais le calendrier et les oppositions de cette nouvelle saison, la sixième consécutive en Fédérale 1. Un calendrier qui a été forcément décortiqué par le staff et les joueurs, où sérieux et implication totale ne seront pas de vains mots. Pas de temps faibles dans ce championnat à commencer par la phase aller qui se décompose en quatre blocs qui ont chacun leurs difficultés. Le premier de quatre matchs, ouvrant le championnat en septembre, verra le Stade Bagnérais se déplacer trois fois, à Valence d'Agen, Lannemezan, Marmande, plus la réception d'Oloron. Un bloc qui pourrait pénaliser comptablement les Noirs, ce qui ne compromettrait pour autant la suite d'une saison qui ne fait commencer. Le bloc de trois matchs en octobre devrait, à la condition de rester maître à domicile, lancer la saison du Stade avec les réceptions d'Anglet et Saint Jean de Luz, entrecoupées d'un déplacement chez le favori désigné de la poule, Albi. Trois matchs attendent le Stade Bagnérais en novembre. Un déplacement chez le champion de France de Fédérale 1 en titre, Lavaur, la réception de Tyrosse, et un nouveau déplacement, cette fois-ci à Tarbes, l'autre favori de la poule. Deux matchs en décembre avec un déplacement à Nafarroa qui clôturera la phase aller, puis la réception de Valence d'Agen, premier match de la phase retour avant la trêve des "Confiseurs".
Le bloc de janvier sera capital.
Après quatre semaines sans compétition, les Noirs retrouveront le chemin du terrain avec un bloc de trois matchs en janvier. Un bloc capital qui décidera très certainement de l'avenir des hommes de Brethous et Cazaux dans le championnat. Trois concurrents directs pour le maintien (peut être même pour la qualification) au programme. Oloron au stade de Saint Pée, puis les venues Lannemezan et Marmande à Cazenave. Trois rencontres qu'il faudra impérativement réussir. En février, le Stade ira à Anglet puis recevra Albi. En mars, deux déplacements, à Saint Jean de Luz et à Tyrosse. Entre ces deux rencontres les Noirs recevront Lavaur. Enfin, pour clôturer la phase de poule, les Bagnérais disputeront deux matchs au mois d'avril, à commencer par le derby à Cazenave contre Tarbes, pour finir par le déplacement à Nafarroa.
Force est de constater que ce championnat 2018-2019 ne sera pas de tout repos pour le Stade Bagnérais, ni pour les autres équipes d'ailleurs. Seuls le travail et la solidarité du Groupe Stadiste pourront faire la différence.
Le calendrier Fédérale 1 cliquez ici. Le calendrier Espoirs cliquez ici.


2018-07-22
 
       
 
Les premières foulées du groupe Stadiste
 
 
 
Christophe Cazaux et Sam Brethous ont commencé le travail
L'HEURE DE LA RENTRÉE A SONNÉ POUR LE STADE BAGNÉRAIS
Les Stadistes ont retrouvé le stade Marcel Cazenave pour préparer une nouvelle saison qui s'annonce passionnante.
Le championnat 2017/2018 n'était pas encore terminé, avec encore la finale de Fédérale 1 entre Lavaur et Trélissac qui devait se jouer, que le Stade Bagnérais reprenait déjà le chemin de l'entraînement. Quatre séances durant les deux dernières semaines de juin, avec certes un effectif encore incomplet, vacances pour certains obligent, qui ont permis aux coachs et au préparateur physique d'établir les premiers contacts avec les joueurs. L'occasion pour nous de connaître le sentiment des nouveaux entraîneurs du SB après ces deux semaines écoulées. Interview croisée avec Christophe Cazaux et Sam Brethous.
SB Com : L'entraînement a commencé. Une reprise qui se passe bien ?
Sam Brethous : La reprise se passe bien. Avec le staff nous avons changé l'approche de la saison en démarrant par du rugby. Nous souhaitons que les joueurs maîtrisent complètement le projet de jeu dans un premier temps. Le développement des qualités physiques se fera en juillet. Tous les joueurs n'ont pas encore repris mais le groupe sera au complet pour juillet.
Christophe Cazaux : Cette reprise en juin s’inscrit plus sur une prise de contacts entre le staff, les nouveaux joueurs et les anciens. Cela fait toujours plaisir de se retrouver avec le ballon dans une période où il faut régler beaucoup de problèmes extra sportifs.
SB Com : On a le sentiment qu'il s'est déjà installée beaucoup de complicité entre vous deux. Vous semblez être sur la même longueur d'ondes, avec la même vision du rugby ?
Sam Brethous :
Avec Christophe le courant passe très bien, nous souhaitons garder une identité de jeu bagnéraise et Christophe en est le garant. Nous souhaitons mettre en place un jeu avec beaucoup de circulation de balle ce qui demande une bonne technique individuelle de la part des joueurs. En ce qui me concerne, j'apporte une touche extérieure ce qui nous permet de former un duo complémentaire. Nous échangeons beaucoup et je tiens aussi à saluer Nico (Nicolas Capoferri, préparateur physique Ndlr) qui travaille lui aussi au même niveau que nous dans l'organisation et la mise en place des entraînements afin d'intégrer le travail physique au rugby.
Christophe Cazaux : Si l’on a décidé d’entraîner ensemble c’est qu’on partage la même idée sur le jeu avec beaucoup de déplacement du ballon dans un cadre bien défini et bien établi. Beaucoup de travail a été effectué en amont et donc nous amenons notre touche personnelle sur ces bases très solides.
SB Com : Quel est le planning du groupe Senior jusqu'au 2 septembre, date de la reprise du championnat ?

Sam Brethous : En juillet, l'accent sera donné sur le physique, la mise en place des contacts avec l'organisation de la défense et les phases de conservation. Au niveau de l'état d'esprit, la cohésion sera le fil rouge de cette période afin de transformer ce groupe pour joueur en équipe. Après juillet, les joueurs auront une semaine pour souffler et nous entamerons la dernière ligne droite jusqu'au championnat avec deux matchs amicaux. Je peux dire pour le moment que nous jouerons contre une équipe Espoirs professionnelle, l'autre adversaire reste encore à déterminer.
 Christophe Cazaux : Nous reprenons avec tout le groupe Seniors/Espoirs le 10 juillet jusqu’au 27 juillet avec trois entraînements par semaine, puis huit jours de repos et reprise le 7 août avec deux matchs amicaux sur ce mois d’août avant la reprise du championnat et son premier bloc de quatre matchs.
SB Com : Optimistes pour cette nouvelle saison ?

Sam Brethous : Optimiste... je dirais plutôt déterminé. Nous sommes encore trop loin du championnat pour se prononcer. Nous sommes un nouveau staff et nous voulons apporter notre patte au jeu de l'équipe. En tout cas nous sentons les joueurs concernés et tout le monde va dans le même chemin. Les joueurs sont vraiment réceptifs et nous avons tous à cœur de réaliser une belle saison.
Christophe Cazaux : Ni optimiste ni pessimiste, mais réaliste. Notre objectif principal sera le maintien, avec quand même une petite idée derrière la tête...

Le recrutement n'est pas encore terminé mais il est bien avancé. Les coachs, avec l'aval des Présidents, ont obtenu les signatures de plusieurs joueurs devant et derrière, mais ils souhaitent d'abord conserver un maximum de joueurs qui étaient déjà présents. On connaissaient des départs déjà annoncés à la fin de la saison, auxquels d'autres, aussi imprévisibles qu'inattendus, sont venus s'ajouter. Cela complique un petit peu les choses mais ne déstabilise en rien le Club et encore mois le groupe. Les entraîneurs ont bon espoir que pour la reprise de juillet, le 10 plus précisément, tout sera validé au niveau du recrutement. C'est à ce moment-là que nous en parlerons dans le détail.


2018-07-01
 
       
 
Bagnères et Tarbes en match de préparation la saison dernière à Maubourguet
 
POULE 2 : DE BEAUX DERBIES EN PERSEPCTIVE
Les chemins de Bagnères, Tarbes et Lannemezan vont se croiser cette saison dans une poule riche en oppositions.
"C'est du lourd ! Ça promet", "Super poule !", "On va voir de jolies matchs cette saison", "De jolis derbys en perspective", "Ça va piquer", "Ça augure de bons dimanches après-midi à Cazenave", "J’irai voir Bagnères", "De gros matchs en perspective", "Il va falloir prendre la carte d'abonné pour la saison", "Houlà, ça c'est une poule ! va falloir s'accrocher", "On va voir de jolis matchs cette saison", "Belle celle-là !", "Énorme"... Les internautes n'ont pas tardé à réagir en postant leurs commentaires sur les réseaux sociaux dès qu'ils ont appris la composition de la poule du Stade Bagnérais. Une poule de 12, dense, homogène, si l'on excepte les têtes de série que sont Albi et Tarbes, issus de l'ancienne poule élite, et Lavaur, le champion de France en titre, qui font partie des favoris à la qualification. Lavaur qui évoluait dans la poule du Stade la saison dernière, tout comme Valence d'Agen que Bagnères va donc retrouver. Parmi les autres équipes, pour la plupart de vieilles connaissances, Oloron, Saint Jean de Luz, Anglet et Tyrosse, qui évoluaient dans la même poule la saison dernière et qui se sont toutes qualifiées. Enfin, trois promus : Lannemezan, Marmande et Nafarroa, qui vont avoir comme objectif le maintien et chez lesquels il sera difficile d'aller chercher un résultat.
Une poule géographique passionnante.
Avec Tarbes et Lannemezan dans la poule, le stade Marcel Cazenave va retrouver la belle ambiance des derbies. De quoi enchanter les supporters (et le trésorier) du Stade Bagnérais. A n'en pas douter, les autres équipes se déplaceront aussi avec leur cohorte de supporters ce qui promet de beaux dimanches à Cazenave. Des supporters gâtés puisque les déplacements se feront dans un secteur géographique restreint
, ce qui devrait inciter la "Black Army" à suivre avec encore plus d'assiduité son équipe à l'extérieur. Dans cette poule Sud-Ouest, les oppositions seront passionnantes jusqu'à la fin avec, on l'a dit, trois favoris, Albi, Tarbes et Lavaur, qui se détachent dans la course à la qualification pour les Play-Off. Pour les autres équipes, tout est très indécis tant cette poule est compacte et homogène. Aux Noirs de faire leur place dans ce championnat. Un challenge sportif comme on les aime sur les bords de l'Adour.
Les commentaires.
Roland Bertranne (Coprésident - Pôle Sportif) : "C'est la poule qu'on attendait. C'est une poule intéressante avec de belles têtes d'affiche et des challenges sportifs à relever. Sportivement il faudra s'accrocher mais, bon, on ne désespère de rien. Comme tous les ans, si on peut se qualifier ça sera parfait. On garde confiance avec de très bons entraîneurs et une équipe qui va tenir la route. Je pense que l'on devra figurer dans cette poule. Géographiquement c'est également très bien pour nous avec une grande partie côté Océan. C'est parfait avec des déplacements mesurés. On peut faire les allers-retours dans la journée. Pour un petit club comme nous, c'est déjà très bien de savoir que les dépenses seront mesurées. Ça engage moins de frais. On pourra également compter sur nos nombreux supporters qui suivront. Les duels avec Tarbes et Lannemezan sont à chaque fois de nouveaux challenges et on ira pour faire quelque chose. Ça va faire de bonnes recettes et intéresser les gens sans oublier Tyrosse, Saint-Jean-de-Luz, des clubs porteurs également avec beaucoup de public. Sur le plan sportif, je pense qu'il ne faudra pas se manquer au début dans cette poule très homogène. Il y aura des challenges à notre niveau et ça sera très motivant pour les joueurs."
Christophe Cazaux (Coentraîneur) : "Avec la suppression de la poule d’accession on s’attendait à prendre des équipes à gros budgets et pratiquement professionnelles. Ce sera Albi et Tarbes et vu la configuration géographique nous aurons des derbys et des affiches alléchantes tous les dimanches. Nos fidèles supporters seront ravis."
Sam Brethous (Coentraîneur) : "Une poule très relevée avec de très belles équipes. Toutes les équipes sont des habituées des phases finales de F1. Nous avons les gros morceaux, TPR et Albi, sans oublier le champion du Jean Prat, Lavaur. Quant aux promus, ils ont pratiqué un rugby bien léché la saison dernière. Nous avons les deux derbys avec le CAL et le TPR pour pimenter le tout. Il faudra donc être prêt dès le début du championnat car dans cette poule tous les points seront importants et il n'y aura pas le droit aux trous d'air. Cela promet de belles confrontations à Cazenave."


2018-07-01
 
       
Sam Brethous et Christophe Cazaux succèdent à David Fourtané et Patrick Bentayou
CAZAUX-BRETHOUS AUX COMMANDES DU GROUPE SENIOR
Christophe Cazaux et Samuel Brethous entraîneront l'équipe fanion la saison prochaine.
On le savait depuis déjà quelques semaines, c'est le Bagnérais Christophe Cazaux, entraîneur des Espoirs cette saison, qui prendra en main les lignes arrières de l'équipe 1 du Stade Bagnérais la saison prochaine. L'ancien demi d'ouverture des Noirs, passé par l'école de rugby avec les minimes, puis avec les cadets, champion de France UNSS l'an dernier avec les cadettes à 7 du collège Blanche Odin a construit, aux côtés de Marc Carrère, le Groupe Espoirs cette saison en l'amenant jusqu'aux quarts de finale du championnat de France. Christophe Cazaux est un fervent défenseur du jeu à la "Bagnéraise". Celui que les trois-quarts des Espoirs ont développé tout au long de cette année sportive pour le plus grand plaisir de tous les supporters. Les Coprésidents Roland Bertranne et Daniel Carrère ont pris leur temps pour trouver celui qui lui serait associé pour s'occuper des avants Stadistes la saison prochaine. Après plusieurs contacts et entretiens, leur choix s'est porté sur Samuel Brethous, résidant dans la région de Pau, 33 ans, père de deux enfants (comme Christophe Cazaux), diplômé en management, préparation physique et développement de la performance collective, passé par la Section Paloise (Pro D2), Périgueux (Pro D2), Orthez et Saint Étienne (F1), plus récemment consultant auprès du club CSM Bucuresti (Roumanie), champion de France avec les U16 du Comité du Béarn dont il avait la charge des avants. Un jeune entraîneur par l'âge mais avec déjà une expérience du terrain affirmée. Le Stade Bagnérais souhaite à Christophe et Samuel pleine et totale réussite dans leurs nouvelles fonctions, avec le soutien inconditionnel de tout un Club et de ses supporters.


2018-05-21
       
  Sommaire